Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Projets financés

19 102 609 €

Montant des subventions en 2017 pour 122 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Foncière Chenelet - Peyruis

Foncière Chênelet - 04

La Foncière Chenelet, bailleur a vocation sociale favorisant l'insertion par le logement, a pour projet la construction de 4 logements sociaux destinés a accueillir des familles défavorisées et plus particulièrement des personnes en situation de handicap et des personnes âgées, sur la commune de Peyruis en Alpes de Haute Provence. Cette construction, réalisée selon les principes d'éco-construction, se compose de quatre T3. Ils sont adaptés et accessibles pour les personnes à mobilité réduite ou en perte de mobilité. Ce projet est issu de la volonté de la Foncière Chenelet et de la commune de Peyruis de répondre aux besoins spécifiques du territoire en matière d'habitat, soit l'accès au logement dans des territoires ruraux et péri-urbains pour les publics en difficulté.

Lire la suite

Entreprise adaptée Lou Jas

APAJH DES ALPES DE HAUTE PROVENCE - 04

L’Entreprise Adaptée (EA) Lou Jas est gérée par l’APAJH 04. Elle emploie aujourd’hui 21 salariés, dont 17 en situation de handicap, avec une forte activité de restauration de collectivité (traiteur et restaurant d’application). Le projet de création d’une section « espaces verts » est née de deux constats : le besoin des clients de l’EA pour le portage de repas, et l’opportunité de créer des passerelles entre différents métiers, et de proposer plus de postes variés demandant des compétences différentes. Dans un premier temps, il est prévu l’embauche d’un moniteur d’atelier et de 2 travailleurs handicapés. L’objectif final est l’embauche de 6 travailleurs handicapés au bout de 2 ans d’activité. Il leur sera proposé des contrats à durée indéterminée à temps complet selon les capacités de chacun.

Lire la suite

MAS de Forcalquier

Centre d'Accueil Spécialisé - 04

Le CAS de Forcalquier (Centre d’Accueil Spécialisé) est un établissement public qui a une longue histoire d’accueil de personnes handicapées depuis 1970, et jouit d’un véritable ancrage au sein de la population. Il comporte aujourd’hui plusieurs établissements pour adultes, dont une MAS pour 48 résidents, et a l’ambition d’améliorer les conditions de vie, de soins et de prise en charge de résidents de plus en plus vieillissants. Cette volonté est limitée par un contexte architectural défavorable. Dans ces conditions, le CAS a jugé indispensable de restructurer son espace. Une nouvelle MAS de plain-pied va donc voir le jour en 2013.

Lire la suite

IME La Durance

APAJH DES ALPES DE HAUTE PROVENCE - 04

L’APAJH des Alpes de Haute Provence a rénové l’Institut Médico-Educatif (IME) La Durance pour améliorer l’accueil des enfants et adolescents en situation de handicap mental. D’une capacité d’accueil de 36 places en internat et de 24 places en externat, l’établissement s’est lancé dans des travaux d’extension afin d’intégrer dans sa structure 8 places supplémentaires en externat, qui répondent à l’agrément de Service d’Education Spécialisée et de Soins à Domicile (SESSAD). Les travaux se sont déroulés en deux étapes. La première étape de la réhabilitation a permis de refaire la moitié des locaux d’hébergement (chambres), tandis que la seconde prévoit la modernisation des autres chambres, des ateliers ainsi que la création d’un « foyer loisirs » conçu comme un lieu de référence pour les externes, qui n’en bénéficiaient pas jusqu’alors. La rénovation et l’extension de la structure répondent aux demandes des familles concernant une plus grande souplesse des modes d’accueil.

Lire la suite

SAVS-SAMSAH de Manosque

APF France Handicap - 04

Le service expérimental spécialisé pour une vie autonome à domicile (SEVSAD) a emménagé dans de nouveaux locaux plus spacieux et adopté le statut de SAVS (Service d’Aide à la Vie Sociale) et de SAMSAH (Service Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés) afin de mieux accompagner des personnes en situation de handicap moteur et cérébrolésées. Le SAVS a pour vocation de contribuer à la réalisation du projet de vie de la personne adulte par un accompagnement favorisant le maintien ou la restauration des liens familiaux, sociaux, scolaires, universitaires ou professionnels et en facilitant l’accès à l’ensemble des services offerts par la collectivité. Le SAMSAH intervient spécifiquement auprès des personnes qui présentent de graves séquelles de lésions cérébrales, des atteintes motrices sévères (tétraplégies) ou complexes (handicaps associés). Il offre une prestation de soins ou de réadaptation spécialisée qui s’inscrit dans une démarche d’accompagnement global. Avec une capacité de 30 places en SAVS et de 10 places en SAMSAH, ces services mettent en oeuvre les moyens de compensation dont la personne a besoin pour continuer de vivre à domicile en bénéficiant d'une bonne qualité de vie.

Lire la suite