Accueil AccueilActualités des membres et partenairesLancement de l’étude nationale sur les parcours de jeunes en ITEP

Lancement de l’étude nationale sur les parcours de jeunes en ITEP

Le

A l’occasion d’un déplacement à l’Institut thérapeutique, éducatif et pédagogique (ITEP) de la Mayotte (95) le 15 novembre 2013, la Ministre Marie-Arlette Carlotti, en charge des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’Exclusion, a lancé officiellement le départ de l’expérimentation Dispositif ITEP, qui sera conduite pendant une année scolaire. Initiée par l’Association des ITEP et de leurs réseaux (AIRe) et soutenue par l’Uniopss et les grands réseaux associatifs ainsi que par les institutions publiques et privées à but non lucratif, cette expérimentation innovante vise à favoriser la fluidité des parcours
d’accompagnement et de soins pour les jeunes en difficulté psychologique accueillis au sein des ITEP.
 
Une expérimentation innovante
 
La question des parcours des personnes en situation de handicap, et plus particulièrement des enfants et adolescents, est un enjeu capital. Cette question va être étudiée pour la première fois dans le cadre d’une recherche appliquée, les Instituts Thérapeutiques, Educatifs et Pédagogiques (ITEP) constituant un laboratoire d’expériences pour l’ensemble du champ du handicap. Cette expérimentation est à relier au rapport publié par l’AIRe (Association des ITEP et de
leurs réseaux) et l’Uniopss. Celui-ci dresse les contours d’un parcours décloisonné et fluide, avec pour objectif l’amélioration de l’accompagnement des enfants et adolescents présentant des difficultés psychologiques perturbant gravement leur socialisation et leur accès aux apprentissages. Elle s’inscrit par ailleurs dans le « programme de travail national pour accompagner les évolutions de l’offre médico-sociale en ITEP » engagé par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) et la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS).
 
Le projet pilote, porté par l’association AIRe, couvre 6 régions françaises (Basse-Normandie, Champagne-Ardenne, Haute-Normandie, Ile-de-France, PACA, Pays-de-la-Loire). L’ensemble des intervenants pouvant être mobilisés dans le parcours du jeune participe au projet. Il s’agit des enfants eux-mêmes et de leurs parents, des équipes des ITEP, des Agences régionales de santé (ARS), des Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) mais aussi de l’Education nationale, de la pédopsychiatrie, et potentiellement de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ). Ces acteurs sont accompagnés pendant un an par les cabinets ALCIMED et IPSO FACTO, ainsi que, localement, par les Uriopss.
 
Une expérimentation complète aux objectifs clairs
 
Le directeur de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), Luc Allaire, a rappelé, dans une allocution devant les journalistes, que l’expérimentation Dispositif ITEP s’insère dans un projet de travail global concernant les ITEP impliquant la CNSA, en partenariat avec les ARS et l’AIRe, et visant trois objectifs principaux :
– progresser sur l’évaluation et la connaissance des besoins des jeunes engagés dans un processus handicapant en raison des troubles psychologiques et sur la
compréhension des modes de coopération développées au niveau territorial ;
– améliorer la continuité du parcours des enfants et adolescents en ITEP et la qualité de leur accompagnement ;
– accompagner l’adaptation de l’offre actuelle et l’évolution de la réglementation.
 
Ce projet global bénéficie d’un soutien financier de la CNSA de près d’un million d’euros qui doit permettre de mener des travaux de recherche, notamment sur les trajectoires des enfants et jeunes, de soutenir des expérimentations en région ou d’appuyer l’évolution des pratiques professionnelles par la formation.
La démarche expérimentale, saluée par l’Uniopss, permettra également aux ITEP et à leurs partenaires de bénéficier d’une adaptation temporaire des conditions de tarification (tarification globale plutôt qu’au prix de journée, aujourd’hui variable selon les modalités) et de notification (notification « en dispositif » plutôt que vers une modalité d’accueil précise), permettant d’introduire la flexibilité indispensable à un fonctionnement en dispositif.
 
Des résultats pour l’ensemble du secteur médico-social attendus pour fin 2014 La fin de l’année 2014 sera consacrée à l’évaluation finale de l’expérimentation et à la formulation de recommandations, visant à permettre un fonctionnement opérant des ITEP en dispositif, et plus largement à favoriser la mise en oeuvre de la logique de parcours dans l’ensemble des champs médico-social et sanitaire.

3 commentaires à “Lancement de l’étude nationale sur les parcours de jeunes en ITEP”

  1. Wolff Besançon Véronique

    Très intéressée par votre étude mise en place sur le parcours des jeunes en ITEP, je souhaiterai être informée et pouvoir également échanger avec vous. Je suis éducatrice spécialisée en cours de formation CAFERUIS. Je suis actuellement en cours de réflexion sur un sujet de mémoire. Qu’entendez vous par notification « en dispositif « ?
    Existe il un dispositif avec des éducateurs en primaire, collèges et lycées ?
    Dans l’attente de votre réponse recevez mes cordiales salutations

    Répondre
  2. Della-Puppa

    Bonjour,
    Actuellement en formation CAFERUIS et en stage au sein d’un itep, je travaille sur mon mémoire.
    J’aimerai avoir accès aux résultats de l’expérimentation.
    Pourriez-vous me les faire parvenir ?
    Dans l’attente d’une réponse je vous remercie par avance.
    Cordialement.

    Répondre

Laissez un commentaire

  • (will not be published)

Vous pouvez utiliser ces balises XHTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>