Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Projets financés

19 102 609 €

Montant des subventions en 2017 pour 122 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

ESAT Agnelis

ALGEEI - 47

Depuis plus de 30 ans, l’ALGEEI accueille sur les sites de Lamothe-Poulin et de Pomaret, près d’Agen (47) des adultes déficients intellectuels et psychiques au sein d’un même complexe regroupant ESAT, foyer d’hébergement et SAVS. Afin de respecter les droits fondamentaux des personnes accueillies, il est aujourd’hui indispensable de relocaliser les différentes structures et de séparer lieu de vie et lieu professionnel. C’est pour cette raison que l’ALGEEI, en 2006, fait le choix de  rompre avec l’ancrage rural des deux sites et de séparer vie privée et vie professionnelle dans l’accompagnement des personnes accueillies : depuis 2009, les deux ESAT sont regroupés pour n’en former qu’un seul, l’ESAT Agnelis, et dès janvier 2015, un site unique accueillera les 150 travailleurs handicapés. Situé à Foulayronnes, à proximité immédiate d’Agen, dans une zone regroupant d’autres entreprises, les nouveaux locaux de l’ESAT Agnelis permettront d’offrir aux travailleurs handicapés un cadre de travail digne et adapté à leurs attentes. Les objectifs de cette restructuration sont de réadapter l’offre d’accompagnement des personnes handicapées afin d’accompagner les travailleurs vieillissants de l’ESAT, de développer l’autonomie et accompagner vers le milieu ordinaire de production et de valoriser les compétences des personnes accueillies.

Lire la suite

CHVS de l'Agenais

ALGEEI - 47

Jusqu’alors, l’association ALGEEI proposait aux travailleurs de ses deux ESAT situés à proximité d’Agen (47) un hébergement sur le même site que leur lieu de travail dans des conditions précaires et peu inclusives. Cet ensemble d’hébergement n’est plus adapté au mode de vie que doit proposer un établissement à des adultes déficients intellectuels et psychiques travaillant 35 heures par semaine et à des adultes vieillissants en préparation à la retraite. Dès l’automne 2014, les 82 travailleurs d’ESAT et retraités logeront dans des appartements situés au cœur des villes de Laroque Timbaut et Roquefort, dans des quartiers pavillonnaires et à proximité des commerces et services afin de favoriser leur intégration et leur participation à la vie de la cité. Les résidents continueront de bénéficier de l’accompagnement médico-social proposé par l’association favorisant leur autonomie et leur inclusion dans la société. Un accompagnement spécifique sera proposé aux travailleurs vieillissants ou à la retraite. Pour les plus autonomes, des appartements intermédiaires sont également proposés.

Lire la suite

Foyer Montclairjoie

Association Notre Dame de Pitié - 47

Géré par l’association Notre Dame de Pitié, le Foyer d’hébergement Montclairjoie accueille les 20 travailleurs déficients intellectuels les moins autonomes de l’ESAT de l’association. Afin de mieux travailler l’apprentissage de l’autonomie de ces travailleurs d’ESAT, l’association a décidé de transférer le foyer d’hébergement – initialement implanté à Montpezat d’Agenais – dans des locaux mieux adaptés et situés à proximité de l’ESAT et du centre-ville de Sainte-Livrade-sur-Lot. Depuis fin 2012, le foyer d’hébergement se situe désormais sur la commune de Sainte-Livrade-sur-Lot, à un kilomètre de l’ESAT et à proximité des services qu’offre la ville : médecin, pharmacie, dentiste mais aussi commerces, cinéma et infrastructures de sport et de loisirs. Car l’objectif est de proposer à des personnes travailleurs d’ESAT mais n’ayant ni l’autonomie nécessaire, ni la capacité sociale de vivre seule, d’être hébergées dans un logement accessible en ville.

Lire la suite