Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Foyer de vie Le Béal

Association Camphill Le Beal - 26

L’association CAMPHILL LE BEAL a réalisé la rénovation, l’extension et l’aménagement de son foyer de vie, permettant aux résidents vieillissants de rester chez eux le plus longtemps possible en adaptant l’environnement à leurs besoins. Situé en zone de revitalisation rurale, dans un ancien atelier de tissage de soie, le foyer de vie LE BEAL, accueille 23 adultes porteurs de handicap mental dans leur vie active, sociale et culturelle. Chacun bénéficie d’un accueil de type familial, renforcé par le fait qu’une partie de l’équipe éducative vit sur place. Pour permettre aux résidents vieillissants de rester au foyer, l’association a rénové la maison Samarie, une des quatre maisons interdépendantes formant l’ensemble de l’établissement. 5 chambres individuelles adaptées et 2 salles de bains ont été crées. Le projet développe également les espaces collectifs pour rendre plus autonomes les résidents dans leurs déplacements et s’adapter ainsi aux pathologies liées au vieillissement.

Lire la suite

Foyer Surel

ADAPEI de la Drôme - 26

Le foyer SUREL, situé à Saint Marcel les Valences (26) accueillera en septembre 2015, six personnes en situation de handicap mental de plus de 55 ans. Ce foyer, imaginé autour d’un pavillon aux dimensions familiales se situe dans un quartier résidentiel, et est envisagé comme un sas entre le foyer d’hébergement lié à l’activité professionnelle en milieu protégé et les établissements médicalisés spécialisés dans l’accueil des personnes âgées dépendantes. Cette articulation voulue par les pouvoirs publics, et encouragée par l’ADAPEI de la Drôme, vise à implanter une petite unité de vie en proximité d’établissements d’hébergement existants. L’intérêt réside également dans le maintien du lien social des résidents avec les anciens collègues de l’ESAT, sans changement d’environnement géographique, vécu bien souvent comme une déchirure par les résidents avançant en âge.

Lire la suite

Foyer de vie Les Hirondelles

Union mutualiste pour la gestion des établissements Foyers et Services "Les Hirondelles" - 26

L’union mutualiste pour la gestion des établissements Foyers et Services « Les Hirondelles » (UGEF) souhaite apporter des réponses toujours plus diversifiées et adaptées aux besoins individuels des personnes handicapées. Pour cela, L’association s’est lancée dans la construction d’un pôle ressources qui accueille notamment un foyer de vie pour personnes handicapées vieillissantes. Ce dernier offre 36 places destinées à des personnes déficientes intellectuelles n’exerçant plus d’activités professionnelles. La présence à leurs côtés d’un foyer de vie pour adultes plus jeunes et d'une maison d’accueil temporaire contribue à la dynamique du projet. L’architecture, avant tout adaptée aux résidents, tient aussi compte des exigences liées aux contraintes du fonctionnement du projet global et à celles liées aux économies d’énergie (normes HQE). L’accompagnement des résidents par une équipe pluridisciplinaire s'inscrit dans la continuité tout en s’inscrivant dans une recherche permanente d’adaptation à l’évolution des personnes sur le plan de leur santé mentale et physique.

Lire la suite