Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

CAMSP de Montélimar

APAJH DE LA DROME - 26

Alors que les politiques publiques en faveur de l’accompagnement des personnes en situation de handicap favorisent le décloisonnement et la coopération entre les acteurs de terrains pour transformer la logique d’accompagnement institutionnel en une logique de parcours, l’APAJH de la Drôme saisit l’opportunité du déménagement de plusieurs services d’une association partenaire pour mettre en place un pôle enfance favorisant les transversalités et les pratiques partagées entre plusieurs équipes. Le futur pôle enfance sera composé d’un Centre médico-psycho-pédagogique (CMPP), d’un Service d’éducation spéciale et de soins à domicile pour les enfants et jeunes avec un handicap moteur (SESSAD) et du Centre d’action médico-sociale précoce (CAMSP). L’installation du CAMSP de Montélimar dans de nouveaux locaux répondant aux standards modernes permettra également d’améliorer la qualité de la prise en charge des enfants.

Lire la suite

CAMSP Antenne de Crest

APAJH DE LA DROME - 26

L’APAJH de la Drôme et l’APEI du Val Brian sont implantées sur la ville de Crest dans la Drôme et gèrent trois établissements remplissant des missions différentes, à destination des jeunes enfants, mais également d’adultes. La dynamique inter-associative soutenue par les conseils d’administration des deux associations est forte, et l’inadaptation des locaux respectifs de chaque structure médicosociale les ont conduits à imaginer ensemble un projet de regroupement des trois activités sur un même site, en proximité du centre-ville de Crest. Les deux associations achètent et réhabilitent des locaux de bureaux et un atelier, pour regrouper le CAMSP APAJH, l’ACCUEIL de JOUR APAJH, et l’ESAT APEI. Au-delà de l’objectif « immobilier », la notion de mutualisation et de synergie de parcours pour les usagers occupent une place prépondérante, notamment pour les deux établissements pour adultes. La démarche de regroupement sans fusion est exemplaire tant elle correspond aux attentes de décloisonnement des accompagnements pour les personnes en situation de handicap

Lire la suite

Pôle Enfance APAJH Drôme

APAJH DE LA DROME - 26

L’APAJH Drôme va réunir au sien d’un Pôle Enfance à Bourg-les-Valence  un CAMSP, un SESSAD Handicap Moteur et un SESSAD Troubles du Langage et de l’Apprentissage, qui mutualiseront ainsi leurs moyens, favorisant les synergies entre professionnels. Le CAMSP assure une mission de diagnostic, d’orientation et de soins aussi bien médical, éducatif que social.  Les SESSAD assurent des prises en charge éducatives et thérapeutiques, le premier sur le champ du handicap moteur, le second sur les troubles du langage et des apprentissages : troubles « dys » et troubles attentionnels. Le Pôle Enfance ouvrira ses portes en septembre 2013.

Lire la suite

Maison d'accueil temporaire KATIMAVIC

Union mutualiste pour la gestion des établissements Foyers et Services "Les Hirondelles" - 26

Afin d’apporter des réponses diversifiées et plus adaptées aux besoins des personnes quel que soit leur handicap, l’UGEF les Hirondelles" s’est lancée dans la construction d’un pôle ressources. Cette structure plurielle accueille 80 résidents répartis entre des foyers de vie, un foyer d’accueil médicalisé (FAM) ainsi qu’une structure expérimentale d’accueil temporaire, la maison Katimavic. La maison d’accueil temporaire Katimavic - « bien chez vous » en langue Inuit - accueille 10 personnes à partir de 20 ans et sans limite d’âge, avec des handicaps divers n’ayant pas besoin d’une surveillance médicale constante. Cette capacité d’accueil correspond à une file active de 40 personnes prises en charge par an. La maison est ouverte toute l’année et peut accueillir des personnes de jour comme de nuit dans la limite de 90 jours par an et par personne. Au sein de la maison, l’organisation des services est basée sur la souplesse et la réactivité, pour permettre un accueil personnalisé. Une palette d’activités, en constante évolution, est proposée et adaptée au profil des résidents."

Lire la suite