Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Foyer d’hébergement "Les Eaux Vives" de Morteau

Adapei du Doubs - 25

Le Foyer pour Adultes « les Eaux Vives », géré par l'Adapei du Doubs souhaite diversifier son offre d’accueil et d’hébergement, afin de mieux accueillir les personnes en situation de handicap mental de la région, notamment vieillissantes, et afin de proposer des solutions à ceux qui désirent plus d’autonomie. Le regroupement du Foyer pour Adultes et du Service d’Accueil de Jour - rendu possible par la nouvelle nomenclature des établissements ou services pour personnes handicapées - élargira l’accueil du Foyer des Eaux Vives à des personnes non travailleurs (les agréments actuels ne permettant que l'accueil de travailleurs d'ESAT). Par ailleurs, les personnes vieillissantes qui le souhaitent pourront rester au sein de l'établissement quand elles se retrouvent à la retraite et ne sont plus reconnues comme travailleur. Parallèlement, l'Adapei du Doubs souhaite rénover le Foyer pour Adultes pour mieux répondre aux besoins des usagers, améliorer leur confort et agrandir les chambres et les espaces de vie. Enfin l’association a décidé d’ouvrir un Service d’Hébergement en Milieu Ouvert (SHMO) pour personnes handicapées, en partenariat avec des bailleurs privés ou publics. Ce dispositif permettra à 9 personnes en situation de handicap mental de louer un appartement à Morteau, tout en bénéficiant de l’accompagnement d’éducateurs spécialisés en fonction de leur degré d’autonomie. Enfin l’association a décidé d’ouvrir un Service d’Hébergement en Milieu Ouvert (SHMO) pour personnes handicapées, en partenariat avec des bailleurs privés ou publics. Ce dispositif permettra à 9 personnes en situation de handicap mental de louer un appartement à Morteau, tout en bénéficiant de l’accompagnement d’éducateurs spécialisés en fonction de leur degré d’autonomie. L’agrément définitif de l’ARS pour ces neuf places sera obtenu en décembre 2019.

Lire la suite

Centre d'Habitat Léopold Bellan

FONDATION LEOPOLD BELLAN - 37

Confrontée à l’évolution des publics qu’il accompagne, le Centre d'Habitat Léopold Bellan est amené à repenser son offre d’hébergement pour l’adapter aux spécificités de personnes handicapées vieillissantes. Le site Léopold Bellan à Beaumont en Véron (37) sera donc restructuré. Un Foyer de Vie de 25 places destiné à des personnes handicapées mentales vieillissantes, anciens travailleurs d’ESAT, sera créé. La capacité d’accueil du Foyer d’Hébergement sera réduite, passant de 57 places à 40 places. L’association proposera ainsi une offre diversifiée, de l’hébergement collectif en chambre individuelle à l’hébergement individuel en studios, s’adaptant aux souhaits et besoins des personnes. Les espaces bien que sécurisés seront ouverts à tous, permettant aux habitants voisins du Centre d’Habitat de venir profiter des aménagements extérieurs et d’un cadre paysager privilégié. Pleinement inscrit dans son environnement le Centre d’Habitat Léopold Bellan sera un lieu favorisant l’exercice de la citoyenneté des personnes handicapées.

Lire la suite

FAM Les écluses

Association Aurore - 75

L'association Aurore porte le projet de création d'un Foyer d'Accueil Médicalisé pour 30 personnes souffrant de troubles du spectre de l'autisme en plein de coeur de Paris. L'hébergement sera réparti en 5 appartements de 6 personnes dont une unité expérimentale pour les situations complexes avec 3 places d’accueil temporaire. Face aux besoins d'accompagnement très importants sur la région Île-de-France, le FAM ouvrira temporairement à Marly le Roi (département des Yvelines), dans un ancien centre d'accueil pour personnes en situation de handicap. Il déménagera courant janvier 2020, à Paris, dans un immeuble rénové par le bailleur social 3F, dont l'association Aurore sera locataire. L'objectif est d'utiliser l'environnement de proximité, le quartier, comme outil d'accompagnement, pour favoriser l'autonomie et l'inclusion sociale, en complément des aménagements intérieurs (salle d'activité, espace snoezelen, lieu de repli et de répit, etc.) entièrement pensés et adaptés pour les personnes souffrant de troubles autistiques.

Lire la suite

Arche à Dijon - Arch'Ensemble

L'Arche à Dijon - 21

La communauté de L’Arche à Dijon porte un important projet de relocalisation de ses infrastructures sur un nouveau site à la lisière de Dijon. Avec ce projet baptisé « Arch’Ensemble », l’association a pour ambition de regrouper ses 3 lieux de vie partagée (foyers de vie et d’hébergement), son Centre d’Accueil de Jour et ses bureaux sur un même lieu, dans l’objectif d’agrandir l’espace, d’améliorer le confort des 19 résidents de ses foyers et de doubler sa capacité d’accueil de jour, qui passera ainsi de 14 à 26 places. Les lieux de vie partagée seront organisés en trois foyers, permettant d’adapter l’hébergement au niveau d’autonomie de chacun, mais aussi de faciliter la progression de chaque personne vers plus d’indépendance, si elle le souhaite. Le nouveau site permettra également la création d’un « Espace retraités » dédié aux personnes en situation de handicap vieillissantes. Six personnes pourront ainsi participer à des activités et à des temps de convivialité avec des retraités bénévoles venus de l’extérieur, avec les autres résidents, dont des plus jeunes, puisqu’une attention particulière sera portée à la dimension intergénérationnelle du projet. Enfin la localisation des bâtiments d’Arch’ensemble au cœur d’un ensemble d’habitation et à proximité directe d’un EHPAD favorisera les échanges avec le voisinage, habitant et commerçants. L’association a fait le choix de devenir propriétaire du Centre d’Accueil de Jour, de l’Espace retraités et des bureaux. Orvitis, le bailleur social, sera propriétaire des trois foyers.

Lire la suite

MAS la Parage

ADPEP 34 - 34

La Maison d'Accueil Spécialisé - MAS - la Parage, de l'association départementale PEP 34, accueille depuis 1986, 41 personnes présentant un handicap mental profond et sévère avec troubles associés (Autisme, polyhandicap…). Elle fut la première MAS construite dans l'Hérault selon un cahier des charges constitué de à 70% de chambres collectives, de salles de bains collectives et de très peu d'espaces thérapeutiques ou collectifs. Aujourd'hui, la volonté de l'association de proposer des conditions d'accueil plus individualisées et répondant aux besoins spécifiques liés au vieillissement des personnes accueillies ( 60% a plus de 45 ans, et 33% plus de 55 ans). Par conséquent, ils ont lancé en 2017 - 2018, un projet de construction d'une nouvelle MAS permettant à chaque résident d'avoir une chambre et une salle de bain individuelles, de vivre dans des espaces spacieux, lumineux, peu sonores et permettant la mise en oeuvre d'activités collectives adaptées (cuisine thérapeutique, jardins, activités manuelles, bassin thérapeutique mutualisé avec d'autres ESMS...). Une attention particulière a été prise pour que les familles des résidents aient également des espaces spécifiques permettant les temps de rencontres et d'échanges en dehors des unités de vie. L'ouverture des nouveaux locaux interviendra le 1er semestre 2020.

Lire la suite

Foncière Chênelet

Foncière Chênelet - 62

La foncière Chênelet, entreprise solidaire d'utilité sociale et maître d'ouvrage d'insertion construit dans le département de la Seine Maritime un ensemble immobilier de 12 logements répartis sur un bâtiment de 4 T3 et de 4 maisons de plain-pied comprenant chacun 1 T2 et 1 T3. 10 de ces logements sont entièrement accessibles aux personnes à mobilité réduite et en perte d'autonomie. Ces logements permettront d'accueillir des personnes en situation précaire, des personnes vieillissantes en perte d'autonomie et des personnes en situation de handicap. Ces 12 logements sociaux seront respectueux de l'environnement et construits en utilisant des matériaux bio-sourcés (bois, paille, broques en terre crue). La constitution du groupe d'habitants est mené en partenariat avec l'association béguinage et compagnie. Pour la phase constructive, 70% des opérations sont effectuées par des artisans et entreprises solidaires locales. Le porteur des projets a construit des partenariats forts avec les différentes communes (signature de baux emphytéotiques, gestion des logements) et les acteurs de l'habitat au niveau local et national : associations, agences immobilières à vocation sociale, Familles Solidaires, le réseau Ecohabitat, Siel Bleu, etc...

Lire la suite

SERVICE ULS

GIHP Lorraine - 54

Le GIHP Lorraine, en partenariat avec le bailleur social OMH Nancy, a pour projet la création d'une Unité de Logements et de Services (ULS) de 14 appartements, au cœur d'un nouvel éco-quartier, situé en centre ville de Nancy. Ces appartements, répartis dans deux immeubles, permettront à des personnes ayant un handicap moteur important, de vivre à domicile en toute autonomie. Ils seront entièrement adaptés et domotisés et les locataires disposeront d'un service d'aide à domicile pour les actes de la vie quotidienne non-programmables. Ce service d'auxiliaire de vie mutualisé assurera une permanence, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. L'objectif de l'ULS est de permettre, dans le cadre de leur libre choix, à des personnes très dépendantes de vivre seule, dans un environnement adapté à leurs besoins d'aide d'humaine mais aussi d'aide technique. C'est une réponse originale aux nécessités de sécurisation et d'adaptation pour permettre aux personnes lourdement handicapées de vivre en milieu ordinaire et d'avoir plus de souplesse dans leur organisation de vie (intervention à domicile, sorties, gestion des horaires etc.).

Lire la suite

CAJM Atypique le Relais

Fondation L'Elan Retrouvé - 75

Le CAJM (Centre d'accueil de Jour Médicalisé) Atypique le Relais est une structure socialement innovante portée par l'Association l'Elan Retrouvé. Il s’agit d’un dispositif atypique et unique qui accueille 15 jeunes et adultes avec troubles du spectre de l’autisme et troubles du comportement et de la communication associés. Parce qu’elles font partie des cas dit « complexes », avec des problématiques de violence, ces personnes sans solution n’ont souvent jamais été accueillies ni en Foyer, ni en Accueil de Jour et n’ont jamais eu accès à une prise en charge médico-sociale. Historiquement les associations Le Relais et Le Silence des Justes, nées en Seine Saint Denis début 2000, prenaient en charge ces cas complexes ainsi que leurs familles souvent totalement démunies. Les deux associations permettaient également à des jeunes sans emploi de se former au métier d’éducateur. En 2018 seulement, l’association Le Relais obtient l’agrément de l’ARS. C’est l’histoire des deux fondateurs de ces associations qui a inspiré le film « Hors Normes » d’Eric Toledano et Olivier Nakache, qui sortira le 23 octobre 2019. Depuis la reconnaissance tardive de l’ARS, la MDPH oriente des personnes atteintes d’autisme sévere vers le CAJM Atypique pour une période d'un an renouvelable, afin qu'elles puissent intégrer une autre structure, une fois que leurs aptitudes sociales se sont améliorées. Les locaux actuellement situés dans le 18ème arrondissement de Paris sont inadaptés au projet médico-social et éducatif du centre. De nouveaux locaux situés dans le 19eme à Paris ont été acquis par la Fondation L’Elan Retrouvé, et des travaux d’aménagement seront nécessaires pour adapter ces locaux aux besoins des bénéficiaires.

Lire la suite

Habitats Partagés et Accompagnés - Loger Autrement

Association ensemble autrement - 59

L'association Ensemble Autrement, experte de l'accompagnement des personnes en situation de handicap psychique, propose depuis 2015 des Habitats Partagés et Accompagnées (HAPA) sur la Métropole Lilloise. Elle souhaite mettre en place son 5ème et 6ème habitat dans une maison de ville au cœur de Lille, qui accueillera 16 colocataires, dont une majorité de personnes handicapées vieillissantes (entre 40 et 50 ans) et un pair-aidant souhaitant mettre son expérience au service des nouveaux locataires. Ensemble Autrement travaille depuis de nombreuses années avec les acteurs de l'habitat et du secteur sanitaire et médico-social pour développer des solutions d'habitats autonomes et inclusives, évitant les ruptures de parcours pour les personnes souffrant de troubles psychiques. Plusieurs projets sont d'ailleurs en cours pour essaimer les habitats avec des bailleurs sociaux, former d'autres porteurs de projets au montage d'HAPA et coordonner le réseau multipartenarial des Habitats Partagés et Accompagnés sur le département du Nord.

Lire la suite

FAM - Centre Hélène Borel

Association Centre Hélène Borel - 59

Le Foyer d'Accueil Médicalisé Hélène Borel, situé à Raimbeaucourt, accueille 57 personnes en situation de handicap moteur sévère, dont 82% ont plus de 45 ans. Pour s'adapter au vieillissement du public, le Centre Hélène Borel réorganise l'environnement intérieur et extérieur du FAM pour accompagner l'évolution des modes et des rythmes de vie des personnes. Les travaux consistent à agencer un nouvel espace collectif convivial et stimulant, un salon relaxant et créer un espace infirmerie plus adapté. A l'extérieur, un jardin sensoriel sera aménagé pour stimuler la motricité, l'orientation et la concentration. Ces aménagements ont été pensés pour maintenir une vie sociale, susciter l'envie d'aller à l'extérieur et de tester de nouvelles activités. Le projet s'inscrit dans la démarche Humanitude (accompagnement dans la bien-traitance et la qualité du prendre soin), impulsée au sein du Centre Hélène Borel.

Lire la suite

Dispositif Enfance des PEP 10

PEP 10 - 10

Le Dispositif Enfance des PEP 10 se compose d'un IME de 62 places pour enfants et jeunes déficients intellectuels, d'un DITEP et d'un SESSAD. Il est situé en zone rurale sur une propriété appartenant en partie à la ville voisine de Sainte Savine, et en partie à l'Association des PEP 10. La convention sur la partie du terrain qui abrite le château et appartient à la ville prend fin en décembre 2019. L'Association des PEP 10 a décidé de ne pas déménager et de rester sur le terrain lui appartenant – l’objectif étant de profiter de cette contrainte pour moderniser les espaces de vie commune actuels d'une part, et pour construire de nouveaux bâtiments d’autre part. Ces batiments permettront d’accueillir les fonctions actuellement abritées par le château et deux véritables ateliers de formation pré-professionnels (cuisine et lingerie) qui remplaceront les ateliers actuels, à la fois vétustes et inadaptés.

Lire la suite

Maison Tremplin de l'ESAT D'Allamps

GIP HANDICAP ET INSERTION - 54

L'Esat d'Allamps, portée par le GIP Handicap et Insertion envisage la construction d'une "maison tremplin". Dans la continuité des ateliers d'initiation à la vie autonome, mis en place il y a trois ans, pour que les travailleurs de l’ESAT puissent développer des compétences sociales et une plus grande autonomie, ces logements d'essai permettront à deux personnes en situation de handicap de l'ESAT de s'initier à l'habitat indépendant pour une période déterminée, afin d'intégrer à terme un logement autonome ou quasi-autonome. La maison comprendra trois studios et un espace commun de 38 m2, qui permettra à l’équipe socio-éducative d'appréhender avec les occupants de la maison les règles de vie commune, les notions de citoyenneté et de respect de l’autre.

Lire la suite

ESPOIR 35

ESPOIR 35 - 35

Ayant identifié de nouveaux besoins diversifiés en matière de logement et d’accompagnement, l’association Espoir 35 à Rennes a décidé de réaliser un ensemble immobilier dédié aux personnes en situation de handicap psychique de 36 appartements. L’objectif est de favoriser les rencontres et d’offrir un cadre de vie à la fois inclusif et sécurisant. Mieux accompagner les personnes vieillissantes est un volet important de ce projet. Cet ensemble immobilier sera livré durant l’été 2020, à Noyal Chatillon en périphérie rennaise. Il comprendra : - Les bureaux regroupant le siège et l’ensemble des services supports d’Espoir 35 - La construction de 24 logements ciblés et accompagnés regroupés autour d’espaces communs (cuisine, salon, bureau) - La construction d’un foyer de vie de 12 places pour permettre le transfert du foyer de vie actuel situé à Rennes de 6 places - Les bureaux du SAMSAH et une antenne du SAVS - Des locaux communs d’activités et de loisirs, un city stade

Lire la suite

MAS - Institut Saint André

ASSOCIATION ADELE DE GLAUBITZ - 68

L'association Adèle de Glaubitz a pour projet la création d'un Service d'Accueil Epilepsie Sévère (SAES) pour 8 personnes en situation de handicap rare. Le service sera à la fois lieu d'hébergement et lieu d'accueil temporaire et proposera un accompagnement spécialisé et adapté à l'épilepsie sévère, dont des diagnostics et évaluations approfondis, des actions de soutien et de formation envers les familles et les professionnels du territoire. Pour cela, la structure est intégrée dans un réseau départemental d'acteurs experts de l'épilepsie pour offrir une continuité de parcours et approfondir les connaissances dans le champ du handicap rare pour un meilleur accompagnement des personnes et de leurs familles. Adossée à la MAS Adèle de Glaubitz qui accueille 107 personnes en situation de handicap sévère, l'extension du bâtiment est en cours de construction. Cette proximité permettra une mutualisation des équipements avec la MAS, mais aussi avec le site de l'Institut Saint André dans un objectif de mixité des publics (enfants, adultes, personnes âgées), tout en étant un lieu d'accueil indépendant avec un projet d'établissement à part entière.

Lire la suite

Foyer d'Hébergement en habitat accompagné

ALGEEI - 47

L'ALGEEI - Association Laïque de Gestion d'Etablissements d'Education et d'Insertion - qui gère 27 établissements et services et accueille plus de 4000 personnes de toutes tranches d'âges principalement sur le département du Lot et Garonne a initié dans le cadre de son projet d'Etablissement et de Service la transformation de son Foyer d'Hébergement de Clairac ( 2612 Hab en 2015) en un Dispositif d'Hébergement Accompagné. Pour cela, elle s'est adjointe les compétences d'un promoteur de logements sociaux (ICADE) pour la construction d'un nouveau bâtiment pour le Foyer Hébergement sous forme de 36 studios indépendants avec des espaces partagés et un accompagnement mutualisé. Dans le cadre de réunions de co-constructions avec les résidents, il a été décidé d'implanter le nouveau Foyer d'Hébergement sur la commune de Tonneins (9014 hab en 2015) afin de favoriser leur autonomie.Pour exemple, dans les futurs locaux, les personnes accueillis seront moins dépendants des équipes éducatives pour se déplacer. La gare de Tonneins est en effet accessible à pieds. Par ailleurs, le choix de faire construire des studios est aussi le résultat de cette volonté de permettre aux résidents d'organiser leurs repas en autonomie si ils le souhaitent et de ne pas entraver leur vie sentimentale.

Lire la suite

Pôle habitat- Projet "le clos Vaux renard"

AGIVR - 69

Avec la construction de deux bâtiments de logements et le déménagement du foyer d’hébergement actuel, situé à Brianne, L’AGIVR a l’ambition d’apporter une réponse plurielle à des besoins divers. Le projet s’adresse à des personnes en situation de handicap psychique et/ou mental travaillant ou non. La prise en compte de l’avancée en âge et de la mixité des publics est intégrée au projet. Ainsi, 12 places « d’hébergement » seront transformées en « place de foyer de vie », les travailleurs d’ESAT les plus âgés pourront arrêter de travailler tout en gardant leur logement. Deux studios seront réservés à l’accueil temporaire permettant le répit des familles. Les places restantes seront allouées aux travailleurs de l’ESAT. Les logements répondront aux attentes légitimes des personnes de bénéficier d’un « chez soi » intégrant toutes commodités, chaque personne hébergée disposera d'un studio d'environ 20 m² avec une kitchinette et ses propres sanitaires (douche, lavabo et WC). L’implantation dans la ville de Villefranche facilitera l’appropriation de l’ensemble des dispositifs publics (transports, cultures et autres services), par les personnes.

Lire la suite

Etablissement Saint Joseph

Société Philanthropique - 75

La Société Philanthropique fondée en 1780, est une association à but non lucratif, reconnue d'utilité publique en 1839. Elle exerce dans le domaine de l'action sanitaire, sociale et médicosociale au service des personnes rendues vulnérables par le grand âge, le handicap, la maladie, la précarité sociale ou les difficultés économiques. La Société Philanthropique gère aujourd'hui plus d'une vingtaine d'établissements et services dans le champ de l'économie sociale et solidaire. L'établissement concerné par la demande de financement est le Foyer de Vie Saint Joseph, qui a pour mission de développer l’autonomie des résidents ou tout au moins, de prévenir toute forme de régression par la réalisation d’activités quotidiennes diversifiées. Actuellement implanté dans le 18ème arrondissement dans des locaux vétustes, le Foyer Saint Joseph a décidé de déménager dans des locaux neufs situés ZAC Paul Meurice dans le 20ème arrondissement afin d'augmenter sa capacité d'accueil de plus de 30%. (60 places au lieu de 46 places) Le projet a pour but d'équiper le futur établissement de nouvelles solutions (chambres individuelles avec lit double ; équipements numériques ; cuisine thérapeutique ; unité personnes handicapées vieillissantes...) pour favoriser l'autonomie des personnes. Par ailleurs, pour soutenir leurs capacités et s'ouvrir sur l'extérieur, de multiples partenariats sont d'ores et déjà mis en oeuvre pour favoriser la participation des habitants à la vie du quartier.

Lire la suite

La Maison des Orphelins

L'Arche en Pays Comtois - 39

L’ancienne Maison des Orphelins, bâtiment de 1 800 m² habitables sur 3 niveaux situé en plein centre-ville de Dole, a été mise à la disposition de l’association de L’Arche en Pays Comtois par la Fondation des Orphelins dans le cadre d’un bail emphytéotique pour 1 € symbolique. Bénéficiant de cette opportunité exceptionnelle, l’Arche va poursuivre la vocation d’accueil de ce bâtiment du XVIIème siècle, joyau du patrimoine dolois. Ce bâtiment accueillera au printemps 2019 un Lieu de Vie et d’Accueil pour 7 adultes déficients intellectuels, un espace d’activité et un salon de thé littéraire et artistique à visée non commerciale, où le service sera assuré en partie par les personnes accueillies. Ce Lieu de Vie et d’Accueil (LVA) vient compléter un dispositif de 3 LVA sur la ville. L’enquête de l’ARS (Agence Régionale de Santé) a démontré qu’il manquait aujourd’hui des places d’hébergement pour 161 jeunes adultes en situation de handicap dans la région Bourgogne-Franche-Comté : ceux-ci ont plus de 18 ans mais sont toujours accueillis dans des structures pour mineurs, fautes de place. Les foyers de l’Arche sont une opportunité pour ces jeunes qui rejoindront des personnes vieillissantes dans un souci de mixité intergénérationnelle.

Lire la suite

Foyer de vie Rayon vert

AAASPPI - 59

Le foyer de vie Le Rayon Vert accueille en hébergement 52 personnes en situation de handicap mental. Pour anticiper les problématiques liées à l'avancée en âge, la structure souhaite accentuer la personnalisation et l'individualisation de l'accompagnement. Le foyer de vie a pour projet la construction d'une extension (16 chambres) et la réhabilitation de l'hébergement existant afin que chaque personne bénéficie d'une chambre individuelle, personnalisée selon ses goûts et ses besoins (certaines personnes sont accueillies en chambre double ou triple). Ces aménagements permettront d'améliorer le confort de vie, le respect des rythmes de chacun - dont les temps de répit - et de mieux gérer la mixité intergénérationnelle. Pour s'adapter aux problématiques du vieillissement, les équipes mettront en place une nouvelle organisation quotidienne collective et individuelle (activités, repas, hygiène etc.). La dimension prévention et santé est également un axe fort puisque ce volet sera pris en compte dans chaque projet d'accompagnement individuel afin d'anticiper l'aggravation des pathologies et la perte d'autonomie.

Lire la suite

MAS Handi Village

Pôle régional du handicap - 72

La Maison d’Accueil Spécialisée Handi-Village, construite en 1985, est gérée par le Pôle Régional du Handicap (PRH) près du Mans. La structure mène un projet de rénovation et d’adaptation de l’environnement aux personnes en situation de grand handicap physique ou cérébrolésées. Le projet a été préparé avec les résidents afin de leur proposer des studios individuels entièrement adpatés à leur situation, et notamment leur avancée en âge. Un premier studio témoin réalisé en 2018 a permis de tester les choix et vérifier la pertinence de la commande. Le site Handi-Village se compose ainsi de 40 studios permanents, 9 temporaires dont 1 appartement dénommé Passerelle pour des séjours de 3 mois permettant de travailler le retour à la vie autonome en milieu ordinaire. A cela, s’ajoute 4 places accueil de jour qui accueillent 12 personnes sur l’année. La MAS s’inscrit ainsi pleinement dans la palette de réponses de l’assocation PRH qui propose également, outre son pôle de soins, de rééducaion et de réadapation fonctionnelle, un SAMSAH, un service d’intermédiation locative pour soutenir l’aménagement des personnes dans des logements de droit commun, des logements partagés proposant un service d’accompagnement 24h sur 24, un GEM, une équipe mobile, etc. L'association fait preuve d’un fort dynamisme dans la diversification de son offre par le développement de formules souples répondant à la diversité des besoins (répit pour les aidants,, solutions post-hospitalisation, préparation de la sortie, habitats alternatifs…). De plus, un travail de partenariat étroit est réalisé avec les bailleurs sociaux ainsi qu’avec les autres acteurs du territoire, et notamment le Centre de réadapation professionnelle (CRP) de L’ADAPT

Lire la suite