Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

ESAT Les Ateliers de la Gentilhommière

CAP DEVANT - 92

L’ESAT « Les Ateliers de la Gentilhommière » de Marnes la Coquette (92), géré par l’association Cap’Devant (anciennement ARIMC, Association Régionale des Infirmes Moteurs Cérébraux d’Ile de France), accueille 45 travailleurs porteurs d’une infirmité motrice cérébrale, et de surdité pour environ la moitié d’entre eux. Les ateliers proposés, sur site et hors-murs en entreprise ordinaire, permettent de proposer un panel de solutions adaptées aux besoins de chacun. Les locaux ont vieilli et nécessitent d’importants travaux de rénovation et d’isolation : les bâtiments, la cour et les chemins d’accès sont en mauvais état et ne facilitent pas les déplacements des personnes et leur accessibilité. De plus, dans une conjoncture économique peu favorable, l’ESAT est dans l’obligation de diversifier ses activités, et de s’orienter vers de nouvelles voies et notamment les services à la personne et aux entreprises.

Lire la suite

IEM La Gentilhommière

CAP DEVANT - 92

Créé en 1959 à Marnes-la-Coquette, l’IEM La Gentilhommière accueille dans un bâtiment datant du 18e siècle, 45 enfants et adolescents âgés de 3 à 20 ans, présentant une infirmité motrice cérébrale avec handicaps associés. L’IEM est spécialisé dans l’accompagnement d’enfants sourds et handicapés moteurs et a développé un accompagnement spécifique : environ la moitié des enfants accueillis sont atteints de surdité. L’IEM a pour mission de développer leur autonomie, et d’assurer l’enseignement, l’éducation et les soins en vue de leur épanouissement, de leur scolarisation et de leur inclusion sociale. Il s’agit de développer la liberté de mouvement et d’offrir des espaces à chacun des enfants pour expérimenter  leurs déplacements, en offrant un cadre d'expériences et de risques calculés. Aujourd’hui, il est nécessaire d’adapter les locaux aux besoins de ces enfants afin d’améliorer la qualité de l’accompagnement proposé. Le projet de restructuration lancé en 2015 consiste à rénover les anciens bâtiments et à agrandir la structure en créant de nouveaux espaces adaptés aux enfants en situation de handicaps moteur et auditif.

Lire la suite

Maison relais de Vanves

Fédération Simon de Cyrène - 92

L’association Simon de Cyrène a créé une résidence d’accueil permettant de recevoir 34 adultes cérébrolésés et atteints de déficiences motrices. 4 appartements partagés accueillent les résidents au nombre de 5 ou 6, et des studios satellites individuels situés en plein centre-ville reçoivent les personnes les plus autonomes. Les locaux disposent également de nombreux lieux de vie favorisant la convivialité, les rencontres et offrant la possibilité de recevoir parents et amis. En outre, un grand jardin agrémente l’ensemble architectural. L’originalité du projet réside principalement dans l’accompagnement des personnes handicapées : l’association a souhaité faire largement appel au bénévolat en identifiant des assistants volontaires au long terme présents dans chaque appartement. Une équipe de professionnels des champs médical et social est également à disposition, garantissant un meilleur accompagnement des personnes accueillies.

Lire la suite