Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Projets financés

19 102 609 €

Montant des subventions en 2017 pour 122 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Entreprise adaptée de l'Arche

ARCH - 15

L’association pour la réhabilitation des cantaliens handicapés a été fondée dans les années 1960, pour permettre une insertion par le travail des personnes en situation de handicap physique. Composé aujourd’hui de différents établissements et services (foyers d’hébergement, services d’accompagnement à la vie sociale, ESAT, entreprise adaptée et foyer d’accueil médicalisé, avec 100 places autorisées au total) l’association est implantée en plein cœur d’Aurillac, chef-lieu du département du Cantal. L’association porte deux structures économiques dynamiques avec des activités diversifiées, principalement dans le domaine de l’artisanat (tapisseries d’ameublement, retouche de vêtements, cordonnerie, sellerie…). La croissance du nombre de places liée aux succès des activités s’est faite à surface immobilière constante, dans des activités nécessitant de fortes capacités de stockage (notamment pour la partie tapisserie d’ameublement). L’association a donc réfléchi à un projet d’extension des locaux de son ESAT et de l’Entreprise Adaptée, avec une volonté forte : celle de rester au cœur de la cité, gage d’insertion des personnes en situation de handicap accompagnées. L’ARCH a donc acquis un ancien garage, composé d’un plateau en rez-de-chaussée de 300 mètres carrés, et d’une surface égale en sous-sol pour le stockage des fournitures de la tapisserie d’ameublement. Ces locaux seront partagés entre l’EA et l’ESAT, pour améliorer les activités retouches de vêtements et tapisserie d’ameublement, et permettre le stockage des équipements de l’équipe espaces verts de l’ESAT.

Lire la suite

MAS Geneviève Champsaur

Association Geneviève Champsaur-NAFSEP - 15

La Nouvelle Association Française pour les Sclérosés en Plaques (NAFSEP) a souhaité élargir l’offre de places du Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) créé en 1998, qui accueille des personnes atteintes de la sclérose en plaques et autres maladies neurologiques évolutives. Les établissements spécialisés sur ce handicap étant assez rares en France, la création de places en accueil temporaire est un réel besoin. L’association a créé une unité de 8 places dont la zone de recrutement est la France entière, comprenant 7 places en accueil temporaire plus une place en accueil de jour. Cette unité nouvellement créée possède le statut de Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) pour un taux d’encadrement renforcé. L’accueil temporaire permet d’offrir un répit aux familles et de mieux préparer le retour à domicile ou une intégration de longue durée dans l’établissement. Cette souplesse d’accueil est particulièrement adaptée pour les personnes atteintes de sclérose en plaques, souvent jeunes, soumises à des évolutions variables de la maladie, et souhaitant demeurer autant que possible dans leur famille.

Lire la suite