Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

L'arche de Jean Vanier à Grenoble

Fondation des Amis de l'Arche - 38

L’Arche à Grenoble, membre de la Fédération de l’Arche en France, rénove un immeuble situé dans le centre-ville de Grenoble. Ce bâtiment sera destiné à créer une nouvelle « communauté » qui accueillera, à terme, 9 résidents en situation de handicap mental, 2 éducateurs spécialisés, 3 jeunes personnes effectuant une mission de service civique et 3 étudiants. Chacun participera autant que possible à l’accompagnement des résidents et à la vie du foyer. Le foyer sera également composé d’une salle activités permettant d’accueillir 10 personnes supplémentaire en service d’accueil de jour. Cette mixité de population, présente 24h/24, a pour objectifs de créer un lieu multiculturel, dynamique et d’accompagner au mieux les souhaits d’autonomie des résidents en facilitant l’accès aux loisirs et à la citoyenneté.

Lire la suite

ESAT HENRI ROBIN

Association APAJH Isère - 38

L’ESAT Henri Robin, géré par l’APAJH Isère et situé en zone rurale à Beaurepaire, accueille 103 travailleurs en situation de handicap psychique et/ou déficience intellectuelle. L’activité « travail » est considérée au sein de cette structure comme un outil au service de l’accompagnement et un support pour la formation des travailleurs. L’accompagnement est adapté aux besoins de chacun et la personne est véritablement au centre des dispositifs. Les ateliers proposés par l’ESAT sont aujourd’hui répartis sur 3 sites distincts et complétés par des activités hors-murs en entreprise ordinaire. Le site principal étant vétuste et peu adapté, l’ESAT a reçu le soutien de l’ARS et des autorités locales pour construire un nouveau bâtiment regroupant l’ensemble des ateliers (à l’exception de la restauration) ainsi que le pôle formation, le pôle administratif et le pôle « accompagnement médico-social ». Ce nouveau bâtiment, qui associe des espaces dédiés à l’accompagnement individuel et à la détente avec des espaces de production modernes et adaptés, est conçu selon des normes de Haute Qualité d’Usage et permettra d’améliorer les conditions de travail et d’accompagnement tout en rendant possible une montée en charge des activités et une modulation des espaces selon les besoins.

Lire la suite

ESAT Sainte Agnès

ASSOCIATION SAINTE AGNES - 38

Géré par l'association Sainte-Agnès, l’ESAT Sainte Agnès travaille à l'insertion économique et sociale de la personne déficiente intellectuelle par la formation et la progression professionnelle. Implanté dans la région grenobloise, il dispose d’un agrément pour accueillir 149 travailleurs. La baisse progressive de l’activité de sous-traitance industrielle et le vieillissement de son équipement ont conduit l’établissement à réorienter son projet avec le développement d’un nouvel outil de travail : l’agrandissement de la blanchisserie industrielle et la création d’une nouvelle activité de restauration destinée aux usagers de l’association mais également aux écoles de la ville et au centre de loisir, aux employés municipaux ainsi qu’aux personnes âgées et handicapées avec service de livraison. L’entretien des espaces verts reste également une activité de l’établissement. Cette nouvelle orientation propose aux travailleurs un travail intéressant non seulement favorable à leur épanouissement, mais aussi productif et rentable pour préserver l’activité de l’ESAT et la qualité des prestations. Le projet a permis de sauvegarder une vingtaine d’emplois au total.

Lire la suite