Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Film Vie affective et parentalité (Association Grandir d'un monde à l'autre)

Association Grandir d'un monde à l'autre - 44

L’association Grandir d’un Monde à l’Autre développe des projets d’ordre culturel visant à sensibiliser le plus grand nombre au handicap et plus généralement aux différences. Les trois axes de l’association sont les suivants : les « éditions » avec la publication de deux à trois ouvrages par an et la distribution de films ; les « actions culturelles » avec des actions de sensibilisation des enfants et des jeunes aux différences ; et enfin, les « événements » avec l’organisation de rencontres thématiques, colloques ou réponses à des sollicitations. Le public appartient aux champs social, médicosocial et sanitaire et des actions sont également menées vers le grand public. A noter que depuis 2003, l’association réalise et produit des films documentaires dédiés à la sensibilisation. L’objectif est de s’inscrire dans la logique de « faire connaître pour mieux comprendre » : donner à voir des situations, donner à entendre la parole des personnes directement concernées et vivant ces expériences afin de susciter  le dialogue, la rencontre et l’échange sur les thèmes choisis. Après « L’annonce du handicap – Un nouveau Départ » en 2003, et « Mon frère, Ma sœur et… le Handicap » en 2007, un projet est en cours sur la question de la sexualité et de la parentalité des personnes présentant un handicap mental.

Lire la suite

IME d'Orvault

ADAPEI 44 - 44

L’IME d’Orvault constitue un pôle pour adolescents proposant aux jeunes entre 14 et 20 ans en situation de handicap mental et/ou cognitif un enseignement couplé avec des prestations de socialisation, de communication, de développement de l’autonomie personnelle, de développement cognitif, d’expression orale, écrite, artistique, de développement moteur et sensori-moteur. Il s’organise en plusieurs sections : une section d’initiation et de première formation professionnelle (SIPFP, 34 places) visant à accompagner l’adolescent dans des stages professionnels en ESAT ou en entreprise adaptée, des chantiers professionnels et de l’apprentissage… ; une section pour enfants avec handicaps associés (SEHA, 28 places) proposant divers ateliers : atelier sensivo-moteur, bassin, motricité poney, peinture graphisme, pictogrammes, stages d’orientation en structures (FAM, MAS, centre d’accueil et d’activité) ; un service d'éducation spéciale et de soins à domicile « Professionnel » (SESSAD Pro, 20 places) pour l’accompagnement professionnel en milieu ordinaire des adolescents ; un service d'éducation spéciale et de soins à domicile « Autisme » (SESSAD Autisme, 17 places) pour l’accompagnement en milieu ordinaire des adolescents présentant des troubles autistiques.

Lire la suite