Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Université de Lorraine

Université de Lorraine - 54

Lorsque l’on parle d’autisme, on évoque souvent le vécu des parents et les difficultés qu’ils rencontrent, en ayant tendance à oublier le vécu de la fratrie. Pourtant, grandir auprès d'un frère ou d'une sœur souffrant de troubles autistiques est un parcours tout aussi complexe, pouvant engendrer incompréhension, mal-être et isolement. Pour répondre à cette problématique, le Laboratoire Lorrain de Psychologie et Neurosciences de la Dynamique des Comportements (Université de Lorraine) a pour projet la mise en place de groupes de paroles à l'attention d'enfants, d'adolescents, membres d'une fratrie avec une personne porteuse de troubles autistiques. Cette expérimentation, menée sur 3 ans en partenariat avec le Centre de Ressources Autisme de Lorraine et l'IME de Saint Dié des Vosges, a pour objectif d'accompagner la fratrie dans son quotidien familial, scolaire et social et faciliter l'expression et la parole en famille. Le protocole a été expertisé par une équipe de chercheurs de l’Institut de Recherche en Santé Publique (IRESP) qui a souligné l’intérêt de l’objet de la recherche ainsi que par le Comité scientifique de l'Université de Nanterre. 20 à 30 enfants et adolescents de 6 à 18 ans participeront à des ateliers mensuels autour des représentations du handicap, de la posture fraternelle et de la communication, encadrés par un psychologue et deux étudiants. Cette expérimentation permettra de créer des supports pédagogiques à destination des familles et des professionnels, développer la mise en place de groupe de paroles fratrie et sensibiliser pour que cette thématique soit mieux prise en compte par les professionnels et les familles.

Lire la suite

FAM de Pixérécourt

Vivre avec l'autisme en 54 - 54

Pour faire face au manque de structures pour personnes adultes autistes, l’association Vivre avec l’autisme en Meurthe-et-Moselle s’est lancée dans la création d’un Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) de 30 places pour accueillir des adultes atteints d’autisme ou de Troubles Envahissants du Développement (TED). Ces personnes nécessitent en effet un accompagnement permanent et intensif. Le bâtiment destiné à accueillir le FAM a fait face à d’importants travaux de rénovation pour permettre à l’usager d’évoluer vers plus d’autonomie dans un espace confortable et accueillant. Les appartements de 6 places où chaque résident a sa propre chambre et salle de bains, les nombreuses salles dédiées à des activités multiples et tous les locaux sont adaptés à la prise en compte des particularités sensorielles et des besoins de repères des personnes accueillies.

Lire la suite

MAS pour autistes

Association Institution J.B. THIERY - 54

L’association « Institution Jean-Baptiste Thiery » a souhaité répondre à la carence en matière de structures destinées aux adultes et personnes âgées vieillissantes autistes ou souffrant de Troubles Envahissants du Développement (TED) par la création d’une Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) à Moyen. Le projet consiste à réhabiliter deux bâtiments anciens en les reliant par une galerie transparente avec vue sur la vallée de la Mortagne. L’établissement, de dimension réduite (24 places : 15 en internat, 6 en externat et 3 places en accueil temporaire) privilégie la qualité de l’accueil ainsi qu’un accompagnement continu et individualisé fait par une équipe spécifiquement formée aux problèmes de l’autisme et des troubles relationnels.  La particularité de cette MAS réside dans son ancrage en territoire rural, permettant ainsi aux résidents de profiter d’activités variées en milieu naturel.

Lire la suite