Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Projets financés

19 102 609 €

Montant des subventions en 2017 pour 122 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Tous aidants

La compagnie des aidants - 94

Mise en oeuvre d'un événement d’information pour les aidants sur les dispositifs qui pourraient faciliter leur vie au quotidien, au travers de l’implantation d’un bus durant 3 jours sur un lieu de rencontres. Ce bus est équipé à l’intérieur de 3 espaces conviviaux et discrets. Compte tenu de la saison, il peut être installé un jardinet extérieur propice à la détente, tranchant radicalement avec le site d’implantation. Les aidants sont accueillis par des Assistantes sociales dans un espace rassurant et confidentiel afin de re?pondre a? toutes leurs questions et de leur apporter des solutions concrètes et pratiques. Lors de leur 1er événement organisé les 26, 27 et 28 juin 2018 sur le parvis de la Défense, plus de 700 personnes ont ainsi été écoutées et soutenues par leur équipe. Vidéo de présentation de leur 1er événement : https://www.youtube.com/watch?v=SEh_EQbCL7U

Lire la suite

Création de l'habitat partagé "les Maisonnettes"

Association ADMR SAMVA - 37

En partenariat avec le bailleur social Touraine Logement, l’association ADMR « Les Maisonnées » souhaite créer à Avoine, dans le département de l’Indre et Loire, un habitat partagé pour 8 adultes autistes avec un accompagnement adapté au quotidien. La construction comprendra 8 studios indépendants répartis sur deux maisons jumelées et répondra aux recommandations de bonnes pratiques de la Haute Autorité de Santé en matière d’habitat pour personnes autistes (couleurs, repères, luminosité, sécurité). La mutualisation des différentes PCH (Prestation de compensation du handicap) permettra de financer l'accompagnement à domicile de chaque résident et d'assurer une présence de nuit. Chaque locataire sera autonome dans un cadre sécurisant et bénéficiera d’un suivi des soins, d'activités sociales, culturelles, de loisirs ou de travail. Des parties communes permettront aux locataires de bénéficier de temps d’échanges et de convivialité.

Lire la suite

SESSAD de Cachan

Association Autisme en Île de France - 94

Suite à un appel à projet de l’Agence Régionale de Santé Ile-de-France, l'association Austime en Ile-de-France a été retenue pour gérer, sur la commune de Cachan, un Service d'éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) de 45 places pour enfants et adultes présentant des troubles du spectre autistique et/ou des troubles envahissants du développement. L'accompagnement proposé sera réparti en 3 pôles : précoces, enfants et adolescents et jeunes adultes. Le SESSAD individualisera ainsi le projet de chacun et accompagnera la personne sur tous ses lieux de vies (crèche, école, domicile, entreprise) afin de lui permettre un inclusion scolaire et sociale voire professionnelle. L'architecture du lieu, les équipements et le matériel pédagogique seront adaptés pour prendre en compte les particularités du public accueilli et répondront aux recommandations de bonnes pratiques de la Haute Autorité de Santé (matériel solide, différents selon les âges, couleurs douces, création de repères spatio-temporels, etc.). Les professionnels du SESSAD organiseront régulièrement des temps d'échanges, de soutien, et de formation des proches sur les troubles de leurs enfants.

Lire la suite

Apte Pôle Répit

APTE Pôle Répit - 75

Apte Pôle Répit est une association référente en matière d’autisme en Ile de France depuis 2009. Elle accompagne 40 familles en file active à travers 6 000 heures de prestations dispensées par des professionnels spécialisés. Elle recrute et forme à l’ensemble des approches de l’autisme, des professionnels qui accompagnent à domicile sur des durées variables, des personnes avec autisme. Afin de développer son activité et apporter plus de réponses ponctuelles ou durables à ces familles, l’association va créer une plateforme digitale, nommée Le Pôle Répit. Ce service, soutenu par le Conseil Régional d’Ile de France, s’appuie sur l’implication des familles, des personnes avec autisme (selon leurs capacités) et des intervenants professionnels formés, agréés et labellisés par la structure dans une logique d’engagement et de lien responsable. Le développement consiste à mettre en place un outil digital de gestion et de mise en lien afin de développer progressivement son activité sur le territoire national.

Lire la suite

HandiRhône Services

HANDIRHONE SERVICES - 69

L’association « Handirhône Services » a été fondée en 2010 par 5 associations du handicap (Alged, Grim, Adapei 69, APF et ARIMC) afin de répondre aux enjeux de qualité des prestations offertes par les Services d'Aide à la Personne et d'équité d´accès à ces services pour tous sur le département du Rhône. C’est une structure de soutien et d'accompagnement des services à domicile et des personnes en situation de handicap qui a été en ce sens nommée « Pôle ressources local » Handéo . Handirhône Services va concevoir, publier et diffuser un guide, « Le bien vivre au domicile », visant à informer, préparer et outiller les personnes en situation de handicap qui bénéficient d’interventions d’aide à leur domicile. En effet, la multiplicité des intervenants des Services d’Aide à la Personne et la diversité des besoins des personnes en situation de handicap rendent indispensables une sensibilisation à cette relation aidant/aidé. Beaucoup d’actions de professionnalisation existent à destination des professionnels de l’aide à domicile mais aucune à destination directe des personnes aidées elles-mêmes. Or de nombreuses personnes souhaitant vivre de façon autonome à leur domicile ont une expérience relationnelle issue de l'aide de leur entourage ou d’une aide collective en établissement, mais pas ou peu d’expérience en gestion d’un professionnel intervenant seul à leur domicile. Ce guide entièrement gratuit, distribué à 5000 personnes dans un premier temps, constituera un document de référence pour les aider dans la gestion de cette relation.

Lire la suite

France-Autopartage

France-Autopartage - 67

France-Autopartage a été créé en 2002 par plusieurs structures pionnières de l’autopartage en France, avec comme objectif de promouvoir le principe de l’autopartage, de mutualiser les moyens entre structures d’autopartage et de construire un réseau d’autopartage à l’échelle nationale. France-Autopartage regroupe aujourd’hui 15 opérateurs indépendants à but non lucratif développant des services d’autopartage dans quatre-vingt villes. Au sein de ce réseau national, 15 000 abonnés se partagent l’usage de près de 700 véhicules localisés sur 300 stations. Grâce à l’interopérabilité de son réseau CITIZ, les utilisateurs abonnés dans une ville peuvent accéder aux véhicules d’autres villes, facilitant de fait l’usage des transports en commun. L’autopartage est un système de location de voitures, qui permet d’utiliser des voitures réparties sur l’ensemble d’une ville, en libre-service et de façon ponctuelle. L’accès aux véhicules se fait sur réservation (téléphone ou internet), en libre-service 24h/24 grâce à un système d’accès par carte magnétique. Les utilisateurs doivent au préalable s’abonner et paient leurs utilisations à l’heure et au kilomètre. Le service proposé comprend le véhicule, l’assurance, l’essence, l’entretien et le parking. L’autopartage permet donc de mutualiser des véhicules entre plusieurs utilisateurs, et d’en réduire ainsi les coûts d’utilisation, et l’encombrement des centres villes. L’ajout de véhicules adaptés pour personnes en fauteuil roulant dans des flottes d’autopartage permet de donner accès à ces véhicules à de nombreux utilisateurs, pour lesquels l’aménagement de leur propre véhicule représente un coût important ou ne se justifie pas du fait de la fréquence d’utilisation envisagée.

Lire la suite