Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Projets financés

19 102 609 €

Montant des subventions en 2017 pour 122 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

IME de Marlioz

APEI Les Papillons blancs d'Aix les Bains - 73

L’Institut Médico Educatif de Marlioz (IME) accueille 58 enfants et adolescents, filles et garçons âgés de 5 à 20 ans, déficients intellectuels. L’internat de 30 places (dont 2 en accueil temporaire), situé dans des bâtiments anciens, inadaptés et excentrés par rapport à la ville d’Aix-les-Bains, va être relocalisé dans un bâtiment appartenant à l’association qui sera entièrement réaménagé. Le nouvel internat se situe près du centre-ville ce qui permet de travailler avec les jeunes leur autonomie et leur intégration dans les services de droit commun. Ce déménagement permet en outre d’aménager des espaces adaptés à l’accueil de jeunes porteurs de Troubles du Spectre Autistique (TSA), qui représentent environ 25% des enfants accueillis (pièce-refuge, espaces contenants, éclairages et acoustique adaptés). La séparation avec les activités de jour, rendue initialement nécessaire par le manque de place sur les deux sites, n’est pas remise en cause dans la mesure où elle permet aux enfants de bien dissocier ces deux aspects de leur vie quotidienne et de travailler leur autonomie dans les déplacements.

Lire la suite

Centre de vacances Chalet La Grande Casse

ASSOCIATION NATIONALE ANIMATION EDUCATION - 73

propose une offre d’hébergement et de services originale. Le centre s’apparente à un centre de répit familial pour un public concerné par le handicap. L’ANAE cherche également et depuis toujours à développer des formes d’activités mixtes entre personnes valides et personnes en situation de handicap. Ainsi, l’ANAE a développé un véritable savoir-faire en mixant des populations familiales dont un membre se trouve en situation de handicap et une population valide non concernée par le sujet.

Lire la suite

ESAT de Maurienne

APEI DE MAURIENNE - 73

L’ESAT de l’APEI de Maurienne, qui accueille des adultes déficients intellectuels, sera transféré en septembre 2013 dans de nouveaux locaux sur la commune de Saint-Avre et verra sa capacité passer de 54 à 74 places. Cet ESAT propose des activités d’entretien des espaces verts, de conditionnement, de lombriculture, de fabrication de jus de pomme, de couture et d’agriculture raisonnée. Le nouveau bâtiment permettra de développer une activité de restauration collective pour les entreprises et groupes scolaires. L’établissement est engagé dans une démarche visant à professionnaliser les usagers tout en leur assurant l’accès à un accompagnement médico-social complet.

Lire la suite

FAM de Grésy sur Aix

APEI Les Papillons blancs d'Aix les Bains - 73

Le FAM des Griattes accueille à Aix-les-Bains 20 adultes et personnes vieillissantes atteints de déficience intellectuelle, avec ou sans handicap associé. Géré par l’APEI, il déménagera dans de nouveaux locaux en mars 2014. Sa capacité sera de 42 places, dont certaines relevant d’un Foyer de vie qui offrira une solution aux retraités d’ESAT ne pouvant vivre seuls mais ne relevant pas d’une maison de retraite. Les activités proposées, dans les murs (peinture, travail de la terre, mosaïques…) et à l’extérieur de l’établissement (musique, équitation…) permettront aux résidents de maintenir leurs acquis et d’être pleinement intégrés à la commune.

Lire la suite

Chalet de l'Ornon ANAE

ASSOCIATION NATIONALE ANIMATION EDUCATION - 73

Géré par l’Association Nationale Animation Education (ANAE), le centre de Saint Sorlin d’Arves en Savoie accueille des enfants et adultes handicapés mentaux, moteurs et/ou sensoriels en séjour collectif ainsi que des enfants myopathes. Il peut également accueillir des classes de découverte, des groupes sportifs ou des personnes âgées. Ouvert été comme hiver et proposant des activités variées en milieu naturel, le centre est composé de deux bâtiments : le chalet de l’Ornette et le chalet de l’Ornon. Ce dernier fait partie de la première vague de rénovation qui concerne l’ensemble du centre, construit il y a plus de 40 ans. L’amélioration du confort (agrandissement des espaces communs, aménagement d’une terrasse, réhabilitation des chambres) a pour objectif un meilleur accueil des vacanciers, tout en augmentant les capacités d’accueil de l’établissement qui passent de 84 à 97 personnes après les travaux.

Lire la suite

Service d'accueil de jour

APEI DE MAURIENNE - 73

A la suite d’une réflexion sur l’amélioration de l’accueil des personnes handicapées mentales, l’APEI de Maurienne a souhaité créer trois établissements : un Foyer de vie de 25 places, un Foyer d’Accueil Médicalisé de 12 places et un Service d’Accueil de Jour de 10 places. Situés sur un même site et dans le même bâtiment, ils assurent des missions complémentaires. L’hébergement est organisé autour de 5 unités de vie dotées de chambres individuelles. La disposition des différentes unités tient compte du degré d’autonomie de la personne, les personnes les plus proches des espaces communs étant celles ayant le moins d’autonomie. La mutualisation des moyens humains favorise la réactivité des professionnels face aux besoins en soins et permet également la diversification des activités grâce aux animations mises en place. Les salles d’activités peuvent d’ailleurs être fréquentées par les bénéficiaires des deux structures afin de créer une dynamique et d’éviter l’isolement des personnes les plus dépendantes.

Lire la suite