Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Programme CAP'

Fondation Paralysie Cerebrale - 75

La Fondation Paralysie Cérébrale à lancé en 2019 le programme de recherche médicale CAP visant l'évaluation de la méthode HABIT-ILE chez les enfants avec paralysie cérébrale (PC) en Âge Préscolaire (entre 1 et 4 ans). Des équipes de recherche européennes sont mobilisées. Pour la France ce sont des équipes des CHU de Brest et Angers qui sont impliquées. L’objectif principal du programme CAP’ est d'évaluer dans 2 études randomisées menées chez 100 enfants atteints de Paralysie Cérébrale unilatérale ou bilatérale, d’âge préscolaire âgés de 1 à 4 ans, l'effet de 2 semaines de thérapie HABIT-ILE • sur la performance bimanuelle (enfants avec Paralysie Cérébrale unilatérale) • sur la fonction motrice globale (enfants avec Paralysie Cérébrale bilatérale) en comparaison à deux semaines d'activité motrice habituelle (groupe témoin). Le développement d’interventions précoces et efficaces est l’un des défis de la prise en charge des enfants présentant une paralysie cérébrale. La thérapie HABIT-ILE (Hand and Arm Bimanual Intensive Therapy Including Lower Extremity) est un nouveau type de rééducation intensive impliquant une stimulation constante des membres supérieurs et inférieurs. Cette méthode a montré qu’elle améliorait la fonction motrice des membres supérieurs et inférieurs chez des enfants de plus de 6 ans atteints de Paralysie Cérébrale unilatérale et bilatérale. A ce jour, les familles françaises ayant pu suivre des stages de thérapies de rééducation HABIT’ILE en Belgique relèvent de vrais gains pour leurs enfants favorisant ainsi leur autonomie et permettant de soulager par conséquent énormément le quotidien des parents aidants. C'est pour quoi, pour ne pas désavantager les jeunes enfants inscrits dans le groupe témoin, il est prévu qu'ils puissent bénéficier au terme de l'étude des stages rééducation basée sur cette thérapie

Lire la suite

XVIII World congress of the world federation of the deaf

Fédération nationale des sourds de France - 75

Le Congrès Mondial de la Fédération Mondiale des Sourds (WFD) a lieu tous les 4 ans, dans un pays différent. En 2019, la France accueille le XVIIIème Congrès Mondial sur le thème « le droit à la langue des signes pour tous ». Environ 3000 participants du monde entier sont attendus. La WFD a un statut participatif auprès du Conseil de l'Europe. Il coopère étroitement avec le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme et est membre de l'International Disability Alliance. Les congrès mondiaux de la WFD sont conçus pour réunir des délégués d'associations nationales membres (135), d'organisations de jeunesse et d'autres participants qui souhaitent participer à un échange mondial d'informations et à la promotion de la vision, de la mission et des objectifs de la WFD. Lors de ce congrès, près de 300 communications seront présentées sur des thèmes et des sujets importants pour la communauté sourde à travers le monde : les Droits de l’Homme, la langue des signes, l’éducation, la santé, la technologie et l’accessibilité, les relations internationales, la vie professionnelle. Les études qui seront présentées lors du XVIIIème Congrès Mondial influenceront grandement la Fédération Mondiale des Sourds (FMS) dans son travail avec les Nations Unies et ses agences, et pourront également influencer les politiques gouvernementales et les législations nationales.

Lire la suite

C'est ma vie, je la choisis

Trisomie 21 France - 42

Les personnes porteuses de trisomie 21 et déficientes intellectuelles éprouvent de grandes difficultés à formuler leurs propres choix et à se projeter. Or la loi Handicap de 2005 rend la personne actrice de son projet et fait notamment de l’expression du projet de vie, la clé d’entrée dans le processus conduisant à l’élaboration du plan de compensation. Pour que l’égalité et la participation affirmées dans la législation deviennent effectives, il est nécessaire de rendre le choix accessible aux personnes porteuses de trisomie 21 et déficientes intellectuelles. Certains outils ont pu être développés mais ils ne sont ni spécifiques ni adaptés à la population de personnes porteuses de trisomie 21. La recherche appliquée réalisée par Trisomie 21 France et ses partenaires, les Universités Bordeaux 2 et de Mons, a pour objectif de concevoir et valider un outil numérique d’aide à la formulation d’un projet de vie, adapté aux particularités de fonctionnement cognitif des personnes porteuses de trisomie 21.

Lire la suite

CIEDEL

CIEDEL - 69

En partenariat avec le CIRRIS, Vida Brésil et Handicap international, le Centre International d'Etudes pour le Développement Local met en place un programme de recherche (2012-2014) visant à développer des méthodes, outils et indicateurs permettant de mesurer les effets des stratégies de développement local inclusif sur l’amélioration de la participation citoyenne des personnes handicapées aux mécanismes de gouvernance de leur collectivité. L’objectif est de réduire l’isolement des personnes handicapées et d’améliorer la qualité de leur participation sociale par l’exercice de leurs droits. De dimension internationale, cette recherche est menée en France sur la ville de Bordeaux.

Lire la suite