Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Projets financés

19 102 609 €

Montant des subventions en 2017 pour 122 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

DysAPP

Tralalère - 75

L'expérimentation réalisée dans le cadre du projet DysAPP tend à faire la démonstration qu'un diagnostic précoce des troubles DYS, dyslexie et dyspraxie, permettrait une meilleure prise en charge des élèves qui en souffrent et augmenterait ainsi leur chance de réussite. Le dispositif DysAPP comprend: ? Un jeu disponible sur support digital (Tablette) proposant des activités pour travailler le rythme, la planification visuo-spatiale et la motricité fine ? Un espace de suivi connecté pour voir les progrès des enfants et détecter les difficultés. L’objectif est donc de dépister, par le jeu, les enfants dyspraxiques et/ou dysléxiques, de les accompagner dans leur apprentissage de la lecture et de l’écriture, et enfin de sensibiliser les enseignants à ces troubles. Pour la conception du jeu « Les six saisons de Brûme » Tralalère, à l’origine du projet DysAPP, a pu s’appuyer sur un consortium d’experts de le la recherche, du numérique éducatif, du jeu et de son partenariat étroit développé avec l’Éducation nationale. L’académie de Poitiers a ainsi ouvert 18 classes de Cycle 2 et de Cycle 3 (du CP à la 6ème), à l’expérimentation. Le jeu proposé se veut inclusif et accessible, il s’adresse à tous les enfants dans leur préparation à la lecture et à l’écriture.

Lire la suite

Tous aidants

La compagnie des aidants - 94

Mise en oeuvre d'un événement d’information pour les aidants sur les dispositifs qui pourraient faciliter leur vie au quotidien, au travers de l’implantation d’un bus durant 3 jours sur un lieu de rencontres. Ce bus est équipé à l’intérieur de 3 espaces conviviaux et discrets. Compte tenu de la saison, il peut être installé un jardinet extérieur propice à la détente, tranchant radicalement avec le site d’implantation. Les aidants sont accueillis par des Assistantes sociales dans un espace rassurant et confidentiel afin de re?pondre a? toutes leurs questions et de leur apporter des solutions concrètes et pratiques. Lors de leur 1er événement organisé les 26, 27 et 28 juin 2018 sur le parvis de la Défense, plus de 700 personnes ont ainsi été écoutées et soutenues par leur équipe. Vidéo de présentation de leur 1er événement : https://www.youtube.com/watch?v=SEh_EQbCL7U

Lire la suite

SOIGNONS HUMAIN

Soignons humain - 59

L'association Soignons Humain expérimente depuis 2017, le modèle hollandais Buurtzorg en région Hauts-de-France : une équipe de soins à domicile pour les personnes en situation de handicap et de dépendance liée à l'âge. Une étude de KPMG menée en 2010 aux Pays-Bas a conclu que la méthode Buurtzorg permettait de diminuer de 40% les dépenses d'aides et de soins par personne accompagnée. L'approche est centrée sur les besoins du patient, le maintien de l'autonomie et l'ancrage dans un réseau local d'une équipe d'infirmier(e)s relié(e)s par réseau social interne. La personne et ses aidants sont accompagnés de manière globale et non uniquement du point de vue du soin. Connaître le patient et son entourage permet ainsi de favoriser la prévention, d'anticiper les situations complexes et les surcoûts de santé (maintien à domicile, diminution des hospitalisations non programmées etc.). Les équipes sont autonomes dans leurs activités quotidiennes, tout en étant soutenues par le siège associatif pour les activités supports (formation, coaching, logiciel métier, administratif et financier). Le projet consiste à accompagner l'amorçage et le déploiement de 6 équipes d'infirmier(e)s dans la Région Hauts-de-France puis au niveau national et évaluer l'impact social sur les patients et proches aidants en termes de qualité de vie, d'état de santé et d'économies en dépenses de santé.

Lire la suite

Fédération Française Handisport

FFH - 75

La Fédération Française Handisport offre à chaque personne (quel que soit son âge, la nature ou la gravité de son handicap) la possibilité de pratiquer une activité physique. La FFH souhaite favoriser l'insertion sociale par la pratique d'un sport. Avec l’apparition de nouveaux clubs et de nouveaux adhérents, les demandes en matériels adaptés sont devenues de plus en plus importantes pour la pratique sportive et de loisir et inaccessible financièrement pour la plupart des licenciés (2800€ pour un fauteuil d'initiation à 6700€ pour un fauteuil électrique de football). La FFH s’efforce donc de renouveler constamment ses équipements afin de subvenir à la demande. En ce sens, et pour répondre aux besoins recensés auprès de ses clubs affiliés, la FFH lance son "Opération Fauteuils" destinée à apporter un soutien financier à ses membres en France, afin d’acquérir du matériel adapté. Cette opération devrait permettre d'aider 200 clubs dans l'acquisition de fauteuils adaptés pour la pratique du basket, du tennis, de l'athlétisme et de fauteuils multisports de découverte et ainsi favoriser l'accès aux loisirs pour environ 500 personnes.

Lire la suite

"Ma chère Famille"

Studio Filmiz - 73

Après le webdocumentaire "Plongez en nos troubles" qui explorait les difficultés scolaires des enfants avec des troubles de déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (audience de 90 000 spectateurs), le studio Filmiz souhaite aujourd'hui s'intéresser aux proches aidants des personnes en situation de handicap. En se basant sur une écriture interactive, le studio Filmiz développe un nouveau webdocumentaire intitulé "Ma chère famille" qui permet d'aller à la rencontre des aidants, de leur donner la parole, de comprendre leur quotidien, leurs difficultés et leurs stratégies d'adaptation. D'une durée de 120 minutes, disponible gratuitement 24h/24, le webdocumentaire proposera des solutions pour améliorer le quotidien des aidants. Les partenaires : la Croix-rouge Française, l'Association des Paralysés de France, l'UNAFAM, la Fondation France Répit, l'ADAPEI du Rhône, Austime France apporteront leur expertise pour co-construire le webdocumentaire, mettront en lien les familles intéressées pour réaliser les courts-métrages et les reportages, diffuseront et utiliseront cet outil pour leurs actions de sensibilisation et de formation.

Lire la suite

Solitudiant, 4ème édition - HTS

HTS - 44

L’association Handicap Travail Solidarité (HTS) propose pour la 4ème année consécutive l’organisation du challenge de projets étudiants SoliTudiant (anciennement HandiTudiant) au profit des EA-ESAT. L’objectif est d’aider les EA/ESAT dans leur démarche de développement, d’emploi des personnes handicapées et de rapprocher les secteurs adapté et protégé des universités et grandes écoles. A la fin de l’année scolaire, 3 prix sont remis aux 3 EA-ESAT lauréats pour déployer les projets élaborés par les étudiants (1er prix : 30.000€, 2ème prix : 25.000 €, 3ème prix : 20.000€). Les projets gagnants font l’objet d’un suivi tout au long de leur réalisation pour les aider dans leur mise en œuvre et s’assurer de la bonne utilisation des fonds. L'ensemble des études sont également diffusées afin de démultiplier l'impact de chaque étude sur le secteur protégé et adapté. Le projet est également renforcé par un programme de sensibilisation des étudiants via l’animation de cours en grandes écoles/universités sur le handicap et la création d’un MOOC dédié au handicap et au secteur adapté et protégé qui sera intégré aux programmes de formations des écoles et universités partenaires. A noter en parallèle du projet SoliTudiant, le projet SoliSTAGES qui vise à mobiliser des étudiants pour réaliser leur stage dans les EA-ESAT.

Lire la suite

Réseau national d'entraide sur la maladie de Huntington

Dingdingdong - 75

L’association Dindingdong, collectif de personnes touchées par la maladie, met en place un réseau d’entraide national et généralisant la pratique de groupes d’entraide entre personnes concernées par la maladie de Huntington, maladie génétique neurodégénérative incurable touchant 18 000 personnes en France. Composé d’une plateforme de rencontre virtuelle, de groupes de rencontre de proximité et d’un observatoire des savoirs sur la maladie, ce réseau place les personnes porteuses de la maladie de Huntington au cœur du dispositif : s’inscrivant dans une perspective d’Education Thérapeutique des Patients par les pairs (ETP), il s’agira tout d’abord de former des usagers-ressources, puis d’accompagner ceux-ci lors de la création et de l’animation de leur propre groupe d’entraide. Egalement, un observatoire de ces pratiques innovantes permettra aux personnes malades de transmettre des savoirs (savoir-être, savoir-vivre) sur la vie avec la maladie aux autres personnes concernées par la maladie de Huntington (malades ou porteuses du gêne), et, dans un second temps, au bénéfice de personnes porteuses d’autres pathologies neuro-évolutives. Ce réseau aura un impact sur la qualité de vie des personnes concernées, elles-mêmes souvent aidantes de proches ayant déjà déclarées la maladie, ainsi que sur leurs proches aidants.

Lire la suite

La lumière qui rétablit la vue

Fondation Voir & Entendre - 75

De dimension internationale, l’Institut de la Vision est un centre de recherche entièrement dédié à la recherche sur les maladies de l’œil et réunit à Paris sur un même site près de l’hôpital des Quinze-Vingts, chercheurs, médecins et industriel mobilisés pour découvrir des traitements innovants contre les maladies oculaires et améliorer la qualité de vie des personnes malvoyantes. Une des avancées récentes de l’Institut concerne l’amélioration de la vue des personnes malvoyantes du fait d’un diabète. En effet l'augmentation de l'incidence de l'obésité dans la population française entraîne une augmentation du nombre de cas de diabète. En 2010, on comptait 3 millions de personnes diabétiques dont 300 000 présentent les symptômes de la rétinopathie diabétique. Le traitement de la rétinopathie diabétique est complexe et nécessite le recours à des injections intraoculaires fréquentes. Soutenu par l’INSERM et l’Agence Nationale de Recherche, l’institut de la vision a mené une recherche ayant abouti à la conception d’un programme associant des techniques d’imagerie à un laser qui permettra de diminuer le nombre d’intervention sur l’œil déficient et d’améliorer considérablement la vue de la personne diabétique sur le long terme. Aujourd’hui l’institut de la vision réalise un programme auprès de deux cents personnes afin de confirmer à grande échelle les résultats positifs obtenus. L’institut souhaite ainsi accélérer la diffusion de cette technique parmi les ophtalmologistes et l’amélioration du diagnostic de ces lésions. Ce programme de diffusion et de formation à la nouvelle technique est lancé sur deux ans. Entièrement pris en charge par la Sécurité sociale, ce traitement améliorera considérablement la vie quotidienne des personnes diabétiques déficientes visuelles.

Lire la suite

APF Repairs Aidants

APF France Handicap - 75

L’Association des Paralysés de France, en partenariat avec la CNSA, lance un vaste programme de formation auprès des aidants familiaux de personnes en situation de handicap moteur ou polyhandicapées. L’objectif est double, d’une part améliorer leur qualité de vie et celle de leur proche aidé, mais aussi permettre aux aidants de devenir eux-mêmes formateurs auprès d’autres aidants. Aussi deux types de formations sont proposés : - Des formations pour devenir pair-formateur, - Des formations coanimées par un professionnel et un aidant familial, et destinés aux aidants, autour de 10 thématiques telles que l’annonce du handicap ou de la maladie, les aides et les droits, les répercussions psychologiques et relationnelles du rôle d’aidant…. Afin d’assurer le déploiement de l’action de formation sur tous les territoires de France métropolitaine pour être au plus près des aidants, l’APF entend s’appuyer sur ses réseaux locaux. Pour ce faire, des moyens de mobilisation et de sensibilisation sont nécessaires localement. Enfin, ce programme ne sera possible que si ces aidants sont disponibles et libérés de leur charge familiale notamment auprès de leur proche en situation de handicap. C’est pourquoi l’association, avec le soutien des services à domicile et des établissements médico-sociaux locaux, proposera des actions de suppléance ou un accueil du proche handicapé durant la durée de la formation. Ce programme, financé en partie par la CNSA, est lancé sur 3 ans, à compter d’octobre 2017.

Lire la suite

Accès aux soins bucco-dentaires des personnes handicapées par la télé-odontologie

Unapei - 75

Afin de renforcer la prévention et l’accès aux soins buccodentaires des personnes déficientes intellectuelles et polyhandicapées, population particulièrement prédisposée au développement de pathologies bucco-dentaires, l’Unapei expérimente sur 4 territoires un dispositif de télé-odontologie qui vise à faciliter le dépistage des lésions et l’orientation vers les soins si nécessaires : à compter de l’automne 2017 et pendant 3 années, 1951 personnes accompagnées en établissement seront suivies, et 200 professionnels formés à la santé bucco-dentaire. A terme, l'ensemble des associations affiliées à l'Unapei, et plus largement du champ du handicap, bénéficieront de cette expérimentation à travers un plaidoyer fort, au niveau national, sur l'accès à la santé bucco-dentaire. L’accès à la santé bucco-dentaire grâce à la télé-odontologie permet de limiter l’anxiété des personnes handicapées, d’intervenir en amont et éviter ainsi les interventions lourdes lorsque la situation s’est dégradée.

Lire la suite

Uppiz, un réseau universel pour les personnes en situation de handicap et leurs aidants

SAS Co'necting - 40

Destiné aux personnes en situation de handicap, aux seniors actifs ayant des problèmes de dépendance, ou encore aux familles et aux professionnels, Co’necting constituera un outil innovant pour trouver facilement un lieu de vacances, un hébergement, une activité qui correspond à ses envies mais aussi un accompagnant répondant aux besoins de compensation lors des sorties. Co'necting proposera, à travers une plateforme numérique, un accès large aux offres touristiques et culturelles adaptées aux personnes en situation de handicap et une mise en relation des personnes en demande d'accompagnement et des accompagnateurs professionnels. Co’necting met également en place une formation professionnelle Tourisme et handicap afin que tout lieu et tout professionnel du tourisme puisse apporter une réponse et un accompagnement de qualité aux personnes en situation de handicap ou de dépendance. Pour mener à bien son développement, Co’necting mettra l’accent sur le recrutement de personnes en situation de handicap.

Lire la suite

HTS Solid'Art

HTS - 44

L’association Handicap Travail Solidarité (HTS) structure actuellement le projet « Solid’Art » visant à donner l’accès aux évènements culturels tout au long de l’année pour les personnes en situation de handicap travaillant en EA et ESAT sur la France entière. L’association se charge de sensibiliser les différents salles de spectacles et festivals. Après la collecte des places de spectacles auprès des artistes, HTS distribue les places aux structures accompagnant les personnes handicapées au quotidien afin que ces dernières les offrent gratuitement aux personnes et les accompagnent en lien avec HTS sur les sites des spectacles. Sur place également, HTS organise un stand de communication valorisant les partenaires du projet et permettant de sensibiliser les publics au handicap et à la qualité des productions des ESAT. Le projet a maintenant pour ambition de se structurer davantage et de transformer cette expérimentation encore majoritairement locale en une action à grande échelle pour un impact significatif sur l’accès à la culture des personnes en situation de handicap.

Lire la suite

HTS 100 Stages pour le Handicap

HTS - 44

L’association Handicap Travail Solidarité (HTS) à Nantes développe des actions permettant de créer et/ou de maintenir des emplois pour les personnes handicapées ne pouvant travailler en milieu ordinaire. HTS propose ici un projet « 100 stages pour le handicap » visant à recruter une centaine d’étudiants pour réaliser des stages de fin d’études au sein d’EA-ESAT de la France entière. L’association se charge de recruter les étudiants en lien avec les écoles et universités puis de les mettre en lien avec des EA-ESAT afin qu’ils leur apportent leur expertise en matière de marketing, commerce, stratégie économique, etc. L’objectif est d’aider les EA et ESAT, dans un contexte contraint, à développer leur activité économique par un soutien pour le recrutement de stagiaires et le financement des indemnités de stages.

Lire la suite

Challenge HTS SoliTudiant (HandiTudiant)

HTS - 44

Le projet consiste à mettre en place un challenge de projets étudiants au profit des EA-ESAT. Les projets s’inscrit dans un des trois domaines proposés : développement d’une filière existante ; développement d’une nouvelle filière ou résolution de problématiques internes aux EA-ESAT. L’association Handicap Travail Solidarité (HTS) à Nantes développe des actions permettant de créer et/ou de maintenir des emplois pour les personnes les plus lourdement handicapées ne pouvant travailler en milieu ordinaire. L’association propose avec Handitudiant d’organiser un challenge de projets étudiants au profit des Entreprises Adaptées (EA) et des Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT). L’objectif du challenge est de sélectionner la meilleure étude réalisée par un groupe de 4 ou 5 étudiants appuyés par un de leur professeur et un moniteur d’EA-ESAT. A la fin de l’année scolaire, trois prix de 30.000 € seront remis aux 3 EA-ESAT lauréats pour déployer les projets élaborés par les étudiants. L'ensemble des études seront ensuite disponibles pour tous les EA-ESAT, sauf avis contraire de l'EA-ESAT participant et les meilleures études seront, si nécessaire, portées et/ou incubées et/ou généralisées par HTS. L’objectif est de démultiplier l'impact de chaque étude sur le secteur protégé et adapté.

Lire la suite

AccessiGames

AccessiJeux - 75

Pour permettre à tous l’accès au plaisir du jeu, AccessiJeux développe une application offrant aux enfants et adultes déficients visuels des outils pour accéder en parfaite autonomie à de nombreux jeux de société et jouer en compagnie de personnes valides. Basée sur la technologie du QR-Code (mini code-barres), cette application combinée à des stickers QR-Codes appliqués sur les éléments d’un jeu (cartes, plateau…) permet aux joueurs déficients visuels d’accéder à ces contenus et de les lire via la synthèse vocale de leurs smartphones dans une oreillette. L’application propose également des outils pour rendre accessible la partie de jeu : lecture d’une règle du jeu en audio, lancers de dés virtuels, sabliers virtuels, gestions de feuilles de scores… AccessiJeux a su convaincre de grands éditeurs de jeux d’être partenaires du projet et est soutenu par la Fondation de France dans le développement de ce projet.

Lire la suite

Sign Events LSF

Sign Events LSF - 75

Parce que la littérature jeunesse adaptée aux enfants sourds et/ou en difficulté de lecture est rare, Sign Events LSF crée trois collections d’ouvrages bilingues accessibles à ces enfants et aux enfants entendants. Destinée aux enfants âgés de 0 à 12 ans, chaque collection se compose de livres illustrés et DVD en langue des signes française (LSF). Chaque histoire est ainsi illustrée, écrite dans une typologie adaptée aux personnes présentant des dys, racontée en voix-off sous-titrée sourds malentendants et interprétée en LSF. Sign Events LSF entend ainsi lutter contre l’illettrisme en donnant aux enfants en difficultés de lecture le plaisir de lire et de découvrir une histoire avec leurs frères et sœurs, leurs parents ou leurs amis, quelle que soit la situation de chacun. Pour réaliser ces ouvrages, Sign Events LSF a su mobiliser des artistes reconnus (illustrateurs, comédiens, chanteurs…). Les six premières histoires, accessibles au plus grand nombre accessibles au plus grand nombre, seront diffusées largement d’ici fin 2016 dans les écoles, les bibliothèques, les salons du livre, sur internet...

Lire la suite

Guide Pratique pour l’achat d’un appareil auditif

BUCODES Surdifrance - 75

Parce que bien choisir un appareil auditif n’est pas aisé et que l’achat engage la personne déficiente auditive sur une durée relativement longue, la Fédération d’associations Bucodes-SurdiFrance a souhaité éditer un guide pratique visant à aider les personnes malentendantes à s’équiper.Face à une carence en information neutre sur les appareils auditifs en France, confirmée récemment par l’Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) dans un rapport sur les aides techniques, la Fédération d’associations Bucodes-SurdiFrance élabore un guide pratique s'inspirant de guides existants conçus par des associations de personnes malentendantes à l’étranger tels qu’en suisse, en Angleterre, aux Etats Unis, au Canada... Ce livret reprendra en les adaptant les grands axes suivants: pourquoi et comment acheter des appareils auditifs, les différents types d'appareils, le réglage, le suivi, l'entretien, ainsi que des points plus spécifiques à la situation française : choix de l'appareil, de l’audioprothésiste, les financements possibles, les droits des usagers.

Lire la suite

S'exprimer et se faire entendre quand on est en souffrance psychique

ADVOCACY FRANCE - 75

Portée par Advocacy France, cette recherche appliquée analyse les conditions qui permettent aux personnes ayant des troubles psychiques de développer et renforcer leur capacité à s'exprimer dans un langage recevable et de questionner la capacité de l'environnement, tant institutionnel que social à entendre leur expression. Le défi de cette recherche est de s'appuyer sur les personnes elles-mêmes pour repérer ces obstacles et préconiser des bonnes pratiques permettant de les dépasser. Débutée en mars 2015, la recherche devra aboutir à la production d’un guide de bonnes pratiques destiné à la fois aux personnes avec troubles psychiques mais aussi aux acteurs institutionnels.

Lire la suite

Livret pour les aidants "Rebondir après un accident"

Association Comme les Autres - 75

L’association Comme les Autres souhaite créer un livret un livret de témoignages sur le thème «Histoires vécues – Handicap : Rebondir après un accident». L’objectif est de soutenir et accompagner les personnes handicapées à la suite d’un accident de la vie dans leur parcours de reconstruction psychologique et sociale. Ce livret sera mis à disposition des personnes accidentées devenues handicapées et de leurs proches aidants. Ce recueil de témoignages de personnes ayant vécu le même type d’expérience permettra de répondre à certains questionnements, de nommer les inquiétudes, les obstacles, mais aussi les manières de rebondir et de continuer à vivre une vie épanouie. En effet, si chaque histoire d’accident et de handicap est unique, les interrogations, les réactions et les émotions émergeant dans ces instants douloureux et complexes, sont récurrentes. L’association Comme les Autres (CLA) a été fondée en 2011 par Jonathan Jérémiasz, Michaël Jérémiasz et Carolyn Aldridge, avec l’objectif de valoriser le parcours de reconstruction de Michaël Jérémiasz, en créant un espace de partage de ses expériences et d’échange des compétences qui lui ont permis de surmonter le traumatisme de l’accident qui l’a rendu paraplégique en 2000. Aussi, afin d’accompagner la reconstruction physique, psychologique et sociale des personnes devenues handicapées suite à un accident de la vie, l’Association Comme les Autres propose un parcours d’accompagnement global individualisé, tout en contribuant par ses actions aux nécessaires changements de regards et de relations entre « monde du handicap » et « monde valide ». Les activités de l’association sont de proposer des séjours-aventures à sensation fortes ainsi que, depuis 2014, des activités sportives, culturelles ou artistiques en Ile-de-France et un service d’accompagnement social pour une reconstruction et une réinsertion dans la société. Pour compléter ses formes de soutien et d’accompagnement des personnes handicapées et de leurs familles, l’association souhaite concevoir un petit livret sur le concept de « recueil d’histoires vécues », livret qui sera mis à disposition des personnes accidentées devenues handicapées et de leurs proches. Il s’agit de recueillir des témoignages pouvant aider des personnes et leurs proches sur le chemin de la reconstruction.

Lire la suite

Artemiss Compagnie

Artemiss Compagnie - 44

« Aime et tais-toi » est le cinquième film de fiction coproduit par ARTEMISS Compagnie. Ce moyen-métrage de Patrice GABLIN et Philippe LE COQ traite de la problématique de l’amour et du handicap illustrée au travers d’un couple jeune :Perceval, handicapé moteur et de sa jeune amie Jeanne, valide, et les conséquences du regard des autres et surtout, de leurs proches sur leur relation amoureuse et leurs projets de vie. La réalisation et diffusion de ce film de fiction a pour objectifs de : susciter le débat entre les personnes en situation de handicap, les familles, les professionnels et le grand public sur le sujet du droit à la vie affective et sexuelle de personnes en situation de handicap, permettre le lien social et la rencontre créatrice de participants handicapés et non-handicapés. En effet, le fim fait tourner dans la mixité des acteurs valides et des acteurs en situation de handicap et sollicite la contribution directe des étudiants en BTS audiovisuel du Lycée Montaigu en Vendée.

Lire la suite