Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Carrefour inclusif et de lien social - Caps

Caps - 54

Dans le cadre d'un appel à projet lancé par la Metropole de Nancy, le Caps (Carrefour d'Accompagnement Public Social) a pour ambition de créer un pôle inclusif et social sur le domaine du Château de Brabois. Le "Carrefour Inclusif et de Lien Social" proposé par le Caps comprendra : - Un ESAT hôtel ( non médicalisé)comprenant 18 chambres doubles et 2 suites familiales, permettant d'héberger des personnes hospitalisées et leurs aidants, à un tarif modéré inférieur aux tarifs pratiqués dans les établissements hôteliers - Un restaurant ESAT offrant une prestation haut de gamme et une prestation cafétéria - Un ESAT prestataire de services aux entreprises : location de salle, prestations à la carte - Un habitat partagé "Bien chez Moi" pour 6 personnes vulnérables (personnes handicapées vieillissantes, personnes âgées ..) afin d'offrir Le projet de Carrefour d'Inclusion et de Lien Social sociale propose une approche de mixité des publics et de pluralité d'activités, de travail en réseaux et de collaborations transversales permettant de mutualiser coûts et services. Il offre des services diversifiées et propose une offre très complète pour les personnes en situation de handicap avec un volet aidants, un volet emploi qui concernera 30 travailleurs d'ESAT et un volet personnes handicapées vieillissantes et personnes âgées pour la partie habitat inclusif.

Lire la suite

VRF Lyautey - Grand Est

OHS Lorraine - 54

Le répit des aidants est un enjeu majeur identifié notamment à travers la Loi d’Adaptation de la Société au Vieillissement. Le projet Village Répit Familles Lyautey s’inscrit dans ce contexte et propose une nouvelle offre qui viendra compléter le panel de services de l’Office d’Hygiène Sociale de Lorraine, au sein de la région Grand Est - à savoir l'accompagnement des parcours de vie des enfants jusqu'aux personnes agées, en situation de fragilité (handicap, avancée en âge, situation sociale). Porté par cet organisme, le VRF Lyautey sera le premier Village Répit de la région. Situé au sud de la Meurthe-et-Moselle, il pourra accueillir 20 personnes en situation de handicap ou âgées, et 35 aidants, et ce, sur deux sites, un site principal à Sion et un autre à Flavigny-sur-Moselle. Le projet nécessite la réhabilitation d’une ancienne maison de convalescence désaffectée à Flavigny-sur-Moselle, un aménagement paysager et un ensemble d’aménagements intérieurs des deux sites. Les agréments médico-sociaux pour 20 places d’Accueil Temporaire ont été obtenus. Une étude de faisabilité financée par AG2R a montré la viabilité du projet. L'architecte a été choisi mais les études architecturales ne seront initiées et le permis de construire déposé qu’une fois que les membres du CCAH se seront positionnés. L’établissement devrait ouvrir au troisième trimestre 2022.

Lire la suite

Foyer de Vie Arc-en-Ciel

AEIM ADAPEI 54 - 54

L’AEIM – ADAPEI 54 accueille 78 personnes déficientes intellectuelles sur deux sites au sud de la Meurthe et Moselle : le foyer de vie Arc en Ciel situé à Saint Nicolas de Port et le foyer d’hébergement les Saulniers à Varangeville. Ces deux structures sont étroitement liées puisqu’elles proposent des services communs d’accueil de jour, d’hébergement et d’accueil temporaire pour l’ensemble des publics accompagnés. L’association a pour projet la réhabilitation du cadre bâti du site de Saint Nicolas de Port pour regrouper ces deux structures sur un même lieu. L’ensemble des services, des équipements et également les équipes de professionnels seront ainsi réunis sur un même lieu pour proposer une plateforme d’accompagnement au service des personnes en situation de handicap, permettant d’articuler et de rendre plus efficient, les dispositifs d’accompagnement tout au long de la vie d'adulte. Les deux bâtiments (Saint Nicolas de Port et Varangeville) sont vétustes et ne répondent plus aux besoins des publics accueillis dont les personnes handicapées vieillissantes. Les travaux de réhabilitation consisteront à créer une nouvelle aile d’hébergement, à équiper les chambres de salles de bains privatives, à améliorer l’accessibilité du bâti et l’accompagnement en termes de prévention et de santé.

Lire la suite

MAS Mont Saint Martin

ALAGH - 54

La MAS de l’ALAGH, située à Mont Saint Martin accueille sur quatre unités de vie, 41 personnes en situation de grande dépendance, en hébergement permanent. Chaque unité a été pensée autour d’une personnalisation de la prise en charge, en fonction du handicap. Sa mission de polyvalence permet de satisfaire une partie des besoins du territoire pour des populations très diversifiées : des personnes autistes, polyhandicapées, en situation de handicap mental, ou des personnes cérébrolésées. La démarche imaginée autour de l’accueil temporaire et de l’accueil de jour, mais également autour du développement de l’autonomie des résidents, démontre l’adéquation du projet d’établissement aux besoins des personnes handicapées et de leurs familles. Actuellement, l’établissement accueille sur deux chambres doubles, quatre places d’accueil temporaire, et souhaite développer un studio permettant un accompagnement progressif vers l’autonomie et pour certains résidents la possibilité de sortie vers de futurs appartements accompagnés, notamment pour les personnes cérébrolésées. Ce studio dédié aux apprentissages permettra également entre deux périodes de stage, d’offrir davantage de possibilités d’accueil temporaire.

Lire la suite