Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Projets financés

19 102 609 €

Montant des subventions en 2017 pour 122 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

SAVS NORD REUNION

APAJH de la Réunion - 97

Le dispositif de « relayage 974 » fédère des services (Samsah, savs, Fam-FH-CHRS, SAAD, mandataires judiciaires) d’associations différentes sur le territoire NORD EST réunionnais pour proposer un soutien auprès des personnes en situation de handicap psychique à leur domicile, traversant des difficultés aiguës dans des moments d’angoisse. Cet accompagnement vise à éviter l’hospitalisation et à proposer un lien social apaisé et non intrusif au travers d'un dispositif d’accueil en ville (type : café écoute / bar social). Il prendra appui sur des binômes travailleurs sociaux et « pairs aidants » et se concrétisera par : - la mise en place d’interventions sur le lieu de vie permettant évaluation, orientation, prise en compte de manière à éviter la rupture ; - l'ouverture d’un lieu de rencontre et d’échange, mise en place de permanences d’accueil ; - la mise en œuvre d’un dispositif de formation sur mesure des pairs-aidants et des professionnels

Lire la suite

Hôpital de jour de psychiatrie du sujet âgé

SPASM - 75

L’hôpital de jour de psychiatrie du sujet âgé, à Paris, est une structure innovante et peu répandue. Il offre à des patients présentant un handicap psychique, des soins dont les objectifs sont la stabilisation et la mise en place d’un programme de réhabilitation psycho-sociale. Il doit aboutir à la définition d’un projet de vie dans lequel la question des insertions sociales et relationnelles est centrale. Pour cela, plusieurs outils de ré-autonomisation ont été mis en place, comme l’ouverture d’une cafétéria dont la gestion est assurée par les patients eux-mêmes. Malheureusement, les locaux actuels ne sont plus adaptés et imposent une limitation du nombre de patients accueillis. La pérennité de l’activité étant remise en question, l’établissement va emménager dans un nouveau lieu, toujours à Paris, à l’automne 2018. L’association souhaite profiter de ce déménagement pour non seulement pérenniser et développer son activité mais également améliorer son offre d’accompagnement en proposant un agencement spécifique et précurseur. Elle va donc créer un espace de ré-autonomisation dans lequel les patients seraient mis en condition de développer des initiatives et de s’approprier leur réalisation. L’objectif est de les préparer à la fin de leur accompagnement et l’entrée dans des structures non sanitaires.

Lire la suite

L'entreprise d'insertion "Après"

ARES Association - 77

En France, près de 5000 personnes en situation de handicap sortent de prison. Les ex-détenus font face à de nombreuses difficultés, exacerbés par le passage en prison : dépression, addiction, absence de logement, faible qualification, perte de repères, maladies chroniques, schizophrénie et anxiété généralisée. Afin d'aider les détenus à se réinsérer socialement et professionnellement, tout en s'adaptant à leur handicap, le groupe ARES expérimente durant 3 années "Après", une entreprise d'insertion visant à accompagner 30 détenus pendant leur temps d'incarcération au sein de la prison de Meaux et de réduire le taux de récidive. Cette innovation s’intègre dans un programme expérimental de chantier d’insertion en milieu carcéral porté par la Direction de l’Administration Pénitentiaire en concertation avec la direction générale de l’emploi et de la formation professionnelle et le réseau de l’Insertion par l’Activité Economique. En lien avec l’administration pénitentiaire, les professionnels proposent des ateliers professionnels permettant une mise en situation proche du monde du travail afin d'acquérir les savoir-êtres indispensables à la sortie (ponctualité, assiduité, respect des consignes, travail en équipe, etc. ) et certaines compétences techniques. "Après" propose un accompagnement social durant 4 mois à l'intérieur de la prison qui se poursuit durant 2 mois à l'extérieur (recherche de logement, lien social, démarche administrative liées à la RQTH) afin d'éviter toute rupture.

Lire la suite

La Ferme de la Faisanderie

Association la Ferme de la Faisanderie - 54

L'association La Ferme de la Faisanderie a ouvert ses portes en 2005 et accueille aujourd'hui 44 personnes en difficulté sociale et psychique sur deux dispositifs : un ESAT et un Atelier Chantier d'Insertion (ACI). Elle propose un accompagnement social et professionnel à travers les activités d'une petite exploitation agricole : élevage, transformation de produits, traiteur et ferme-auberge. Pour développer un accompagnement au plus près des besoins des personnes accueillies, La Ferme de la Faisanderie souhaite mettre en place un atelier menuiserie, plus contenant et structurant pour les personnes en situation de handicap psychique traversant des périodes complexes, et dont le maintien sur les activités régulières de l'ESAT et de l'ACI est difficile. 6 personnes pourront travailler en même temps dans cet atelier de création d'objets en bois : 3 travailleurs en situation de handicap de façon pérenne, ayant une fonction de pair aidant, et 3 travailleurs de façon temporaire, soit 3 à 15 travailleurs par an. Cette section aménagée d'ESAT permettra d'adapter rapidement l'accompagnement par l'emploi aux besoins des travailleurs.

Lire la suite

Service d'accompagnement à la vie sociale "Armor"

Fondation saint Jean de Dieu - 22

Le Service d'Aide à la Vie Sociale (SAVS) "Armor" de Dinan (22) a démarré son activité en 2012 en accompagnant 25 personnes handicapées psychiques. L'agrément a depuis été porté à 40 places (33 pour l'instant financées). Depuis 2017, la direction du SAVS souhaite mettre en place une stratégie d’ouverture. Le principal levier d’ouverture identifié est l’implantation de ce service en centre-ville. En effet le SAVS est situé depuis sa création dans un local loué et en périphérie de la ville, accolé au centre hospitalier spécialisé et ne répond pas pleinement aux attentes des professionnels et usagers. Par ailleurs l’augmentation en 2017 du nombre de places rend encore plus prégnante une nouvelle localisation. Une architecture au service de l’ouverture est un moyen pour améliorer la qualité des prestations et un principe pour structurer les pratiques professionnelles.

Lire la suite

Pôle psychiatrie du Groupe Hospitalier Nord Essonne - Site d'Orsay

Groupe Hospitalier Nord Essonne - 91

Pour améliorer le quotidien des malades assujettis à une résidence en service fermé et favoriser des contacts sociaux propres à faciliter le retour au milieu ordinaire, le pôle de psychiatrie d'Orsay aménage une cafétéria thérapeutique au sein de son bâtiment d’hospitalisation. Le pôle psychiatrique couvre 3 secteurs de psychiatrie adultes et un secteur infanto juvénile. Il prend ainsi en charge une file active de 3000 personnes environ en difficulté psychique. Ce projet d’aménagement vise directement les patients hospitalisés, leurs familles, les visiteurs et soignants du centre hospitalier d’Orsay. L’ambition est de créer un lieu de rupture, de convivialité et d’échanges, ouvert sur l’extérieur, pour le bénéfice thérapeutique et l’insertion sociale des patients. La gestion de la cafétéria sera assurée par l’association ARCAME qui rassemble en son sein un collectif de personnes en situation de handicap psychique et de professionnels du Foyer La Maison d’Edma à Massy. D’autres partenaires, des bénévoles, des familles et des soignants du pôle psychiatrique ou d’autres structures médicosociales se relaieront avec ARCAME pour l’animation du lieu.

Lire la suite

ANRH ESAT Paris XI

ANRH - 75

Après le succès de l’atelier de réparation de vélo « Les petits vélos de Maurice » et à la demande des travailleurs, l’ESAT Paris XI souhaite créer une activité de restauration ouverte à un public extérieur. Ce restaurant sera situé face au futur parc Truillot, le nouvel espace vert de 5600m² au cœur du 11e arrondissement de Paris. Cette nouvelle activité permettra de valoriser auprès du grand public les compétences professionnelles de 10 travailleurs atteints de troubles psychiques et de déficiences intellectuelles. A travers ses 120 couverts et son espace de vente à emporter, l’établissement offrira des tâches variées (cuisine, service en salle, gestion de la caisse, nettoyage etc.) et adaptées aux capacités de chacun (création de repères, espaces ergonomiques). Un plan de formation sur 6 mois permettra aux travailleurs d’acquérir les compétences professionnelles et la qualification d’agent polyvalent de restauration nécessaires pour l’ouverture. L’ESAT souhaite également s’engager dans une démarche « bio » et éco-responsable en travaillant directement avec les producteurs.

Lire la suite

Plateforme la TRAME

Mutuelle La Mayotte - 95

Dans le secteur nord-ouest de la Seine Saint-Denis, la mutuelle « la Mayotte » souhaite expérimenter durant 2 années une plateforme dédiée aux personnes souffrant de troubles psychiques. Elle assurera une mission d’information et d’orientation, de gestion et de suivi des situations complexes en proposant un accompagnement adapté et en mobilisant les partenaires du territoire et portera des actions de déstigmatisation auprès du grand public. Cette expérimentation se situe dans le prolongement d’une recherche action « entre la ville et nous » autour de l’accueil et l’accompagnement de personnes en souffrances psychiques et permettra de modéliser ce dispositif et de développer de nouvelles activités. Soutenue par la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA), la plateforme s’appuiera sur ses partenaires engagés dans l’accompagnement sur le territoire : repérage, concertation, constitution d’un guichet intégré, gestion de cas et s’inscrit donc dans la dynamique de la démarche « Réponse Accompagnée Pour Tous » portée par le ministère de la santé.

Lire la suite

Résidence accueil Dorgeles II

MFCVL - 37

En complément des 26 logements actuels disséminés dans la commune de Tours, la Mutualité Française Centre Val de Loire, en lien avec le bailleur social Tours Habitat, ouvrira une nouvelle résidence accueil située dans le nord de la ville. Cette structure proposera un habitat individuel, sous forme de studios autonomes, à 10 personnes souffrant d’un handicap psychique stabilisé et ayant des difficultés d’accès au logement. Le bâtiment regroupera les logements privatifs ainsi que des espaces collectifs permettant de créer un lien social et une entraide entre les locataires. Un pôle d’accompagnement social interviendra à échéance régulière sur les appartements, assurera une permanence le week-end et la nuit, proposera des temps communautaires et garantira la bonne relation avec les services de soins.

Lire la suite

L'EPOC

L'EPOC - 75

Par ses actions, L’Epoc lutte contre l’exclusion en prenant en charge, sans discrimination, toute personne en souffrance psychique et en favorisant le lien social qui réengage une dynamique. L’association assure un accueil et un suivi thérapeutique d’accès facile 7j/7 et des ateliers à vocation thérapeutique. Soutenu par l’Agence Régionale de Santé et la Mairie de Paris, l’association se réinvente en permanence et impulse et expérimente de nouvelles offres pour s’adapter aux évolutions de ces besoins : accompagnement psychologique à domicile, notamment de personnes handicapées vieillissantes, soutien à la parentalité, mission de soutien au bailleur 3F, appui technique dans les services sociaux parisiens, centre de ressources Santé psychique-Habitat, externalisation de prestations. Depuis peu, l’association travaille sur la santé mentale en entreprise pour lever les tabous. 1499 personnes ont été suivies en 2017. Du fait du tarissement des subventions publiques et afin de répondre aux besoins conséquents de la cité en matière d’accompagnement des personnes en souffrance psychique, l’association est entrée récemment, avec l’appui d’une structure de conseil, dans une démarche d’émancipation économique associant les parties prenantes du dispositif.

Lire la suite

Estaminet le moulin

EPSM Lille Métropole - 59

L’Etablissement Public de Santé Mentale de Lille Métropole (EPSM) a pour mission la prise en charge des troubles de santé mentale. Pour élargir son offre de services, axée principalement sur le soin, l’EPSM a pour projet la création d’un restaurant d’insertion pour jeunes adultes en situation de handicap psychique. Ce lieu, à visée thérapeutique, utilisera comme support l’activité de restauration et proposera un accompagnement professionnel aux personnes écartées des circuits de la formation et de l’insertion professionnelle. Conçu comme un dispositif passerelle, le restaurant accueillera une quinzaine de jeunes par an, sur un parcours court de 6 à 12 mois, conçu en partenariat avec les acteurs locaux de l’emploi (Mission Locale, Cap Emploi, organismes de formation). Le lieu, mis à disposition par la mairie d’Halluin doit être réaménagé en lieu d’accueil pour les jeunes et de restauration d’insertion.

Lire la suite

Vivre FM - Programme aidants salariés

ANPHI - 75

Le réseau Vivre FM "Salariés aidants, parlons-en" a pour objectif de sensibiliser les salariés aidants aux particularités de leur situation en leur permettant de prendre la parole et ainsi faciliter l’accès aux dispositifs qui leur sont destinés. Le projet Réseau Vivre FM "Salariés aidants, parlons-en ! " est conçu pour une durée de 3 ans. VIVRE FM souhaite créer des liens pérennes avec les partenaires (entreprises, associations, etc.) autour de cette action destinée aux salariés aidants, problématique émergente et inscrite durablement dans le développement de la société.

Lire la suite

MAPH-PSY Terres de Lorraine

ESPOIR 54 - 54

L’association Espoir 54 a créé il y a plus de 10 ans Les MAPH’psy, Maison d’Accompagnement des Personnes Handicapées PSYchiques, qui réunissent dans un même endroit, au cœur de la cité, une offre d’accompagnement pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap psychique, fonctionnant dans une logique de parcours. Forte de son expérience, l’association a pour projet l’ouverture d’une 3ème MAPH’psy sur le territoire Terres de Lorraine (Toul). L’association a acquis une maison, début 2017, pour accueillir dans un lieu accessible et confortable, un SAMSAH, un dispositif d’insertion en milieu ordinaire, un GEM, un dispositif de prévention pour les allocataires de minimas sociaux et les personnes en situation de désinsertion professionnelle ainsi q’un dispositif d’accompagnement pour les personnes vivant à domicile dans des conditions très complexes, soit près de 200 personnes. La MAPH’psy est organisée telle une plateforme de compétences au service d’un parcours aussi bien individuel que collectif.

Lire la suite

LA DEMEURE DES DEUX RUISSEAUX

LA DEMEURE DES DEUX RUISSEAUX - 69

L’association « La Demeure des deux ruisseaux » aménage une maison d’habitation située à Limas pour 7 adultes en situation de handicap psychique stabilisé et accompagnés par un Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS). Les résidents vivent actuellement en colocation, dans une maison en zone artisanale. L’association souhaite leur offrir un lieu adapté à leur handicap et à leur avancée en âge tout en favorisant leurs liens sociaux. La demeure de 240m² est insérée dans un quartier résidentiel et comporte actuellement 5 chambres. Les travaux consisteront à aménager deux nouvelles chambres, un bureau, des salles d’activités, une salle de bain adaptée supplémentaire et agrandir la cuisine existante. Ces travaux permettront aux résidents de vivre dans un lieu sécurisé, plus proche des commerces et des services, de maintenir voire développer leur autonomie sans perdre la totalité de leurs repères.

Lire la suite

Maison du Grim

Association GRIM - 69

L’association GRIM assurera la gestion du foyer de vie « Les 3 galets » qui s’insère dans le programme des trois maisons du Grim à destination de 45 adultes en situation de handicap psychique. Situé dans le centre de Lyon, à côté du centre hospitalier du Vinatier, ce dernier foyer permet à 15 personnes handicapées psychiques stabilisées, n’ayant plus leur place à l’hôpital, de bénéficier d’un « chez soi » adapté à leurs difficultés. Comme les foyers « Le petit caillou » ouvert en 2010 et « La pierre d’orée » ouvert en 2012, le foyer « les 3 galets », est constitué de 12 chambres individuelles et de 3 studios indépendants pour valoriser davantage l’autonomie. Dans le cadre d’une articulation indispensable avec les équipes de psychiatrie référentes, chaque résident bénéficie d’un projet personnalisé d’accompagnement, de soutien aux activités quotidiennes, d’un suivi de la prise en charge médicale et d’activités d’animation favorisant la vie sociale et l’inclusion dans la vie citoyenne.

Lire la suite

GRAINES DE PAYS

GRAINE DE PAYS - 60

L’association Graines de Pays, créée en 2012, est un laboratoire pour le développement et l’animation d’initiatives socio-économiques sur la région picarde. À partir des besoins territoriaux, l’association met en œuvre et accompagne des projets coopératifs, créateurs d’activités économiques et de lien social. Graines de Pays a mis en place une expérimentation pour l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap psychique, co-construite avec l’Unité de Préparation et de Suivi de la Réinsertion (UPSR) du centre hospitalier interdépartemental de Clermont de l’Oise. D’une durée de trois ans, l’objectif est de favoriser l’accès et le maintien dans l’emploi, en élaborant des solutions avec les acteurs de la santé, du médico-social, du développement économique et de l’emploi, pour repositionner la personne comme acteur de son projet professionnel. Cette expérimentation permettra également d’accompagner le changement de représentations des personnes en situation de handicap psychique auprès des professionnels et des entreprises. L’expérimentation donne lieu à une étude d’impact, réalisée avec les participants et les partenaires du projet.

Lire la suite

GEM Le Nouveau Cap

GEM le NOuveau cap - 44

Depuis 2006, le GEM « Le Nouveau Cap » accueille, sur l’agglomération nantaise, 120 adhérents et usagers souffrant ou ayant souffert de troubles psychiques dont 50% ont plus de 45 ans. Aujourd’hui contraint de changer de locaux, le GEM a conduit un projet de relocalisation avec achat d’un nouveau local couplé avec la création d’un café associatif. L’objectif a été de concevoir un nouvel espace d’échanges ouvert sur le territoire et pouvant accueillir le grand public. Ce projet s’inscrit dans le cadre des activités déjà existantes au sein du GEM (ateliers cuisine, pâtisserie, apéro malin, repas conviviaux, espace cafétéria) et propose de les développer en s’appuyant sur les compétences de ses adhérents pour la gestion concrète du café. Cet espace d’accueil convivial, permet de rompre avec l’isolement, constitue une opportunité de prise de responsabilité par les adhérents et leur permet de  s’investir dans une démarche d’utilité sociale, contribuant à la déstigmatisation du handicap psychique et à leur bien-vieillir. L’ouverture sur la cité passe également par l’organisation de temps forts et par l’accueil d’actions culturelles ouvertes au public.

Lire la suite

Equipe mobile passerelle

OEUVRE FALRET - 78

L’œuvre Falret mène un projet innovant et expérimental sur 3 ans de création d'une équipe mobile passerelle, en partenariat avec un bailleur social (OPIEVOY) et le Réseau Psychiatrie Santé Mentale Sud-Yvelines. Ce projet cible les locataires d’un logement social en souffrance psychique qui se retrouvent isolés et en difficulté à leur domicile. L’objectif est de créer une passerelle entre les ménages, leur bailleur social, les soins et les dispositifs sociaux. Pour ce faire, la structure intervient sur différents niveaux : accompagnement des personnes locataires d’un logement social qui se retrouvent en difficulté dans leur logement voire menacés de le perdre, en situation d’expulsion, sensibilisation, information, formation des équipes de proximité du bailleur social et des professionnels de droit commun sur les répercussions du handicap psychique, sensibilisation et médiation avec le voisinage. Ce projet a été retenu en vue d’un financement dans le cadre de l’appel à projets de l’Etat et l’Union Sociale pour l’Habitat « 10 000 logements accompagnés ».

Lire la suite

Résidence Accueil Le Séséli

Association GAIA - 74

L’association GAIA, acteur important du secteur social et médico-social dans la région d’Annecy, va créer une Résidence-Accueil destinée à proposer un logement autonome à 20 personnes en situation de handicap psychique. Elles seront accompagnées par deux hôtes dans leur vie quotidienne. La Résidence Accueil offre un cadre de vie agréable et convivial en semi-collectif. Elle favorise l’intégration dans l’environnement social, la stabilisation dans un logement, d’un public en précarité et en difficulté d’accès au logement conséquemment à des troubles psychiques, ayant entravé leur parcours scolaires, professionnels et sociaux. La présence d’hôtes vise à développer/maintenir les capacités d’autonomie où chacun peut s’intégrer, dans le respect de l’autre et en assurant ses propres responsabilités. L’objectif est de favoriser la stabilisation dans un logement en s’appuyant sur les partenariats : équipes de soins, SAMSAH, SAVS, services d’aides à domicile, partenaires du logement : bailleurs, ville, GEM…. Les personnes accueillies peuvent être reconnues par la MDPH mais ne seront pas nécessairement orientées par ses services, sauf si elles bénéficient d’un accompagnement SAMSAH et SAVS. Le critère d’entrée sera l’isolement et la précarité des conditions de vie de la personne ainsi que sa capacité à vivre de manière autonome, ce qui suppose une stabilisation de ses troubles.

Lire la suite

Résidence Accueil Saumur

UDAF 49 - 49

L'UDAF de Maine et Loire mène, en partenariat avec les services de psychiatrie, le projet de création d'une résidence pour 15 personnes en situation de handicap psychique à Saumur. Cette résidence sera montée sur le même modèle que la résidence existante à Angers qui accompagne, depuis décembre 2013, 22 résidents. L’association souhaite également doter ces Résidences accueil d’un véhicule mutualisé permettant d’accompagner les personnes dans des projets collectifs et individuels.

Lire la suite