Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Maison d'Accueil Spécialisée de Petite-Rosselle (57)

ODAS 57 - 57

La Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) de Petite-Rosselle est gérée par l’organisme public ODAS 57 (Offre Départementale d’Accompagnement Social et Médico-social de Moselle-Est). Située en zone rurale à la frontière allemande, la MAS accueille cinquante-sept personnes porteuses de déficience intellectuelle avec troubles associés, dont la très grande majorité (86%) est âgée de plus de 50 ans. Confronté à la problématique du vieillissement de ses résidents, l’établissement a engagé une réflexion sur ses pratiques, afin d’adapter au mieux l’accompagnement de ces derniers, à l’évolution de leurs besoins, de leurs modes de vie, mais aussi à la diminution de certaines de leurs capacités. C’est dans cette optique que l’organisme construit un nouveau bâtiment énergétiquement vertueux au sein d'un quartier d'habitation de la ville de Petite-Rosselle. Composé de 5 unités de vie et d’espaces de vie ouverts au public, le bâtiment permettra au personnel de la MAS de se consacrer à l’accompagnement médical, social, adapté au niveau d’autonomie de chaque résident, résolument tourné vers l’extérieur puisque l’accent est également mis sur les échanges entre les résidents et les habitants de Petite Rosselle.

Lire la suite

Le Quai

Le Quai - 63

L’habitat participatif envisagé par l’association Le Quai, se situe à l’interface des différentes solutions d’hébergement existantes, à savoir les EHPAD, les résidences accueil, les foyers, le maintien à domicile et l’accueil familial. Concrètement, il s’agit d’un habitat autonome couplé à un accompagnement spécifique et un mode de vie semi collectif et participatif. Dans un premier temps, le projet permettra d’offrir une solution de logement pérenne par la location de cinq studios situés au-dessus d’un lieu de vie collectif. Ensuite, grâce à de l’intermédiation locative réalisée par un partenaire local, l’association étendra son accompagnement aux personnes se trouvant en habitat diffus dans le centre-ville. Deux structures sont à la manœuvre pour ce projet : ? L’association Le Quai qui, grâce à l’obtention de la subvention de l’Agence Régionale de Santé au titre du forfait habitat inclusif, animera collectivement et individuellement le projet de vie sociale des résidents. L’association aura la gestion locative des logements. ? L’entreprise Les Murs du Quai aura la charge de la rénovation du bâtiment principal et aura pour unique locataire l’association. Le projet s’adresse à toute personne en situation de handicap psychique dont l’état est suffisamment stabilisé pour permettre de vivre de façon autonome mais qui nécessite un accompagnement quotidien.

Lire la suite

FAM LES VIGNES

AGIVR - 69

L’AGIVR a lancé depuis quelques années déjà son chantier de modernisation et de rénovation de ses différents établissements avec la volonté forte d’adapter son offre d’hébergement et de redonner une qualité de vie aux habitants en grande dépendance. Le Foyer d’hébergement, première phase du chantier de modernisation (dossier CCAH 3617), a quitté le parc de Brianne à Anse et laissera la place au nouveau Foyer d’accueil médicalisé Les Vignes. Avec une moyenne d’âge élevée des résidents, le FAM doit faire face à de nouvelles problématiques, comme une perte d’autonomie accrue, un besoin d’accompagnement plus important et de locaux adaptés. La réhabilitation du bâtiment Les Vignes a pour but d’améliorer la prise en charge des personnes les plus lourdement handicapées, lourdeur des pathologies et avancée en âge. L’implantation sur un site arboré et clos avec une jardin thérapeutique apportera toute la sécurité nécessaire pour les activités extérieures.

Lire la suite

Ateliers Hypra

HYPRA - 75

La société Hypra est spécialisée dans les aides techniques et l'accompagnement numérique des personnes déficientes visuelles. Elle développe, en s'appuyant sur le réseau hospitalier et la médecine de ville, un "parcours d’émancipation" pour les personnes déficientes visuelles - qui vise à aider la personne à accepter son handicap, l’orienter vers les professionnels adéquats - l'objectif final étant de permettre la réadaptation de la personne, à la vie ordinaire. Dans le cadre de ce parcours global, la société souhaite mettre en place une expérimentation portant sur des ateliers de prévention de la perte d'autonomie et de l'exclusion sociale auxquelles les personnes déficientes visuelles se trouvent souvent confrontées. Ces ateliers collectifs permettront aux participants d'échanger avec des pairs sur leur situation, et d'effectuer un travail d'acceptation et de résilience. Dans un deuxième temps, elles pourront se familiariser avec les aides techniques leur permettant d'améliorer leur vie quotidienne. Avec ce dispositif, la société Hypra répond à un déficit d’accompagnement des personnes malvoyantes ou non-voyantes en France, pour leur (ré)-insertion dans la société. L'expérimentation portera sur 24 mois et sera réalisée dans 4 départements. À la fin de l'expérimentation, le dispositif doit être évalué à travers une étude d'impact, afin d’être essaimé sur le territoire national.

Lire la suite

GEM Amila

GEM Amila - 41

Le Groupement d’Entraide Mutuelle (GEM) Amila situé à Blois, accueille 90 adhérents en situation de handicap psychique, dont la moitié ont plus de 50 ans. Le GEM est un lieu convivial, d’écoute, d’échanges, d’information et d’aide mutuelle où les personnes souffrant de troubles psychiques se retrouvent, s’entraident et organisent des activités pour favoriser leur développement personnel et créer des liens vers l’extérieur. Compte-tenu de l'avancée en âge des personnes accueillies, le GEM a pour projet le réaménagement de son local et l'acquisition de nouveaux équipements pour s'adapter aux nouveaux besoins des adhérents : des activités tournées vers le bien-être, la communication, la prévention santé. Le GEM souhaite ainsi aménager une cuisine équipée, acquérir de nouveaux équipements informatiques et un véhicule pour permettre de poursuivre les activités hors les murs lorsque les adhérents ont des problèmes de mobilité. Le projet permettra de maintenir et développer la participation sociale des personnes handicapées vieillissantes avec des activités adaptées, en fonction de leurs capacités et de leurs envies.

Lire la suite

* Restructuration du site médicalisé de Fonsorbes : un projet innovant

Association les Jeunes Handicapés (AJH) - 31

L’ambition de l’AJH est de profiter de la création de 3 unités de vie dédiées à l’accueil de personnes vivant avec autisme et d’une unité du foyer de Vie sur le site de Fonsorbes pour reconsidérer l’ensemble des espaces de vie et d’activités du site. Cela se traduira par la mise en oeuvre de passerelles entre établissements, la mutualisation des ressources et l’extension des capacités de réponse aux besoins des personnes accueillies : 34 personnes supplémentaires pourront être accueillies dont au moins 10 jeunes sous amendement Creton. Le projet prend toute sa place au sein de cette association de mouvement parental engagée sur l’inclusion et le parcours de vie des personnes accueillies. L’AJH a ainsi consacré d’importants moyens pour que le projet architectural de l’extension autisme soit exemplaire pour le bien-être et la sécurité des personnes accueillies (décoration et salles de détente…), et qu’il permette aux professionnels de se consacrer pleinement à l’accompagnement et aux soins en s’appuyant sur des conditions d’hébergement fonctionnelles, apaisantes, durables. Le volet restauration a fait l’objet d’une attention particulière visant à amener qualité et plaisir dans l'assiette de leurs résidents.

Lire la suite

AIA +

AIA SAS - 93

L'entreprise adaptée AIA (Asnières Industries Adaptées), filiale du groupe Vitamine T propose des services de blanchisserie, de conditionnement et de logistique. Afin de développer, de moderniser ses équipements et de s'orienter vers des techniques de blanchisserie écologiques et durables - en accord avec les demandes du marché - l'entreprise a décidé de déménager en mars 2021. Les nouveaux locaux se situent en Seine-Saint-Denis, non loin du pôle « Grand Roissy-Le Bourget ». Ce déménagement sera ainsi l'occasion d’un changement de stratégie : développer une nouvelle clientèle, se diversifier sur de nouvelles activités, et renforcer l'employabilité des salariés en les formant à de nouvelles techniques et à de nouveaux métiers – l’objectif final étant de leur offrir une passerelle vers le milieu ordinaire de travail. En outre trente emplois supplémentaires devraient être créés d’ici fin 2022. Ainsi le projet s’articule autour de plusieurs axes : - une amélioration des équipements pour faire monter en compétences les salariés et mieux adapter les conditions de travail aux salariés vieillissants - une diversification des activités sur la blanchisserie écologique, et un renforcement des activités de conditionnement et de logistique - une logique d'inclusion en milieu ordinaire avec l'expérimentation de vingt CDD Tremplin (destinées à favoriser le recrutement de personnes en situation de handicap, le contrat à durée déterminée Tremplin en EA est un contrat d’une durée maximale de 24 mois, qui permet à la personne, selon ses besoins, d’acquérir expérience professionnelle, formation qualifiante, et de bénéficier d’un accompagnement renforcé.

Lire la suite

FIDEV

FIDEV - 69

Actuellement locataire d’une association gestionnaire de structures spécialisées pour l’accueil d’enfant, la FIDEV ne peut proposer des services totalement adéquats à ses bénéficiaires. En effet, les locaux et leur accès sont peu adaptés à un public adulte ayant des besoins spécifiques (manque d’espace, un accès contraignant…). La FIDEV, ne peut également pas répondre à l’ensemble des demandes sur son territoire d’intervention puisque la liste d’attente est élevée (80 personnes). Le déménagement de l’association dans un quartier en cours de rénovation et très accessible en métro permettra d’améliorer la qualité de prise en charge des personnes déficientes visuelles et/ou auditives dont la caractéristique commune reste la moyenne d'âge élevée. Le dispositif porté par la FIDEV est quasi unique en France, elle est la seule à proposer un accompagnement global pluri-sensoriel et sur la continuité du parcours de la personne, de la réadaptation à la formation et insertion professionnelle. Par ailleurs, parce qu’elle utilise la mutualisation de la méthodologie de stimulation auditive pour compenser le handicap visuel, la FIDEV a souhaité étendre son activité au handicap auditif.

Lire la suite

Accessibilité et Convenance des Espaces de Vie - ACCEV : le label des usagers

APF France Handicap - 75

APF France Handicap milite de longue date pour l’accessibilité pour tous de tous les lieux ouverts au public. Aujourd’hui, au-delà de la mise en accessibilité, l’association souhaite développer la « Haute qualité d’usage » (satisfaction de l’usager), en partenariat avec le CRIDEV, bureau d’études et de recherche associatif spécialisé depuis plus de 40 ans sur la haute qualité d’usage en matière d’accessibilité pour tous. Le référentiel sur lequel se fonde l’obtention du label Haute qualité d’usage ACCEV a été élaboré avec des usagers et des experts haute qualité d’usage. Il ne s’agit pas d’apprécier un lieu ou un produit en termes d’accessibilité mais bien d’aller au-delà et d’évaluer l’usage au regard d’une particularité liée à un handicap. Pour que cette haute qualité d’usage devienne la règle, l’APF va déployer un vaste programme de formation à destination de ses bénévoles et de ses professionnels, l’objectif étant de constituer une équipe de référents, d’auditeurs et de formateurs capables de diffuser cette nouvelle norme d’accessibilité.

Lire la suite

RÉNOVATION DU DISPOSITIF FOYER-LOGEMENT

Association Régionale pour l'Insertion et l'Autonomie en isère (ARIA 38) - 38

Vers l'accessibilité de deuxième génération : quand la qualité de l'accompagnement passe par un renforcement de la praticabilité des bâtiments. Construit en 1999, le Foyer-Logement ARIA 38 dispose de 31 logements indépendants. Avec un agrément "tout handicap", les accompagnements s'adaptent à la singularité des personnes accueillies. Si le projet d'établissement n'a cessé d'évoluer permettant aujourd’hui l’hébergement de personnes handicapées vieillissantes sans activité professionnelle, certains bâtiments n’ont connu aucun changement dans leur aménagement et se trouvent aujourd’hui inadaptés pour ces mêmes personnes. Soucieuse d’apporter des solutions au vieillissement de ses résidents l’association ARIA 38 s’inscrit dans une démarche d’amélioration continue, le projet d’établissement repensé était une première étape aujourd’hui il s’agit de rénover 18 logements et développer les compétences professionnelles des équipes.

Lire la suite

COLOCATION ALZHEIMER de ZILLISHEIM

Foncière FAMILLES SOLIDAIRES - 68

La Foncière Familles Solidaires porte un projet d'habitat inclusif de type "colocation" à Zillisheim, à proximité de Mulhouse. Sur un terrain attribué par la mairie, la nouvelle bâtisse accueillera au rez-de-chaussée huit locataires touchés par la maladie d'Alzheimer et en perte d'autonomie - dont deux personnes "Alzheimer précoce" (entre 40 et 60 ans). L’appartement en colocation, d’une surface de 280 m² comprendra 8 chambres et des espaces de vie, aménagés comme ceux d’une maison individuelle. Les locataires pourront y loger jusqu'à la fin de leur vie s’ils le souhaitent. La mise en commun « solidaire » de leurs aides humaines (Prestation de compensation du handicap (PCH), Allocation personnalisée d'autonomie (Apa) et participation individuelle) permettra de financer la présence permanente d'auxiliaires de vie sociale, pour l’accompagnement aux actes essentiels de la vie quotidienne. Le projet bénéficiera également de la présence d'une animatrice de vie sociale et partagée, chargée de concevoir avec les locataires des activités adaptées aux souhaits et aux possibilités de chacun des locataires. Outre le concept innovant de la formule « colocation », l’innovation de ce projet réside dans l’expérimentation de thérapies comportementales et d’approches non médicamenteuses nouvelles dans l’accompagnement des personnes. Au premier étage du bâtiment, des logements classiques seront destinés au grand public, favorisant ainsi la mixité. La Foncière Famille Solidaire achète l’appartement sur plan. Le loyer sera modéré et solidaire.

Lire la suite

Création de 4 logements pour adultes handicapés vieillissants

CCAS de Saint-Marcel - 56

Le Centre Communal d’Action Sociale de Saint-Marcel dans le Morbihan gère une MARPA (maison d'accueil rurale destinée à des personnes âgées) depuis 1993 et y accueille 23 résidents dont 2 anciens travailleurs d’ESAT. Devenue Résidence Autonomie depuis le 1er janvier 2019, la structure peut désormais accueillir plus de 25 personnes. Le CCAS souhaite donc créer 4 logements supplémentaires pour adultes handicapés vieillissants et redistribuer les locaux de la Résidence Autonomie « Les Chênes ». Une salle d’animation sera également créée et la salle de restauration sera climatisée pour le confort des résidents. Les nouvelles places seront attribuées à des travailleurs d’ESAT à la retraite. Sur cette commune rurale se trouve en effet un ESAT accueillant une centaine de travailleurs. Certains ont construit depuis longtemps une vie sociale sur cette commune mais ne peuvent y rester malgré leur désir. Ces nouvelles places leur permettront ainsi d’accéder à leurs souhaits.

Lire la suite

Aménagements de la Résidence Accueil du Minage

ATTAPsy - 16

Afin de répondre à un besoin de nouvelles modalités de logements dans l’agglomération d’Angoulême, destinées à des personnes handicapées psychiques ayant en majorité plus de 40 ans, l’association ATTAPsy, met en œuvre le projet de la première Résidence Accueil sur le département de la Charente. Cette structure va accueillir de 23 à 25 personnes en leur offrant un logement et un accompagnement individuel et collectif reposant sur la base de partenariats avec d’autres opérateurs (le Centre Hospitalier local et une association d’aide à domicile). Ainsi, une présence et une vie collective sera assurée sur site 24h/24 par l’association. Un suivi sanitaire sera assuré par le Centre Hospitalier. Enfin un suivi des actes de la vie quotidienne sera assuré par une association d’aide à domicile.

Lire la suite

Foyer de vie de Marizys à Vouziers

EDPAMS Jacques Sourdille - 08

Situé à Vouziers, dans les Ardennes, le Foyer de vie « Val de Marizys » géré par l’EDPAMS - Etablissement Départemental Public d’Accompagnement Médico-social - accueille depuis 1987 des personnes en situation de handicap mental et psychique, ou porteuses de troubles du spectre autistique. Cet établissement combine hébergement et accueil de jour dans un bâtiment en location en mauvais état, devenant inadapté à l'accueil des résidents avançant en âge - 30 % d’entre eux ayant plus de 45 ans. De plus, ce bâtiment convient mal au projet d'établissement, projet désireux de préparer les résidents qui le souhaitent à la vie autonome. L'EDPAMS a donc décidé de construire un nouveau bâtiment pour accueillir les benéficiaires du foyer. Constituée d'unités de vie, la nouvelle résidence favorisera cette prise d'autonomie, et une potentielle transition vers la vie en appartement individuel. Les infrastructures seront adaptées à l’accompagnement des personnes avançant en âge. Le nouveau foyer de vie et foyer occupationel pourra ainsi offrir 27 places d'accueil permanent, 5 places en Accueil de Jour (soit deux places supplémentaires en accueil de jour). La municipalité de Vouziers soutient ce projet et met à disposition de l’EDPAMS un terrain par le biais d’un bail emphytéotique. Le permis de construire devrait être obtenu début juin.

Lire la suite

Création d'un pôle médico-social spécialisé Handicap Psychique ALHPI et d'une plateforme SAMSAH

Association Accompagner Le Handicap Psychique en Isère - 38

Sans excès d’originalité, l’association ALHPI s’est construite de façon empirique par la succession et l’enchevêtrement de créations, mais aussi d’absorptions, de plusieurs établissements et services médico-sociaux spécialisés dans l’accueil et l’accompagnement de personnes en situation de handicap psychique. A l’heure de la promotion de parcours personnalisés, fluides et sans rupture – et profitant d’un contexte propice au changement (acquisition d’un immeuble et ouverture d’un nouveau service) – l’association ALHPI souhaite aujourd’hui emprunter le chemin de l’innovation et de la cohérence en faveur de ses usagers et de leurs proches. L’ambition est claire : rompre avec la dichotomie institution/domicile et l’opposition usager/personne pour que se substitue à « un projet, deux vies » un véritable « projet DE vie » dans sa globalité. L’ALPHI propose ainsi de créer un véritable pôle médico-social dédié au handicap psychique regroupant sur un même lieu le Service d’accueil de jour (SAJ), les deux Services d’accompagnement médico-social pour adultes handicapé (SAMSAH) et le siège de l’association.

Lire la suite

Unité de vie PHV à Lons Le Saunier

APEI Lons Le Saunier - 39

Le Foyer d'hébergement de l'APEI de Lons Le Saunier accueille des travailleurs d'ESAT en hébergement et en accueil de jour. Depuis 2017, les équipes du pole ASH (Accompagnement, Services et Habitat) de l’APEI travaillent sur un important projet de relocalisation des deux sites du Foyer d’hébergement dans un nouveau bâtiment. Le projet inclut la création d'une unité de vie non médicalisée de 10 places, pour personnes handicapées retraitées. Actuellement 48 personnes déficientes intellectuelles sont hébergées et accompagnées : 24 au Foyer d'hébergement du Château d'Eau et 24 à la Résidence Tamaris, en accueil semi-collectif (appartement). Les conditions d'accueil du foyer sont très inadaptées, notamment pour les résidents avançant en âge. L’OPH Jura (Office Public de l'Habitat du Jura) a été choisi pour construire sur un terrain mis à disposition par la ville de Lons-le-Saunier, une importante résidence dans laquelle seront regroupés les deux parties du foyer d'hébergement : l'accueil de jour et l'unité PHV (Personnes Handicapées Vieillissantes). L'APEI de Lons-le-Saulnier versera une redevance annuelle à l’OPH Jura. Le nouveau bâtiment « Viva Cité » sera aménagé en unités de vie favorisant l’autonomie des personnes et bénéficiera d’importants espaces collectifs. L’objectif du projet « Viva Cité » est de proposer une solution d’accueil adaptée aux besoins de chacun, qu’ils soient travailleurs ou retraités, et de permettre à ces derniers de conserver un lien social avec leurs anciens collègues. L’agrément du Foyer sera porté de 48 à 56 places d’hébergement de travailleurs handicapés, auxquelles s’ajouteront les 10 places d’accueil en Foyer occupationnel et les 10 nouvelles places de l’unité PHV. La demande de subvention porte sur l'aménagement de cette dernière unité.

Lire la suite

Plateforme "Pass'âge"

Fédération Medico-sociale - 88

Née du constat des ruptures de parcours que les usagers les plus âgés des établissements de la Fédération Médico-Sociale pouvaient vivre lorsqu’ils atteignaient l’âge de la retraite, la plateforme « Pass’Age » est une initiative développée par l'ESAT Florebois, un des établissement Vosgien de la Fédération Médico-Sociale. Cette plateforme a pour objectif d’accompagner les travailleurs vieillissants de l’ESAT, afin de garantir une continuité dans leur parcours de vie, et ce, dès les premiers signes de vieillissement. Elle propose un accompagnement adapté, en coordination avec les structures et dispositifs existants : aménagement du temps de travail lors des premiers signes de vieillissement, formation à la retraite, accompagnement au rendez-vous CARSAT, immersion en unité de vie pour personnes handicapées vieillissantes, aide à la recherche et à la gestion du logement, accueil de jour à l'ESAT Florebois pour garder un lien social et rompre l'isolement. La plateforme devrait permettre d’accompagner 30 personnes en file active sur les trois sites Vosgien de l’ESAT Florebois. Le dispositif sera expérimenté avant d’être évalué par le Conseil Départemental des Vosges et par l’ARS mi 2021. C’est sur cette expérimentation, destinée à être dupliquée sur le reste du territoire Vosgien par la suite, que porte la demande de subvention.

Lire la suite

FAM Le Châtaignier et le Charme

APEI Centre Alsace - 67

Le Foyer d'Accueil Médicalisé Le Châtaignier, porté par l'APEI Centre Alsace, dispose actuellement de 38 places d’accueil dont 2 temporaires et de 4 places d’accueil de jour pour personnes adultes polyhandicapées ou pluri-handicapées très dépendantes. Ces personnes nécessitent un accompagnement dans la quasi-totalité des actes de la vie quotidienne. L'APEI Centre Alsace a décidé, pour améliorer le confort d’hébergement et d’accueil de ses résidents devenu très insuffisant, de réaliser une extension des locaux du Foyer d'Accueil Médicalisé Le Châtaignier. Cet aménagement prévoit de transformer les 9 chambres doubles en 9 chambres individuelles, plus spacieuses, et de créer 9 nouvelles chambres, toutes entièrement équipées. Il permettra d'améliorer nettement la prise en charge des résidents, dont la plupart sont âgés, et pour qui l’hébergement en chambre double devenait très inadapté pour la prise en charge et les soins quotidiens. Le projet inclut aussi la création de 4 places supplémentaires portant la capacité d'hébergement à 42 places, par une « extension non importante » autorisée par l’ARS Grand-Est, et répondant ainsi au déficit de places de la région.

Lire la suite

EHPAD des Reflets d'Argent

Résidence des Reflets d'Argent - 27

Le projet de reconstruction de l’EHPAD de Conches en Ouche (27 - Eure) qui accueille 145 résidents, intègre deux Unités pour Personnes Handicapées vieillissantes (UPHV) dont la capacité d’accueil est de 27 places, et aussi la création d’un Accueil de Jour pour personnes Alzheimer de 12 places (PASA) Cette réorganisation permettra d’améliorer la qualité des espaces de vie de chacune des unités, ainsi qu l’individualisation de toutes les chambres. En effet, dans les anciens locaux, près de 40% des chambres étaient des chambres doubles, et 8 étaient encore des chambres triples. Ainsi, chaque unité est dotée d’un repas clair et lumineux et d’espaces de prise en charge pour des soins ou pour des animations De plus, chaque chambre disposera d’un rail de transfert permettant une meilleure mobilité du résident en douceur tout en préservant les conditions de travail des personnels. Le choix de la compacité de l’établissement permettra de limiter les distances parcourues quotidiennement par le Personnel et par les Résidents. Le nouveau bâti intègre une Gestion Technique Centralisée (GTC) permettant un suivi efficient de la structure (relevé automatique des températures, détection des fuites, maîtrise des consommations énergétiques…) C’est important pour les personnes ? Ou mettre ça dans la mise en œuvre du projet. la Télémédecine sera déployée et. une chambre "pédagogique" a été créée afin de former le personnel novice ou d'expérimenter de nouvelles pratiques d'accompagnement.

Lire la suite

"La Maison Grégory" : La Citoyenneté au quotidien

Association Espoir 80 - 80

L'association Espoir 80 accompagne des personnes souffrant de troubles psychiques à travers un accueil de jour, un GEM et un Pôle Logement. Elle propose des appartements et des colocations, en diffus, ainsi qu'un service d'accompagnement social. L'association gère aujourd'hui 5 maisons en colocation et 83 logements individuels sur le département de la Somme. En partenariat avec un bailleur social, Espoir 80 a pour projet la création d'une Résidence Accueil en centre ville d'Amiens pour 30 personnes en souffrance psychique, ayant eu un parcours de vie complexe (précarité, exclusion) dont une majorité de personnes handicapées vieillissantes. Les personnes seront accompagnées dans leurs projets individuels et collectifs par une équipe d'éducateurs spécialisés - les hôtes - ainsi que dans leur parcours de soins avec les partenaires sanitaires du territoire. L'objectif est d'offrir un logement stable pour améliorer le bien-être des personnes, leur santé et ainsi favoriser leur autonomie par l'accession au logement pour une pleine citoyenneté.

Lire la suite