Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Astérya

ASTERYA - 75

Créée en 2014, Astérya a pour objectif de favoriser la participation et l’engagement citoyen. Son leitmotiv : « Réveiller, repérer et accompagner les envies d’agir solidaires et citoyennes ». Nombre de personnes, en situation de handicap, disposant de ressources et de talents et souhaitant les mettre au service d’actions solidaires, ne parviennent pas à le faire. L’engagement citoyen se révèle pourtant être un véritable levier d’insertion sociale et professionnelle. Astérya met donc en relation des personnes en situation de fragilité, qui ont la volonté d’agir avec des associations, coopératives, instances de démocratie locale ou collectifs citoyens, peinant parfois à accueillir ces envies d’agir faute de ressources, de temps ou d’outils pour s’adapter à leur diversité. Récemment, en partenariat avec l’ADAPT, Astérya a décidé d’adapter un de ses programmes phare d’accompagnement, « Connecteurs citoyens », à un public en situation de handicap. Entre 2017 et 2018, la démarche d’accompagnement dans un parcours d’engagement avec des personnes cérébrolésées a ainsi été expérimentée en collaboration avec un Centre d’accueil de jour (CAJ). À la suite de cette phase d’expérimentation positive, les connecteurs citoyens de l’association Astérya souhaitent expérimenter leur démarche auprès d’autres types de handicap (sensoriels, moteurs, psychiques et maladies invalidantes notamment) et au sein d’autres établissements. L’Agence du Service Civique s’est d’ores et déjà engagée sur les 3 années du projet via l’attribution d’un agrément.

Lire la suite

FAM SAINTE GENEVIEVE

Association Notre Dame de Bon Secours - 75

L’association Notre Dame de Bon Secours porte un projet de reconstruction du nouveau Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) « Saint-Geneviève » qui accueille actuellement 35 résidents atteints de lésions cérébrales acquises. Le nouvel établissement, situé à quelques mètres de l’établissement existant, accueille dans de meilleures conditions 66 résidents neurolésés ou atteints de maladie d’Alzheimer. Actuellement accueillis dans d’anciens locaux sanitaires, les 35 résidents déménageront en 2017 dans un établissement adapté à leurs besoins et à leurs handicaps. Ce lieu de vie fournira un panel de réponses pour améliorer la qualité de vie des résidents, offrir un environnement adapté à leur handicap, proposer une stimulation permanente, maintenir et développer l’autonomie et favoriser le lien avec l’extérieur et le milieu ordinaire.

Lire la suite

UNAFTC

UNAFTC - 75

L’Union nationale des Associations de Familles de Traumatisés Crâniens et Cérébraux-lésés (UNAFTC) réalise une étude sur 3 ans, qui recueille les stratégies trouvées par les aidants naturels et professionnels pour favoriser le maintien à domicile des personnes traumatisées crâniennes en Etat Végétatif Chronique (EVC) ou Etat Pauci-Relationnel (EPR) et améliorer les conditions de vie des aidants. Réalisée avec l’Association France Traumatisme Crânien, l’Université de Rouen et l’Université de Caen Basse-Normandie, cette étude a pour objectif de croiser les regards des aidants naturels et des professionnels concernant leurs pratiques dans le maintien au domicile d’une personne en Etat Végétatif Chronique (aucune activité cérébrale détectée) ou en Etat Pauci-Relationnel (Activité cérébrale détectée impliquant parfois des actes de communication). La finalité de cette enquête sera donc de recueillir les pratiques permettant aux aidants d’améliorer leur condition de vie au quotidien et d’augmenter les connaissances pour permettre une participation de la personne en EVC ou EPR à la vie de famille.

Lire la suite

LOGIS 75 Logements groupés individuels avec service

Association Aurore - 75

Géré par l’association Aurore, LOGIS (LOgements Groupés Individuels avec Service) est un projet de logements groupés pour personnes traumatisées crâniennes avec service d’accompagnement. L’objectif de LOGIS est de permettre aux personnes victimes de lésions cérébrales de vivre de la façon la plus autonome possible dans leur propre domicile tout en garantissant leur sécurité et en évitant leur isolement par un accompagnement social adapté. Cet hébergement sécurisé permet de soulager et de rassurer les familles des personnes accueillies. Les 13 résidents travaillent en ESAT la journée ou peuvent être accueillies en CAJ ou FAM de jour, LOGIS n’étant pas un lieu occupationnel. Un Groupe d’Entraide Mutuelle est également implanté dans l’espace collectif. Des aides médico-psychologiques et des éducateurs spécialisés assurent un service d’accompagnement dans l’immeuble.

Lire la suite