Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Projets financés

19 102 609 €

Montant des subventions en 2017 pour 122 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

ESAT La Roumanière

AVEPH - 84

Depuis sa création en 1981 au coeur du village de Robion situé au pied du Luberon (Vaucluse), l’ESAT La Roumanière développe ses activités à destination des personnes en situation de handicap à partir d’activités économiques reconnues comme étant de haut de gamme par ses clients, biscuiterie et confiturerie notamment (y compris à l’export). Après avoir créé, en 2012 et à la demande de l’ARS, une nouvelle unité de l’établissement sur le territoire d’Avignon, l’AVEPH poursuit la modernisation de son ESAT en reconstruisant les unités les plus anciennes. En effet, les ateliers actuels du site de Robion (bâtiment du XIXème siècle) sont vétustes et devenus inadaptés à une activité agro-alimentaire. Afin de donner de meilleures conditions de travail aux personnes accompagnées, comme à l’équipe éducative, le projet va permettre de regrouper sur un même site les activités de « logistique », situées à Cavaillon, avec celles de « production » situées à Robion. L’ESAT bénéficiera d’une grande visibilité avec un nouvel emplacement sur un axe routier important.

Lire la suite

La lune bleue

Regards communs - 84

Etablissement créé en 2015 et porté par un Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale composé d’acteurs sanitaire et médico-social, La Lune Bleue regroupe un IME et un SESSAD pour enfants et adolescents autistes et déficients intellectuels. Afin de finaliser le projet initial basé sur la mutualisation des compétences, ces services vont être regroupés dans le cadre de la construction d’un nouveau bâtiment. Celui-ci sera doté d’un internat pouvant accueillir 6 enfants pour un hébergement séquentiel et de répit. En outre, La Lune Bleue va travailler de concert avec l’ARS et la MDPH du Vaucluse pour accueillir des enfants et adolescents sans solution et proposer des projets spécifiques et individualisés. Le projet de La Lune Bleue promeut un fonctionnement en plateforme, selon le modèle des dispositifs ITEP, qui permet d’ores et déjà les parcours souples entre les services du SESSAD et de l’IME, ou le maintien ou l’activation de parcours scolaire en milieu ordinaire en complément de l’IME.

Lire la suite

La Bergerie de Berdine

Familles solidaires - 84

La Bergerie de Berdine, association vauclusienne, accueille et accompagne depuis plus de 40 ans des personnes en situation de très grande exclusion, notamment handicapées, âgées et/ou malades et souffrant pour la plupart d’addictions. Son économie reposant sur un partenariat public/privé et autofinancé à plus de la moitié en fait un modèle économique original. La valeur travail, essentielle en tant que thérapie pour le public accompagné, est en effet au cœur du projet. Toutes les personnes quittant l’établissement ont un projet social et/ou professionnel construit avec l’équipe d’encadrement. Soutenue par l’association ARES depuis 2014 dans le cadre d’un partenariat, la structure pérennise son projet social et construit un espace de vie supplémentaire, qui est un centre majeur de la vie à la Bergerie de Berdine et qui permet d’améliorer et d’augmenter sa capacité d’accueil, et de renforcer durablement son ouverture et ses liens avec l’extérieur. L’espace accueille les résidents les plus fragiles et renforce les liens entre la Maison d’Aurélie, unité accueillant 16 personnes extrêmement fragilisées par l’âge et/ou la maladie, et le reste du village.

Lire la suite

MAS D'ARAUSIO

APEI D'ORANGE - 84

Afin de donner suite à un agrément octroyant 4 places supplémentaires à l’établissement (3 places en accueil de jour et 1 place temporaire), la MAS d’Arausio veut se doter d’équipements plus performants. Accompagnant des personnes lourdement handicapées, et pour faire face à une population vieillissante (la moyenne d’âge des résidents est de 41 ans), les objectifs à travers ce projet sont d’assurer la sécurité des personnes les plus lourdement handicapées et d’offrir un espace d’activités et d’accueil de jour plus conséquent.

Lire la suite

Pôle ressource Petite Enfance Le Petit Jardin

Association La Bourguette - 84

Suite à la reprise d’un IME pour enfants autistes polyhandicapés en Avignon, l’association La Bourguette a élaboré un nouveau projet en 2008 qui a ouvert partiellement. La concrétisation de ce projet, appelé « Pôle Ressources petite enfance Le Petit Jardin », ouvrira définitivement au printemps 2014 sur un nouveau site, et accueillera 10 enfants de moins de 7 ans en internat, 12 enfants en crèche ordinaire, et offrira 10 places d’accueil temporaire, et 10 places en SESSAD. L’intérêt de ce projet réside dans la souplesse des orientations et les multiples possibilités d’accueil, en relation avec la MDPH, dont la réactivité permet cette souplesse. Il permet aussi de donner une nouvelle dimension à l’établissement dans la prise en compte de l’aide aux aidants.

Lire la suite

Foyer d'hébergement La Jouvêne

APEI D'AVIGNON - 84

Pour faire face au manque de solutions d’accueil pour les usagers de l’ESAT voisin, l’APEI d’Avignon a décidé la création d’un Foyer d’Hébergement de 40 places. Le projet d’établissement du Foyer d’Hébergement de la Jouvène sera en lien direct avec le projet d’établissement de l’ESAT géré par l’association. Les résidents disposeront de logements individuels d’une surface de 27 m² intégrant une salle de bain. Aujourd’hui, 90 % des activités professionnelles de l’ESAT La Jouvène se déroulent à l’extérieur du site. Les résidents y travaillant ne sont pas présents sur le site la journée. Il n’y aura donc pas de confusion entre leur lieu de travail et leur hébergement. Un projet d’activités et de soins est élaboré afin d’accompagner la personne au-delà de la prestation d’hébergement. Les résidents profiteront de l’intégration de l’ESAT dans la Cité depuis plus de 35 ans.

Lire la suite

Foyer de vie de Cavaillon

APEI de Cavaillon - 84

Créé à l’occasion d’un appel à projet pour la création d’un Foyer de Vie dans le sud du Vaucluse, le GCSMS regroupant l’APEI de Cavaillon et l’AVEPH va gérer un Foyer de Vie de 62 places, par redéploiement de places existantes et gérées par ces 2 associations et par la création de nouvelles places. Ce Foyer de Vie comprendra 7 places médicalisées pour mieux accompagner les personnes vieillissantes. Pour les plus jeunes, l’établissement travaillera autour du maintien ou de l’acquisition de nouvelles compétences, afin de leur permettre une orientation à terme en ESAT si cela s’avère possible.

Lire la suite

Centre MIRA EUROPE

MIRA EUROPE - 84

Le Centre Mira Europe est le premier centre d'éducation de chiens-guides spécialement formés pour être remis gratuitement à des enfants aveugles, à partir de l’âge de 12 ans. Le Centre, qui se trouve à L’Isle-sur-la-Sorgue (84), procède chaque année, à une session de remise de chiens-guides à des jeunes, français et européens. Le Centre Mira Europe propose deux modules aux jeunes déficients visuels. Dans un premier temps, ils peuvent participer à un stage de découverte du chien-guide. Après ce stage, Mira Europe pourra proposer à l'enfant d'intégrer le programme de remise d’un chien-guide. L'hébergement des jeunes pendant ces stages est toujours financé par Mira Europe. Le Centre est constitué de trois espaces réunis sur un site unique : le bâtiment dédié à l'éducation, à l'hébergement et aux soins des chiens-guides, le « parcours des sens compensatoires », et le bâtiment dédié à l'accueil et à l'hébergement des jeunes aveugles lors des stages, qui est la troisième et dernière étape de développement du site.

Lire la suite

MAS La Sorguette

Association d'éducation spécialisée l'Olivier - 84

L’association d’Education Spécialisée l’Olivier a proposé la création d’une MAS pour personnes lourdement handicapées en 2008 face au constat de carence d’accompagnement de ces personnes dans le nord du Vaucluse. Un établissement de 47 places verra le jour à l’automne 2013, proposant plusieurs modes d’accompagnement dont un accueil de jour qui a ouvert dans des locaux provisoires fin 2010. La MAS s’intègre à un nouvel éco-quartier, et bénéficiera donc d’un environnement citoyen en termes environnemental et sociétal. L’établissement est organisé en 4 maisonnées accueillant de façon diverse différents handicaps et différents niveaux de dépendance. Dans la journée, les personnes évoluent par groupes, indifféremment selon le mode d’accompagnement (internes, externes, personnes bénéficiant de l’accueil temporaire ou de l’accompagnement à domicile). Un plateau technique paramédical de qualité et différentes activités seront proposés.

Lire la suite

ESAT LA ROUMANIERE

ASSOCIATION VAUCLUSIENNE D'ENTRAIDE AUX PERSONNES HANDICAPEES - 84

Forte du succès de l’Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) La Roumanière de Robion, l’association gestionnaire Vauclusienne d’Entraide aux Personnes Handicapées (AVEPH) a décidé d’implanter une extension à Avignon pour pallier l’absence d’établissement sur ce territoire. Parallèlement, afin d’améliorer les conditions d’accueil et d’accompagnement des travailleurs, l’établissement de Robion a réduit sa capacité d’accueil au profit de la structure d’Avignon et compte désormais 34 travailleurs au lieu de 50 auparavant. L’extension accueille 40 personnes en situation de handicap mental et psychique qui travaillent dans une des 2 activités proposées : la blanchisserie pour les maisons de retraite de la région ; et la fabrication, la commercialisation de confitures et le conditionnement du miel. Cette dernière activité, dotée d’outils de travail performants, répond à la demande en proposant notamment des confitures en portion individuelle. Cet ESAT permet aux travailleurs de bénéficier d’un environnement stimulant tout en étant accompagnés dans la réalisation de leur projet de vie.

Lire la suite