Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

CAJM Atypique le Relais

Fondation L'Elan Retrouvé - 75

Le CAJM (Centre d'accueil de Jour Médicalisé) Atypique le Relais est une structure socialement innovante portée par l'Association l'Elan Retrouvé. Il s’agit d’un dispositif atypique et unique qui accueille 15 jeunes et adultes avec troubles du spectre de l’autisme et troubles du comportement et de la communication associés. Parce qu’elles font partie des cas dit « complexes », avec des problématiques de violence, ces personnes sans solution n’ont souvent jamais été accueillies ni en Foyer, ni en Accueil de Jour et n’ont jamais eu accès à une prise en charge médico-sociale. Historiquement les associations Le Relais et Le Silence des Justes, nées en Seine Saint Denis début 2000, prenaient en charge ces cas complexes ainsi que leurs familles souvent totalement démunies. Les deux associations permettaient également à des jeunes sans emploi de se former au métier d’éducateur. En 2018 seulement, l’association Le Relais obtient l’agrément de l’ARS. C’est l’histoire des deux fondateurs de ces associations qui a inspiré le film « Hors Normes » d’Eric Toledano et Olivier Nakache, qui sortira le 23 octobre 2019. Depuis la reconnaissance tardive de l’ARS, la MDPH oriente des personnes atteintes d’autisme sévere vers le CAJM Atypique pour une période d'un an renouvelable, afin qu'elles puissent intégrer une autre structure, une fois que leurs aptitudes sociales se sont améliorées. Les locaux actuellement situés dans le 18ème arrondissement de Paris sont inadaptés au projet médico-social et éducatif du centre. De nouveaux locaux situés dans le 19eme à Paris ont été acquis par la Fondation L’Elan Retrouvé, et des travaux d’aménagement seront nécessaires pour adapter ces locaux aux besoins des bénéficiaires.

Lire la suite

Foyer d'Hébergement en habitat accompagné

ALGEEI - 47

L'ALGEEI - Association Laïque de Gestion d'Etablissements d'Education et d'Insertion - qui gère 27 établissements et services et accueille plus de 4000 personnes de toutes tranches d'âges principalement sur le département du Lot et Garonne a initié dans le cadre de son projet d'Etablissement et de Service la transformation de son Foyer d'Hébergement de Clairac ( 2612 Hab en 2015) en un Dispositif d'Hébergement Accompagné. Pour cela, elle s'est adjointe les compétences d'un promoteur de logements sociaux (ICADE) pour la construction d'un nouveau bâtiment pour le Foyer Hébergement sous forme de 36 studios indépendants avec des espaces partagés et un accompagnement mutualisé. Dans le cadre de réunions de co-constructions avec les résidents, il a été décidé d'implanter le nouveau Foyer d'Hébergement sur la commune de Tonneins (9014 hab en 2015) afin de favoriser leur autonomie.Pour exemple, dans les futurs locaux, les personnes accueillis seront moins dépendants des équipes éducatives pour se déplacer. La gare de Tonneins est en effet accessible à pieds. Par ailleurs, le choix de faire construire des studios est aussi le résultat de cette volonté de permettre aux résidents d'organiser leurs repas en autonomie si ils le souhaitent et de ne pas entraver leur vie sentimentale.

Lire la suite

Ludosens

HAND2HAND - Ludosens - 33

L’insertion professionnelle en milieu ordinaire de jeunes porteurs de TSA se résume très souvent à de longues périodes de chômage ponctuées d'expériences professionnelles très courtes. Ce qui n’améliore pas le taux d’emploi de ces personnes qui est un des plus bas. Afin de contribuer à la construction de parcours professionnels réussis et structurants, l'association Ludosens a initié en 2018 une expérience d’utilité sociale "test" s'inscrivant dans le cadre du dispositif "service civique". Elle visait à accompagner pendant 8 mois, 4 jeunes adultes autistes, dans la découverte des métiers de la création graphique avec pour enjeux en parallèle de mener des actions de sensibilisation à l'autisme auprès de la communauté éducative et de la société civile. Aujourd'hui, elle souhaite mener une expérimentation sur 2 ans, qui concernera environ 10 personnes par an sur le territoire de la Gironde. Elle aura pour objet de : - former les personnes porteuses de TSA en service civique aux métiers de la communication, de la création graphique et du numérique, dans le cadre de 2 parcours créatifs et solidaires. - mener des actions de sensibilisation aux Handicaps auprès de scolaires et de la société civile. Ceci sera le projet d'utilité sociale rendant le dispositif éligible au dispositif "service civique".

Lire la suite

Construction de l'habitat partagé "les Maisonnettes"

Association ADMR SAMVA - 37

En partenariat avec le bailleur social Touraine Logement, l’association ADMR « Les Maisonnées » souhaite créer à Avoine, dans le département de l’Indre et Loire, un habitat partagé pour 8 adultes autistes avec un accompagnement adapté au quotidien. La construction comprendra 8 studios indépendants répartis sur deux maisons jumelées et répondra aux recommandations de bonnes pratiques de la Haute Autorité de Santé en matière d’habitat pour personnes autistes (couleurs, repères, luminosité, sécurité). La mutualisation des différentes PCH (Prestation de compensation du handicap) permettra de financer l'accompagnement à domicile de chaque résident et d'assurer une présence de nuit. Chaque locataire sera autonome dans un cadre sécurisant et bénéficiera d’un suivi des soins, d'activités sociales, culturelles, de loisirs ou de travail. Des parties communes permettront aux locataires de bénéficier de temps d’échanges et de convivialité.

Lire la suite

FAM Les apogées

AFAEI Rosselle et Nied - 57

Le Foyer d'Accueil Spécialisé et le Foyer d'Accueil Médicalisé de l'AFAEI Rosselle et Nied accueillent 47 personnes déficientes intellectuelles et autistes, en hébergement, accueil de jour et accueil temporaire. Pour répondre aux besoins croissants d'accueil des jeunes et adultes souffrant de troubles de l'autisme, L'AFAEI en partenariat avec l'ARS a pour projet la construction d'une extension du FAM pour 15 personnes. Elle sera composée de deux unités d'hébergement et d'une place en accueil de jour. La mixité des publics, axe fort de la structure, se traduira par des locaux et des activités mutualisées entre le FAS, le FAM et l'unité autisme, une intégration des personnes par la pair-aidance et l'aménagement d'un jardin sensoriel qui accueillera les scolaires et les personnes en perte d'autonomie.

Lire la suite

CREN rattaché à UFR Lettres et Langages

Fondation de l'Université de Nantes - 44

Depuis octobre 2012, le projet de recherches pluridisciplinaires ÇATED-autisme porté par le Centre de Recherche en Education de Nantes (CREN) et ses partenaires a permis de développer un agenda numérique pour aider les personnes avec autisme à mieux s'organiser dans le temps et dans l'espace et enrichir leurs possibilités d'interaction avec leur environnement. Aujourd’hui, le projet arrive dans un tournant essentiel du fait des fortes implications scientifiques qu'il fait émerger, des applications directes sur le terrain, et de la diversification des demandes d'utilisation de l'outil auprès d'autres populations que les personnes avec autisme. Des attentes fortes s’expriment en effet du côté des adultes présentant des troubles cognitifs en lien avec un traumatisme crânien ou une perte d’autonomie (maladie d’Alzheimer, AVC, dysphasie). Les partenaires proposent donc de compléter les travaux de recherche et de développement de cet agenda numérique par une analyse globale et transversale des compétences sollicitées par l'utilisation de l’outil en vue de vérifier la pertinence de l’outil auprès de ces autres populations pour lesquelles la mémoire, la planification et l'orientation spatio-temporelle sont altérées.

Lire la suite