Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Projets financés

19 102 609 €

Montant des subventions en 2017 pour 122 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Création de la résidence APATPH de Vanosc

APATPH - 07

Afin d’offrir un logement entre le domicile et l’institution, l’APATPH construit une résidence intermédiaire comprenant 6 appartements autonomes et 2 logements d’accueil familial. Cet habitat permettra à 18 personnes, âgées ou handicapées vieillissantes, de bénéficier d’un logement autonome et d’un soutien afin de lutter contre l’isolement en milieu rural et prévenir les effets du vieillissement. L’APATPH, association très ancrée sur le territoire ardéchois et gérant à ce jour de 15 établissements et services, ouvrira cette résidence constituée de 5 pavillons sur la commune de Vanosc. Elle permettra d’offrir une solution adaptée aux personnes handicapées autonomes mais qui, pour des raisons diverses (solitude, éloignement, sécurité…), souhaitent un logement proche de services d’aide à la vie quotidienne. Les logements sont regroupés sur un même site et bénéficient de l’accompagnement de professionnels.

Lire la suite

ESAT et SAVS de Saint Maurice d'Ardèche

EOVI Handicap - 07

Le domaine du Cros d’Auzon, village vacances de 26 hectares situé à Saint Maurice d’Ardèche a la particularité d’être géré par un Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) de 32 travailleurs en situation de handicap mental. Ces adultes travaillent toute l’année en participant à la construction, à l’entretien des équipements du domaine, au service et au confort des clients et bénéficient de l’accompagnement d’un SAVS dédié. OEVI Handicap, gestionnaire de l’établissement, souhaite moderniser le lieu favorisant ainsi son attractivité et améliorant les conditions de travail de ses travailleurs en développant professionnalisation et autonomie. EOVI Handicap, après avoir modernisé et rendu entièrement accessible l’ensemble de ses espaces, souhaite désormais améliorer les conditions de travail de ses travailleurs en créant un pôle de restauration professionnel avec une salle de restaurant et une cuisine professionnelle mais également réaménager sa salle de séminaires. En complément des travaux effectués, cette nouvelle phase permet de favoriser l’orientation des travailleurs vers le milieu ordinaire en proposant des conditions de travail proches de celles rencontrées en restauration ou en organisation de séminaires.

Lire la suite

Résidence APATPH de Lavilledieu

APATPH - 07

L’APATPH, association très ancrée sur le territoire ardéchois et gérant à ce jour 11 établissements et services, a pour projet d’ouvrir une résidence intermédiaire sur la commune de Lavilledieu. Cette résidence accueillera un public mixte personnes âgées / personnes handicapées vieillissantes. Cet ensemble de 18 logements individuels, à loyer modéré, peut aussi accueillir des couples et dispose d’un logement en accueil familial. Il vise à offrir une solution adaptée aux personnes handicapées autonomes mais qui, pour des raisons diverses (solitude, éloignement, sécurité…), souhaitent un logement proche de services d’aide à la vie quotidienne. Les logements sont regroupés sur un même site et bénéficient de l’accompagnement de professionnels. Ce projet, en répondant à une demande sociale non satisfaite, permet à la fois de combler un vide dans les modes d’accueil et d’accompagnement des personnes handicapées les plus autonomes et de répondre aux besoins spécifiques posés par le vieillissement des populations rurales. Il vise à anticiper le vieillissement des travailleurs d’ESAT, qui trouveront dans un tel dispositif une réponse à leurs besoins. L'intégration au sein d'un village permet de promouvoir l'autonomie des personnes dans leur accès aux commerces, aux infrastructures de loisirs et aux services administratifs. La résidence ouvrira début 2017 et accueillera 20 à 25 personnes porteuses de tous types de handicap, âgées de plus de 55 ans, le critère d’entrée étant le degré d’autonomie.

Lire la suite

Résidence Accueil "Bon Oustaou"

APATPH - 07

La création de la Résidence Accueil Bon Oustaou a permis de répondre aux besoins de prise en charge des personnes en situation de handicap psychique. Cette maison relais, gérée par l’Association pour l’Accueil et le Travail des Personnes Handicapées (APATPH), est une structure légère. Elle intervient dans le domaine de la vie quotidienne et sociale du résident, l’accompagnement sanitaire étant effectué en partenariat avec les acteurs locaux, notamment avec un centre hospitalier spécialisé. La résidence accueille 23 personnes, aux profils très divers, qui sont titulaires d’un bail nominatif. L’accent est mis sur l’apprentissage de l’autonomie, toutefois la présence permanente d’un hôte dans la structure permet de veiller sur les résidents, qui bénéficient d’un accompagnement grâce aux partenariats multiples passés avec les acteurs du champ social.

Lire la suite

Maison de Lionel

Croix-Rouge française - 07

Gérée par la Croix Rouge Française, la Maison de Lionel est une structure expérimentale de répit et de soins palliatifs. Implantée sur la commune du Teil en Ardèche, à proximité du centre-ville, elle offre une formule d’accueil intermédiaire entre l’hôpital et le domicile, d’une capacité de 14 places en internat et de 3 places en accueil de jour. Elle privilégie l’accueil de personnes âgées de 20 à 60 ans sans pour autant en interdire l’accès à des personnes plus âgées. Atteintes de pathologies graves, en phase avancée (cancer, sida, sclérose en plaques, maladie de Charcot...) ces personnes ne peuvent pas ou ne souhaitent pas rester à leur domicile, mais ne sont pas concernées par une hospitalisation. Véritable espace ressource pour la personne accueillie et son entourage, la Maison de Lionel est un lieu d’échanges, intégré dans son environnement et dans le tissu social local. De nombreux partenariats, avec les associations et le milieu hospitalier entre autres, permettent d'offrir des services de qualité aux personnes accueilies. Les familles restent toutefois les acteurs principaux du projet de vie mis en place avec le résident.

Lire la suite

Institut médico-éducatif L'Espoir

ADAPEI ARDECHE - 07

L’institut Médico-Educatif L’Espoir", géré par l’ADAPEI Ardèche (Association Départementale des Amis et Parents de personnes Déficientes Intellectuelles), accueille 44 enfants et adolescents de 6 à 20 ans, présentant une déficience intellectuelle sévère, des Troubles Envahissants du Développement ou souffrants de polyhandicap. L’établissement propose un accompagnement éducatif, pédagogique et thérapeutique de qualité. Le transfert de l’IME a permis de prendre en charge les enfants et adolescents dans des locaux plus accueillants, construits de façon à pouvoir accueillir également des personnes en situation de polyhandicap. En effet, le nouvel établissement de plain-pied est accessible par tous. Il offre des espaces de vie repérables et fonctionnels, qui permettent d’élargir l’offre des activités proposées (construction d’un gymnase). L’équipe des professionnels présents dans l’établissement bénéficie en outre de conditions de travail améliorées."

Lire la suite