Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Pôle Adultes sourds ARIEDA

ARIEDA Occitanie - 34

L'association ARIEDA a pour objet de rassembler et de gérer dans la région Occitanie des services à destination de personnes sourdes avec ou sans troubles associés. Une partie des services adultes de l'association ARIEDA est installée dans des locaux appartenant au SESSAD et l'autre partie est diffuse sur Montpellier. Cette structuration, bien que convenable, induit certaines difficultés : confidentialité, accueil, conditions de travail, limitation du développement, accessibilité... Le projet de construction vise à rassembler les services adultes localisés à Montpellier sur un seul site dit du "Mas des Moulins" à 50 mètres des services enfants. Cette implantation sur un seul site se fera dans un bâtiment de 2 étages en commun avec une association gestionnaire d'une Maison d'enfants "le Mas des Moulins". Cette implantation en un lieu unique permettra aux publics accueillis de solliciter des formations, collecter des informations et bénéficier d'accompagnements mutualisés, vecteurs d'efficacité et de gains de temps. Ce partenariat atypique permettra de réaliser des économies d’échelles sur la construction, mais aussi dans le fonctionnement futur (Formation, logistique, compétences croisées,...) D’autre part, la proximité des services enfants (SESSAD) permettra de mutualiser un certain nombre de compétences.

Lire la suite

Centre Augustin Grosselin

FONDATION LEOPOLD BELLAN - 75

Situé dans le 14e arrondissement de Paris, le Centre Augustin Grosselin est un institut d’éducation sensorielle accueillant 45 jeunes déficients auditifs avec handicaps associés, âgés de 12 à 20 ans. Afin de renforcer la professionnalisation des jeunes déficients auditifs et leur insertion dans l’emploi, le centre crée un restaurant d’application avec atelier cuisine, ouvert sur l’extérieur. Il s’agit de proposer un lieu de formation professionnelle aux métiers de bouche, métiers pour lesquels l’intérêt des jeunes est fort et les débouchés professionnels intéressants. Parallèlement, un lieu de restauration collective a été créé afin d’offrir aux jeunes une prestation de restauration de qualité dans un cadre agréable.

Lire la suite

Bête à Bon Dieu Production

Association Bête à Bon Dieu production - 78

L’association Bête à Bon Dieu Production (BàBDP) a pour ambition de favoriser les rencontres entre le public sourd et malentendant et le public entendant et de favoriser l’accès à l’information des personnes déficientes auditives par la réalisation de reportage et l’organisation de débat sur des sujets de société. Depuis d’avril 2015, BàBDP propose à trois personnes sourdes en contrat de professionnalisation la formation aux métiers journalistiques. Le travail de ces personnes sera valorisé tout au long des deux années de formation grâce notamment à la production et à la diffusion des reportages sur la web TV de BàBDP. Par ailleurs, l’association poursuivra le développement de son réseau de professionnels pour participer à des rencontres et des échanges et pour faciliter les stages et l’embauche à la sortie de la formation. Ce dispositif de formation permettra aux personnes sourdes d’accéder à des métiers pour lesquels l’offre de formation accessible reste encore trop rare.

Lire la suite

service d'aide personnalisée à la recherche d'emploi - public sourd

ARIS - 75

En région parisienne, l’association régionale pour l’intégration des sourds (ARIS) a créé le service APAREPS (Aide Personnalisée A la Recherche d’Emploi – Public Sourd). Ce service est prescrit aux personnes sourdes en recherche d’emploi par Pôle Emploi et Cap Emploi. APAREPS s’appuie sur trois conseillers en insertion professionnelle bilingues en langue des signes française pour faciliter le suivi des candidats. Les personnes reçues bénéficient d’un accompagnement individuel dans la recherche d’emploi, la rédaction des curriculum vitae et des lettres de motivation. Les conseillers servent également de relais pour établir des contacts téléphoniques auprès d’employeurs potentiels. Pour que les bénéficiaires du service puissent s’approprier leurs démarches de recherche d’emploi et devenir l’acteur central de leur projet professionnel, ARIS souhaite développer un outil numérique qui leur permettra d’utiliser la LSF et de communiquer plus facilement avec les recruteurs. La réalisation d’un CV numérique sous-titré en Français permettra à la fois aux personnes sourdes de s’exprimer dans leur langue (la LSF), de s’adresser aux recruteurs sans tiers et de valoriser leur parcours professionnel.

Lire la suite