Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

SERVICE ULS

GIHP Lorraine - 54

Le GIHP Lorraine, en partenariat avec le bailleur social OMH Nancy, a pour projet la création d'une Unité de Logements et de Services (ULS) de 14 appartements, au cœur d'un nouvel éco-quartier, situé en centre ville de Nancy. Ces appartements, répartis dans deux immeubles, permettront à des personnes ayant un handicap moteur important, de vivre à domicile en toute autonomie. Ils seront entièrement adaptés et domotisés et les locataires disposeront d'un service d'aide à domicile pour les actes de la vie quotidienne non-programmables. Ce service d'auxiliaire de vie mutualisé assurera une permanence, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. L'objectif de l'ULS est de permettre, dans le cadre de leur libre choix, à des personnes très dépendantes de vivre seule, dans un environnement adapté à leurs besoins d'aide d'humaine mais aussi d'aide technique. C'est une réponse originale aux nécessités de sécurisation et d'adaptation pour permettre aux personnes lourdement handicapées de vivre en milieu ordinaire et d'avoir plus de souplesse dans leur organisation de vie (intervention à domicile, sorties, gestion des horaires etc.).

Lire la suite

Association Entr'Aide

Association Entr'Aide - 54

L’association ENTR’AIDE, basé à Toul, agit en faveur de la pratique d’activités physiques adaptées pour les enfants et les adultes amputés. Le président de l’association, orthoprothésiste à l’Institut de Rééducation et de Réadaptation de Nancy, agit depuis de nombreuses années pour la récolte de fonds, permettant l’organisation de périples sportifs mêlant des sportifs amputés et valides, en France et à l’étranger. Aujourd’hui l’association développe un projet intitulé « une lame pour courir » visant à équiper une trentaine d’enfants de 6 à 16 ans, de lames de courses (prothèse de jambe adapté à la course) en prêtant les équipements gracieusement, et en organisant les conditions de rotation des lames entre enfants, une fois la lame rendue inadaptée du fait de la croissance de l’enfant. Ces lames de courses (financées par les membres du CCAH) permettent la reprise de la pratique sportive, pour des enfants parfois quadri-amputés. L’association sensibilise le grand public aux difficultés rencontrées par les enfants, et montre que la pratique du sport reste tout de même possible, parfois même à haut niveau. Philippe Croizon est un athlète français, le premier amputé des quatre membres à avoir traversé la Manche à la nage, le 18 septembre 2010.

Lire la suite

Ecole de la vie autonome

OHS Lorraine - 54

L’Ecole de la vie autonome (EVA) a pour objectif d’assurer l’accompagnement de la personne adulte handicapée en milieu ordinaire en l’installant progressivement à son domicile. L’EVA qui peut accueillir une vingtaine de personnes ne se conçoit pas comme une fin mais comme un outil au service des usagers. Elle propose une réponse individualisée de proximité aux personnes handicapées ayant exprimé la volonté de réintégrer le milieu ordinaire. Par son action, elle « pousse » progressivement les usagers hors les murs. La prise en charge s’appuie sur le réseau social, sanitaire et médico-social de l’Office d’hygiène sociale à l’initiative du projet. Le projet s’adresse plus particulièrement à des personnes jeunes - 18 à 20 ans - souhaitant trouver une alternative au retour en famille et potentiellement plus réceptives à un programme de formation à l’autonomie que des personnes plus âgées. L’association travaille en étroite collaboration avec les 4 MDPH de la région lorraine pour identifier les personnes handicapées réunissant toutes les chances de réussite pour participer à cette expérience innovante.

Lire la suite

Ronde de nuit

GIHP Lorraine - 54

En 2012, le groupement pour l’insertion des personnes handicapées physiques (GIHP) Lorraine a créé un service de ronde de nuit complémentaire du service d’auxiliaire de vie de jour et en lien avec le service de couchers tardifs et d’astreinte. Le service ronde de nuit est disponible sur l’agglomération nancéenne. Il a pour mission d’assurer des interventions non programmables sans se substituer à un service d’urgence vitale. Il rassure, sécurise et peut éviter une présence 24H / 24. Il peut aussi occasionnellement répondre à des demandes de couchers au-delà de 2 heures. Il doit permettre le maximum de spontanéité dans la vie des personnes en situations de handicap. Le projet est réservé aux abonnés du GIHP et s’équilibre avec 8 bénéficiaires sur toute l’année sur la base d’un forfait d’une heure et demie par mois financé par la mutualisation de la prestation de compensation du handicap.

Lire la suite