Accueil AccueilBonnes pratiquesEmploiAccueil d’un stagiaire en situation de handicap psychique

Accueil d’un stagiaire en situation de handicap psychique

Le

La Croix Rouge Française a mis en place depuis 2008 une mission handicap à destination de l’ensemble des salariés de ses établissements. Parmi ses actions, l’accueil de stagiaires en situation de handicap psychique.

 

Témoignage de Nathalie PICHERIE-VALLEE issu de la brochure Handicap Psychique Juin 2011 éditée par OETH Téléchargeable sur http://www.oeth.org/employeurs/le-handicap-psychique/, agent d’accueil aux Services Centraux de la Croix-Rouge française.

 

Pourquoi avez-vous accueilli un stagiaire en situation de handicap psychique ?
La Mission Handicap avait sollicité notre responsable pour trouver un lieu de stage pour une personne en situation de  handicap psychique, suivie par l’Association Vivre. On m’a donc demandé d’être la tutrice de ce stagiaire pendant un mois,  ce à quoi j’ai tout de suite répondu favorablement.

 

Quelles étaient vos appréhensions ?
Je n’avais pas d’appréhension particulière car nous recevons de nombreux stagiaires et avons pour habitude de laisser  sa chance à chacun. Nous recevons un public très hétérogène et savons adapter notre approche selon nos interlocuteurs.

J’imaginais simplement qu’il me faudrait peut-être être plus disponible et à l’écoute, faire plus attention à ne pas laisser ce stagiaire à l’écart.

 

Et concrètement, à quelles difficultés avez-vous fait face ?
La principale difficulté a porté sur la gestion du stress. Voir notre stagiaire stresser m’a fait un peu stresser moi-même ! Il était parfois pris de panique lorsqu’il voulait effectuer une tâche seul et se retrouvait en difficulté. Nous avons également dû faire face à ses moments « d’absence » ou à ses difficultés de communication.

Nous avons dû répéter certaines consignes plusieurs fois mais surtout lui rappeler que les erreurs étaient permises, que tout le monde pouvait se tromper et que ce n’était pas grave. Cela n’a pas toujours été évident mais il nous a simplement fallu rassurer, expliquer et être plus attentifs.

Nous avons pu élargir les tâches effectuées au fur et à mesure du stage : remise des badges aux visiteurs, notes sur le cahier des rendez-vous, orientation des personnes vers les instituts de formation et vers l’APASO (Antenne de Premier Accueil Social et d’Orientation) puis réponse au standard téléphonique.

 

Quels ont été les résultats de ce stage ?
Il s’agit d’une très bonne expérience. Tout d’abord parce que nous avons vu ce stagiaire évoluer au fil des semaines, devenir plus confiant, communiquer plus facilement avec le public accueilli et avec l’équipe. Il n’était plus le même qu’à son arrivée. Nous avons d’ailleurs prolongé sa période de stage de deux semaines. Je retiens également qu’il a toujours été très ponctuel, très « carré ». Il s’est jeté à l’eau tout de suite et a su faire face à ses difficultés.

Il est revenu nous voir encore récemment, plus souriant, plus détendu. Je sais qu’il souhaite acquérir d’autres expériences dans le milieu associatif.

Je suis contente d’avoir pu faire quelque chose de positif pour lui et nous continuons aujourd’hui à accueillir d’autres stagiaires, avec d’autres types de handicap

Laissez un commentaire

  • (will not be published)

Vous pouvez utiliser ces balises XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>