Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Projets financés

19 102 609 €

Montant des subventions en 2017 pour 122 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

L'entreprise d'insertion "Après"

ARES Association - 77

En France, près de 5000 personnes en situation de handicap sortent de prison. Les ex-détenus font face à de nombreuses difficultés, exacerbés par le passage en prison : dépression, addiction, absence de logement, faible qualification, perte de repères, maladies chroniques, schizophrénie et anxiété généralisée. Afin d'aider les détenus à se réinsérer socialement et professionnellement, tout en s'adaptant à leur handicap, le groupe ARES expérimente durant 3 années "Après", une entreprise d'insertion visant à accompagner 30 détenus pendant leur temps d'incarcération au sein de la prison de Meaux et de réduire le taux de récidive. Cette innovation s’intègre dans un programme expérimental de chantier d’insertion en milieu carcéral porté par la Direction de l’Administration Pénitentiaire en concertation avec la direction générale de l’emploi et de la formation professionnelle et le réseau de l’Insertion par l’Activité Economique. En lien avec l’administration pénitentiaire, les professionnels proposent des ateliers professionnels permettant une mise en situation proche du monde du travail afin d'acquérir les savoir-êtres indispensables à la sortie (ponctualité, assiduité, respect des consignes, travail en équipe, etc. ) et certaines compétences techniques. "Après" propose un accompagnement social durant 4 mois à l'intérieur de la prison qui se poursuit durant 2 mois à l'extérieur (recherche de logement, lien social, démarche administrative liées à la RQTH) afin d'éviter toute rupture.

Lire la suite

La halte des petits

FONDATION ELLEN POIDATZ - 77

Afin de favoriser l’intégration des jeunes enfants en situation de handicap dans des lieux d’accueil et de proposer des temps de répits aux parents, la Fondation Ellen Poidatz souhaite créer un Etablissement d’Accueil de Jeunes Enfants (EAJE) pour 20 enfants dont un tiers de la capacité d’accueil sera réservé aux enfants en situation de handicap ou atteint d’une maladie chronique invalidante. Ce lieu d’accueil, situé à Saint-Fargeau-Ponthierry, aura pour objectif de familiariser les enfants dès le plus jeune âge à la différence et à la connaissance de l’autre. L’équipe spécialisée mettra tous les moyens en œuvre afin de faire participer activement chaque enfant aux activités quotidiennes. Elle aura également pour rôle de proposer des modalités d’accueil souples afin de répondre aux mieux aux besoins des parents et d’organiser des temps d’échanges, d’écoute, d’information ou simplement de convivialité avec d’autres parents.

Lire la suite

Salon international de l'autisme

RIAU - 77

Pour sa 3e édition, le salon international de l’autisme, organisé par l’association RIAU-Rencontres Internationale de l’Autisme et le Centre Ressources Autisme Ile-de-France, réunira des associations, des professionnels, des personnes avec autisme, des chercheurs et des artistes et proposera des conférences, des ateliers, des démonstrations, des temps d’échange et des stands. Dans cette édition, l’accent sera mis sur l’insertion professionnelle des personnes avec autisme : des stands de spécialistes de l’emploi des personnes autistes et d’entreprises, des tables rondes avec intervention des acteurs de l’insertion et des job dating seront organisés. Ce salon sera une opportunité pour les personnes autistes de postuler à des emplois en laissant leur CV le temps du salon auprès de spécialistes de l’emploi ou directement auprès des entreprises présentes. D’autres sujets en lien avec les adultes seront également proposés (logement, innovation…). Egalement placé sous le signe des loisirs et de la jeunesse, le salon abordera des sujets centrés autour des enfants : l’inclusion scolaire, la prise en charge, les vacances, les enjeux de santé… Ce salon, ouvert à tout public, accueillera les 6 et 7 avril 2018 au sein du parc Disneyland Paris, plus de 1500 personnes.

Lire la suite

IME Léopold Bellan la sapinière

FONDATION LEOPOLD BELLAN - 77

Situé à Ecuelles, dans le département de la Seine-et-Marne, l’Institut Médico-Educatif (IME) « La Sapinière » accueille 120 jeunes de 12 à 20 ans atteints d’une déficience intellectuelle avec troubles psychiques associés selon différents modes d’accueil : externat, internat et hébergement temporaire. La Fondation Leopold Bellan, gestionnaire de l’IME, a pour projet de réaliser l’extension et le réaménagement de l’unité d’hébergement temporaire. L’architecture adaptée et fonctionnelle de cette unité permettra d’accueillir dans de meilleures conditions près de 100 jeunes sur l’année et de leur proposer des activités individualisées. Ce projet permettra ainsi d’offrir un lieu d’hébergement et de socialisation agréable, de créer des lieux de détente et de découverte et de participer au soutien familial sur des temps de répit.

Lire la suite

Entreprise Apprenante en Agriculture de Seine-et-Marne

EAA 77 - 77

La MSA a initié un projet d’Entreprise Apprenante en Agriculture dans le département de Seine-et-Marne, afin de répondre à un double objectif : former et offrir de l’emploi à des personnes handicapées mentales, et répondre à un besoin récurrent mais ponctuel de main d’oeuvre, exprimé par les exploitants agricoles. Le projet, qui bénéficie de nombreux partenaires au niveau local, permettra à 6 personnes handicapées d’apprendre un nouveau métier pendant 24 mois et de se réinsérer professionnellement. Ils seront encadrés par un chef d’équipe. L’entreprise va démarrer son activité en ce début d’année 2014.

Lire la suite

IEM de Villepatour CRF

Croix-Rouge française - 77

En réponse aux besoins identifiés, la Croix-Rouge française a progressivement organisé dans le nord du département de la Seine-et-Marne une plateforme de services, contribuant à accompagner les personnes (enfants, adolescents, adultes) en situation de handicap physique avec ou sans troubles associés. Ce dispositif comprend notamment l’IEM et le SESSAD de Villepatour. L’établissement a créé en 2002 une section pouvant accueillir une dizaine de jeunes pluri handicapés présentant des déficiences associées (motrices et cognitives) en situation de grande dépendance. Un panel de formations est offert à chaque jeune et l’établissement peut organiser des passerelles entre les différentes sections possibles. L’établissement a progressivement réhabilité depuis une quinzaine d’années les structures existantes autour du bâtiment principal dit «Château». Le projet d’ensemble immobilier a nécessité une complète réorganisation du site. Le dernier projet concerne la dernière tranche de travaux planifiée, le remplacement d’un bâtiment modulaire où l’on accède directement dans les salles, l’atelier gestuel de préparation professionnelle et vie sociale et la salle de musique.

Lire la suite

Centre de rééducation fonctionnelle Ellen Poidatz

FONDATION ELLEN POIDATZ - 77

La mission du Centre de Rééducation Fonctionnelle (CRF) de la Fondation Ellen Poidatz dans le département de Seine-et-Marne est sanitaire et pédiatrique. Le CRF dispose aujourd’hui de 65 places. Sa mission s’organise autour de ses trois pôles d’activité : le pôle orthopédique, le pôle urologique, et le pôle neuromusculaire et cérébral, et de ses deux unités de bilans spécialisés : l’unité d’analyse du mouvement et l’unité d’urodynamique. Il accueille des enfants, adolescents et jeunes adultes de 18 mois à 25 ans. Bien que le CRF soit un établissement relevant du secteur sanitaire, il offre une grande variété d’activités et d’équipements : unité d’enseignement financée par l’Education Nationale afin de permettre aux jeunes patients de poursuive leur scolarité, une radio FM animée par ces mêmes enfants et adolescents, des équipements sportifs, artistiques et informatiques. L’établissement met en œuvre un projet d’extension en construisant sur une grande terrasse de nouvelles chambres afin d’améliorer les conditions d’accueil des enfants, adolescents et jeunes adultes. Ainsi le CRF garde le même nombre de places, mais dans des conditions satisfaisantes en termes de confort lié aux déplacements, en termes d’intimité, mais aussi de convivialité.

Lire la suite

MAS Le Sorbier des Oiseleurs

ADEF RESIDENCES - 77

Gérée par ADEF Résidences,la Maison d’Accueil Spécialisée reçoit 42 adultes présentant des pathologies et déficiences mentales, avec des troubles du comportement associés. La MAS se compose de 4 unités de vie accueillant 38 résidents en internat et 2 en externat. Une place est réservée à l’accueil temporaire et une place à l’accueil d’urgence. Des salles d’activités, deux baignoires de balnéothérapie, une salle Snoëzelen ainsi qu’un parc sécurisé sont à la disposition de tous les résidents. L’établissement est avant tout un lieu de vie dont l’objectif est de favoriser le bien-être de la personne. Sur la base d’activités adaptées et individualisées ainsi que d’un suivi médical, le travail pluridisciplinaire propose à chacun un accompagnement et vise une adaptation à la vie sociale. Dans cette optique, de multiples activités sont proposées quotidiennement, dont des activités sportives, d’expression sensorielle et corporelle, de stimulation cognitive et de vie sociale et culturelle. Afin de créer un espace chaleureux permettant de rassembler l’ensemble des résidents, une véranda a été imaginée sur une terrasse donnant sur le jardin. Conçue comme un véritable espace de rencontre, cette véranda permet également de recevoir les familles.

Lire la suite

CENTRE DE LA GABRIELLE

Mutualité la Fonction Publique - 77

Le Centre de la Gabrielle, géré par la Mutualité Fonction Publique, comporte un Institut Médico-Educatif (IME) de 149 places dont 3 d'accueil temporaire, un Service d’Education Spéciale et de Soins à Domicile (SESSAD) de 28 places, et une unité pour enfants et adolescents atteints d’autisme ou de Troubles Envahissants du Développement (TED) de 13 places dont une en accueil temporaire. Les enfants et adolescents accueillis au Centre sont en situation de handicap mental ou souffrent de TED. Le Centre de la Gabrielle a créé un pôle « Parentalité et famille » composé de deux psychologues qui accompagnent les familles durant le parcours institutionnel de leur enfant. Il leur propose des entretiens individuels, des groupes de parole et des ateliers d’écriture. Les familles peuvent y aborder et y penser des thèmes parfois douloureux pour eux : le handicap de leur enfant, les différentes étapes des parcours familial et institutionnel, la relation à leur enfant, leurs craintes et doutes concernant son avenir. Afin de renforcer l’action du pôle parentalité, un service itinérant a été créé. Conçu comme un élément de proximité, il favorise la communication entre les familles et l’institution dans un espace de rencontre neutre, impulsant ainsi une nouvelle dynamique de coopération.

Lire la suite