Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

CAJM Atypique le Relais

Fondation L'Elan Retrouvé - 75

Le CAJM (Centre d'accueil de Jour Médicalisé) Atypique le Relais est une structure socialement innovante portée par l'Association l'Elan Retrouvé. Il s’agit d’un dispositif atypique et unique qui accueille 15 jeunes et adultes avec troubles du spectre de l’autisme et troubles du comportement et de la communication associés. Parce qu’elles font partie des cas dit « complexes », avec des problématiques de violence, ces personnes sans solution n’ont souvent jamais été accueillies ni en Foyer, ni en Accueil de Jour et n’ont jamais eu accès à une prise en charge médico-sociale. Historiquement les associations Le Relais et Le Silence des Justes, nées en Seine Saint Denis début 2000, prenaient en charge ces cas complexes ainsi que leurs familles souvent totalement démunies. Les deux associations permettaient également à des jeunes sans emploi de se former au métier d’éducateur. En 2018 seulement, l’association Le Relais obtient l’agrément de l’ARS. C’est l’histoire des deux fondateurs de ces associations qui a inspiré le film « Hors Normes » d’Eric Toledano et Olivier Nakache, qui sortira le 23 octobre 2019. Depuis la reconnaissance tardive de l’ARS, la MDPH oriente des personnes atteintes d’autisme sévere vers le CAJM Atypique pour une période d'un an renouvelable, afin qu'elles puissent intégrer une autre structure, une fois que leurs aptitudes sociales se sont améliorées. Les locaux actuellement situés dans le 18ème arrondissement de Paris sont inadaptés au projet médico-social et éducatif du centre. De nouveaux locaux situés dans le 19eme à Paris ont été acquis par la Fondation L’Elan Retrouvé, et des travaux d’aménagement seront nécessaires pour adapter ces locaux aux besoins des bénéficiaires.

Lire la suite

Cap'Handeo - Aides techniques

HANDEO - 75

L’objectif de l’enseigne HANDEO est de donner la possibilité à toute personne en situation de handicap de vivre à domicile, quel que soit son lieu d’habitation, son handicap ou ses ressources. La création et la diffusion du label service à la personne SAP-HandicapS vient contribuer à la réalisation de cet objectif. En effet, l’absence ou l’insuffisance de services à domicile compétents et adaptés constitue un frein important à la vie en milieu ordinaire alors que les professionnels du secteur des Services à la Personne souhaitant répondre à cette demande ne disposent pas de l’offre de formation adaptée. Le référentiel Cap’Handéo, sur lequel s’appuie l’obtention du label SAP-HandicapS, garantit au client une intervention à domicile sécurisée et adaptée à sa situation, et  propose également aux prestataires un accompagnement à la labellisation. La création d’un label spécialisé permet de donner à la fois une meilleure lisibilité pour les utilisateurs et une visibilité accrue pour les services en possession du label.

Lire la suite

MEDAPPCARE

MEDAPPCARE - 75

Medappcare est une jeune entreprise sociale et innovante, et la première entreprise européenne à avoir développé une méthodologie d'évaluation multi-critères (médicaux, techniques, juridique) des applications mobiles de santé. Forte de cette expérience, Medappcare entreprend un travail de fond structurant pour l’évaluation et la labellisation des applications destinées aux personnes en situation de handicap. Face à la jungle applicative existante, ce service d’évaluation et de recommandation d’applications mobiles et objets connectés est destiné à aider et accompagner les personnes en situation de handicap au quotidien dans la sélection et l’appropriation de solutions numériques de qualité pour favoriser leur autonomie. Les aidants et professionnels du secteur font également partie du public ciblé. Ce travail nécessite la mise en place d’une étude de veille complète, de partenariats spécifiques pour la construction d’une grille d’évaluation, pour le test auprès du public cible et pour le processus d’évaluation. Medappcare bénéficie également du soutien de partenaires et clients reconnus (Fondation de France, BPI, Région Ile de France, Ville de Paris,…). Plus d'informations : http://www.medappcare.com

Lire la suite

Relais téléphonique public Aditus pour personnes sourdes

Association Aditus - 75

L’association Aditus a pour objet la promotion, la conception et le développement d’outils et de modèles d’accessibilité visant à réduire ou supprimer des situations de handicap, rencontrées en particulier par les personnes sourdes ou malentendantes. En juillet 2012 Aditus a ouvert à Paris un service inédit de relais téléphonique public. Il permet de passer des appels téléphoniques dans le mode de communication de son choix : Langue des Signes Française (LSF), Langage Parlé Complété (LPC), ou en mode texte simultané. Afin de pouvoir faire bénéficier de ce service un plus grand nombre de personnes, Aditus a aujourd’hui pour projet de multiplier les points d’accès en garantissant la gratuité du service, en augmentant les plages d’ouverture du service ainsi que le nombre de cabines. Egalement, une cabine itinérante se déplacera dans différents endroits stratégiques de la région parisienne. Des ateliers d’initiation à l’usage du téléphone sont également mis en place car il ne suffit pas d’avoir accès à un service de téléphonie pour résoudre les problèmes de communication, en particulier lorsqu’il s’agit de personnes sourdes qui ne maitrisent pas toujours les codes propres à l’usage du téléphone. Enfin parce que le manque d’accessibilité téléphonique est un véritable frein à l’emploi, aussi bien pour effectuer des démarches de recherche d’emploi qu’en milieu professionnel, Aditus propose également des ateliers spécifiques sur la recherche d’emploi et un service d’entretien accessible.

Lire la suite