Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

La lumière qui rétablit la vue

Fondation Voir & Entendre - 75

De dimension internationale, l’Institut de la Vision est un centre de recherche entièrement dédié à la recherche sur les maladies de l’œil et réunit à Paris sur un même site près de l’hôpital des Quinze-Vingts, chercheurs, médecins et industriel mobilisés pour découvrir des traitements innovants contre les maladies oculaires et améliorer la qualité de vie des personnes malvoyantes. Une des avancées récentes de l’Institut concerne l’amélioration de la vue des personnes malvoyantes du fait d’un diabète. En effet l'augmentation de l'incidence de l'obésité dans la population française entraîne une augmentation du nombre de cas de diabète. En 2010, on comptait 3 millions de personnes diabétiques dont 300 000 présentent les symptômes de la rétinopathie diabétique. Le traitement de la rétinopathie diabétique est complexe et nécessite le recours à des injections intraoculaires fréquentes. Soutenu par l’INSERM et l’Agence Nationale de Recherche, l’institut de la vision a mené une recherche ayant abouti à la conception d’un programme associant des techniques d’imagerie à un laser qui permettra de diminuer le nombre d’intervention sur l’œil déficient et d’améliorer considérablement la vue de la personne diabétique sur le long terme. Aujourd’hui l’institut de la vision réalise un programme auprès de deux cents personnes afin de confirmer à grande échelle les résultats positifs obtenus. L’institut souhaite ainsi accélérer la diffusion de cette technique parmi les ophtalmologistes et l’amélioration du diagnostic de ces lésions. Ce programme de diffusion et de formation à la nouvelle technique est lancé sur deux ans. Entièrement pris en charge par la Sécurité sociale, ce traitement améliorera considérablement la vie quotidienne des personnes diabétiques déficientes visuelles.

Lire la suite

AccessiGames

AccessiJeux - 75

Pour permettre à tous l’accès au plaisir du jeu, AccessiJeux développe une application offrant aux enfants et adultes déficients visuels des outils pour accéder en parfaite autonomie à de nombreux jeux de société et jouer en compagnie de personnes valides. Basée sur la technologie du QR-Code (mini code-barres), cette application combinée à des stickers QR-Codes appliqués sur les éléments d’un jeu (cartes, plateau…) permet aux joueurs déficients visuels d’accéder à ces contenus et de les lire via la synthèse vocale de leurs smartphones dans une oreillette. L’application propose également des outils pour rendre accessible la partie de jeu : lecture d’une règle du jeu en audio, lancers de dés virtuels, sabliers virtuels, gestions de feuilles de scores… AccessiJeux a su convaincre de grands éditeurs de jeux d’être partenaires du projet et est soutenu par la Fondation de France dans le développement de ce projet.

Lire la suite