Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Projets financés

19 102 609 €

Montant des subventions en 2017 pour 122 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Réseau national d'entraide sur la maladie de Huntington

Dingdingdong - 75

L’association Dindingdong, collectif de personnes touchées par la maladie, met en place un réseau d’entraide national et généralisant la pratique de groupes d’entraide entre personnes concernées par la maladie de Huntington, maladie génétique neurodégénérative incurable touchant 18 000 personnes en France. Composé d’une plateforme de rencontre virtuelle, de groupes de rencontre de proximité et d’un observatoire des savoirs sur la maladie, ce réseau place les personnes porteuses de la maladie de Huntington au cœur du dispositif : s’inscrivant dans une perspective d’Education Thérapeutique des Patients par les pairs (ETP), il s’agira tout d’abord de former des usagers-ressources, puis d’accompagner ceux-ci lors de la création et de l’animation de leur propre groupe d’entraide. Egalement, un observatoire de ces pratiques innovantes permettra aux personnes malades de transmettre des savoirs (savoir-être, savoir-vivre) sur la vie avec la maladie aux autres personnes concernées par la maladie de Huntington (malades ou porteuses du gêne), et, dans un second temps, au bénéfice de personnes porteuses d’autres pathologies neuro-évolutives. Ce réseau aura un impact sur la qualité de vie des personnes concernées, elles-mêmes souvent aidantes de proches ayant déjà déclarées la maladie, ainsi que sur leurs proches aidants.

Lire la suite

DISPOSITIF INNOVANT ALAGH

ALAGH - 54

L’association ALAGH porte la création du dispositif Passerelle comprenant un hébergement relais médicalisé et une équipe mobile d’accompagnement médico-social. Leur mission est d’accueillir des personnes atteintes de troubles neurologiques, sortant principalement de structures sanitaires pour les appuyer dans la définition et la mise en œuvre de leur projet de vie. L’ALAGH, en partenariat avec l’AFTC Lorraine, a conçu ce dispositif comme un sas, pour assurer une continuité de l’accompagnement et un parcours de vie sans rupture. L’hébergement relais sera constitué d’une unité de vie de 20 places, adossée à la Maison d’Accueil Spécialisée de l’ALAGH à Nancy et proposera un accompagnement sur une durée de deux ans maximum. L’équipe mobile sera chargée d’expertiser les besoins et d’accompagner la personne dans son projet de sortie, en contribuant à la coordination des différents intervenants sanitaires et médico-sociaux.

Lire la suite

FAM ROMAIN JACOB

Fondation OVE - 75

Le « Village Saint Michel » est en cours de construction sur le site de l’ancien hôpital Saint-Michel dans le 15ème arrondissement de Paris. Le projet a pour but de créer un lieu de vie et de lien intergénérationnel dans un cadre architectural entièrement neuf. Ce projet de 30 000 m² inclura 15 000 m² de logements dont 9 000 m² de logements sociaux, 15 280 m² de structures médico-sociales dont un EHPAD et plusieurs établissements médico-sociaux pour personnes handicapées. Le terrain appartient à l'association de l’hôpital Saint Michel et Saint Vincent, qui a signé un contrat de promotion immobilière avec BNP Paribas, lequel a confié la construction à Bouygues Immobilier. OVE soutient la promotion de la personne en situation de handicap, son libre choix de vie en lien avec son environnement. OVE s’engage également pour la modernisation du système de santé et médico-social en France, et pour le rapprochement de tous les citoyens, dans leur diversité. OVE gère un dispositif d'une soixantaine d'établissements et services sociaux et médico-sociaux pour personnes en situation de handicap ou en grande difficulté, adultes, adolescents et enfants.

Lire la suite

EHPAD "Villa Danielle TORELLI"

ISATIS 94 - 75

L’association ISATIS a pour projet de créer un Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées dépendantes (EHPAD) de 80 places. Cet établissement, situé à Paris 15ème proposera, dans une unité spécialisée, un accueil en hébergement temporaire, pour une durée maximale de 21 jours, destiné à des personnes jeunes atteintes de maladie d’Alzheimer. Le futur EHPAD « Villa Danielle TORELLI », situé dans Paris, d’une capacité totale de 80 places est géré par l'association de gestion d’établissements et services médico-sociaux ISATIS. Cet établissement comprend une unité spécifique d’hébergement temporaire « Arc en ciel » de 10 places visant à permettre de mettre à dispositon des personnes jeunes atteintes de la maladie d’Alzheimer (50 à 65 ans) un lieu de repos, de prévention de la perte d’autonomie et est donc un lieu de répit pour leurs aidants (parents, conjoints, enfants) souvent démunies par la maladie et les troubles associés.

Lire la suite

MAS HR

Association de santé mentale La nouvelle forge - 80

Les associations « Fédération Huntington Espoir » et La Nouvelle Forge ont décidé en accord avec la CNSA de la création d’une MAS à Amiens pour personnes atteintes de maladies dégénératives. Cet établissement accueillera à partir de l’été 2016, 45 résidents dont 15 en accueil temporaire, pour des accompagnements personnalisés grâce aux équipements et activités qui seront proposés. Il créera par ailleurs en son sein un centre ressources et travaillera en partenariat avec les autres acteurs du secteur traitant de ces maladies pour mieux accompagner les malades. Une place importante sera en outre réservée aux relations avec les familles.

Lire la suite

Composer avec Huntington

Dingdingdong - 75

Dingdingdong (Ddd) – Institut de coproduction de savoir sur la maladie de Huntington est une association créée en 2012 par une quinzaine de chercheurs et d’artistes, concernés d’une manière ou d’une autre par la maladie de Huntington. Son objectif est de faire progresser la connaissance sur la maladie de Huntington en coproduisant cette connaissance avec les personnes porteuses de la maladie et en œuvrant pour l’amélioration de leur qualité de vie. La maladie de Huntington est une maladie génétique, héréditaire, rare, neurodégénérative et incurable. Les symptômes de cette maladie sont de trois ordres : moteurs (chorée incompressible, difficultés de l’appareil phonatoire avec troubles de l’élocution et de la déglutition), cognitifs (ralentissement et des troubles des fonctions exécutives) et comportementaux/psychiatriques (troubles de l'humeur prononcés, passages à l'acte fréquents). Son évolution ne suit pas de stades bien établis, ce qui rend cette maladie énigmatique, pour le malade d’abord, mais aussi pour l’entourage et les médecins. Elle se développe majoritairement entre 35 et 50 ans. Plus rarement, elle peut s’exprimer chez le très jeune adulte ou encore chez le sujet âgé, mais globalement, il s’agit d’une maladie de l’adulte relativement jeune et le plus souvent actif, qui se développe jusqu’à son issue fatale.

Lire la suite

MAS ADEP

ADEP - 91

Implanté depuis 1978 sur la commune d’Evry, l’établissement est d’abord intégré à de l’habitat collectif ordinaire (quartier des Pyramides), puis transféré en février 2002 dans un bâtiment ad hoc nouvellement construit en centre-ville. Il porte alors sa capacité d’accueil de 25 résidents à 40. L’établissement est restructuré en MAS depuis 2010. Depuis 2013, elle accueille également les résidents de la MAS de Montereau (77) pour ne faire qu’un seul et même établissement. En effet, les 2 MAS accueillaient des personnes présentant les mêmes handicaps, avec des projets d’établissements identiques. Cela facilite considérablement la réunion de ces 2 établissements sur un seul lieu. Tout adulte ayant un handicap neuromusculaire d’origine génétique ou traumatique avec ou sans insuffisance respiratoire, est donc susceptible d’intégrer la nouvelle MAS. Les actions de prévention sont mises en oeuvre autour des troubles nutritionnels, des escarres et de la régression locomotrice, de la souffrance physique et morale et nosocomiale. Trois conventions portant sur les soins lient l’établissement à ces partenaires : l’AP-HP Raymond Poincaré de Garches, l’hôpital Sud Francilien d’Evry et Corbeil Essonne, et la MAS de la Nafsep de Courcouronnes.

Lire la suite

Maison d'Accueil Spécialisée Huntington

Association Fondation Bompard - 57

L’absence d’établissements spécifiquement destinés à l’accueil des personnes atteintes de la maladie d’Huntington a été à l’origine de la création de la Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) Huntington par l’association Fondation Bompard. C’est le premier lieu d’accueil en France entièrement dédié à cette maladie.  L’établissement, de taille volontairement réduite, propose 9 places temporaires et 9 places destinées à des résidents installés à titre permanent pendant la phase la plus aigüe de la maladie. L’ensemble de la résidence est spacieux et accessible en fauteuil roulant, la circulation de lits aménagés est également possible. L’accompagnement des résidents est fortement individualisé, avec un taux d’encadrement de 1,81 pour une personne accueillie. Les activités sont organisées en tenant compte de la fatigabilité, des troubles moteurs et des difficultés d’expression et de réflexion des personnes. L’individualisation des activités sera recherchée au maximum pour répondre aux intérêts de chacun et pour tenter de préserver les potentiels physiques et intellectuels.

Lire la suite

Association La Main Fine

Association La Main Fine - 93

L’association de la Main Fine accompagne des femmes vivant avec le VIH et en rupture sociale et professionnelle dans la réintégration de la vie active et l'accession aux droits liés au travail et à la citoyenneté. Elle a créé l’atelier de couture de la Main Fine, une boutique située à Saint Denis qui permet à 12 personnes reconnues travailleuses handicapées de bénéficier d’un contrat aidé. Elle propose ses gammes de vêtements pour toute la famille, son service de retoucherie et des tissus d’ameublement à ses clients, qui sont aussi bien des particuliers que des collectivités locales. Pour pérenniser ses activités de production et d’accompagnement, l’association a renouvelé ses équipements et fait l’acquisition de nouvelles machines à coudre, de sièges ergonomiques et d’un véhicule utilitaire. En outre, le développement d’un site internet de vente en ligne permet à La Main Fine de toucher un plus large public.

Lire la suite

CENTRE D'ACCUEIL SPECIALISE

Association Le Haut de Versac - Nafsep - 39

Géré par l’Association Le Haut de Versac – NAFSEP, le Centre d’Accueil Spécialisé (CAS)  accompagne 64 adultes souffrant de maladies neuro-dégénératives, majoritairement atteintes de scléroses en plaques. Ce centre est à la fois un Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM), une Maison d’Accueil Médicalisée (MAS), et un Service Externalisé de Soins (SES). D’une capacité d’accueil de 38 places, le FAM a réservé 3 lits à l’accueil d’urgence. Le Service Externalisé de Soins (SES) est un service expérimental agréé pour 15 places, qui permet de prodiguer des soins ciblés à domicile. La MAS a été créée pour permettre l’accueil temporaire de 8 personnes, toujours pour répondre à la demande incessante de situations d’urgence provenant de toute la France. Le CAS donne accès à des soins et à un accompagnement personnalisés : il s’agit de permettre autant que possible au malade de composer avec sa vie et son corps. Pour ce faire, une équipe pluridisciplinaire se mobilise quotidiennement pour assurer un accompagnement adapté et maintenir l’existence de liens sociaux.

Lire la suite

Village répit familles "La salamandre"

AFM TELETHON - 49

Afin de remédier à la carence d’offres de répit faites aux familles de personnes atteintes de maladies dégénératives, l’AFM a créé le village répit « La Salamandre » à proximité de la MAS Yolaine de Kepper gérée par l’association. Le village bénéficie du niveau de sécurité qu’offre la MAS en termes de soins médicaux et paramédicaux, et d’une possibilité pour des familles de profiter d’un lieu de répit et d’aide. Le village est constitué de 15 logements (appartements et maisons) domotisés qui peuvent être loués à la demande des familles. Trois services distincts entrent dans l’organisation du village : un service de soutien aux aidants, un service d’accueil temporaire, et un service administratif de location des logements. Ces logements, bien que situés à proximité de l’établissement, n’en restent pas moins autonomes. Le projet pédagogique prévoit la possibilité d’organiser des activités en famille, mais également des temps de prise en charge de la personne en situation de handicap permettant aux aidants de vivre des moments de répit.

Lire la suite