Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Service d'accueil de jour médicalisé pour traumatisés crâniens

APF France Handicap - 42

Dans le souci d’apporter une réponse aux difficultés rencontrées par les personnes cérébrolésées (traumatisés crâniens et autres lésions apparentées de type tumeur cérébrale ou AVC) et en partenariat avec le Réseau Départemental RESACCEL (réseau pour les soins et l’accompagnement de personnes cérébrolésées), le Pôle Adultes de l’APF Loire propose à ce public un service d’accueil de jour médicalisé (SAJM) de 10 places financées conjointement par le Conseil départemental de la Loire et l’Agence Régionale de Santé. Le service d’accueil de jour médicalisé (SAJM) est une réponse pour les personnes adultes cérébrolésées désireuses de vivre chez elles tout en ayant un soutien médico-social. L’accompagnement proposé favorise leur inclusion et leur autonomie dans la vie sociale. Durant leur accueil, les personnes bénéficieront d’activités encadrées par une équipe doublement compétente et formée (paramédical : partie réadaptation cognitive et socio-éducatif : activités inclusives et culturelles). Les personnes pourront faire l’expérience d’une vie sociale et mobiliser ainsi leurs compétences psycho-sociales et neuro-comportementales nécessaires à la réalisation des activités et à une vie relationnelle avec les autres. Ce projet d’accueil de jour est aussi un moyen de rendre effectif le droit au répit pour les proches aidants.

Lire la suite

Ludosens

HAND2HAND - Ludosens - 33

L’insertion professionnelle en milieu ordinaire de jeunes porteurs de TSA se résume très souvent à de longues périodes de chômage ponctuées d'expériences professionnelles très courtes. Ce qui n’améliore pas le taux d’emploi de ces personnes qui est un des plus bas. Afin de contribuer à la construction de parcours professionnels réussis et structurants, l'association Ludosens a initié en 2018 une expérience d’utilité sociale "test" s'inscrivant dans le cadre du dispositif "service civique". Elle visait à accompagner pendant 8 mois, 4 jeunes adultes autistes, dans la découverte des métiers de la création graphique avec pour enjeux en parallèle de mener des actions de sensibilisation à l'autisme auprès de la communauté éducative et de la société civile. Aujourd'hui, elle souhaite mener une expérimentation sur 2 ans, qui concernera environ 10 personnes par an sur le territoire de la Gironde. Elle aura pour objet de : - former les personnes porteuses de TSA en service civique aux métiers de la communication, de la création graphique et du numérique, dans le cadre de 2 parcours créatifs et solidaires. - mener des actions de sensibilisation aux Handicaps auprès de scolaires et de la société civile. Ceci sera le projet d'utilité sociale rendant le dispositif éligible au dispositif "service civique".

Lire la suite

Les 5 Ponts, lieu d'innovation urbaine pour les personnes handicapées les plus précaires

Association Les Eaux Vives - 44

Projet immobilier socialement innovant de grande envergure, le projet 5 Ponts est né d’une réflexion autour de la question de l’accueil de jour et de nuit des personnes sans-abri présentant des fragilités sociales et des handicaps psychiques et/ou physiques. A son ouverture à l’horizon 2020 sur l’Île de Nantes, il proposera, sur un même site, des espaces et des services d'accompagnement variés. Porté et coordonné par l’association Les Eaux Vives, le projet comportera : • Un pôle d'accueil avec 3 structures d'accueil sociales et médicosociales gérées par l'association les Eaux Vives et permettant d’accueillir les personnes en grande désocialisation confrontées à des difficultés cumulées dont des problèmes de santé. • Des espaces de rencontre avec un restaurant d'insertion sociale ayant vocation à être largement ouvert sur le quartier, un magasin Emmaüs, une ferme urbain sur le toit. • Des logements ordinaires, à prix ordables et libres. Chaque jour, ce projet bénéficiera directement à près de 85 personnes en situation de handicap principalement psychique sur les 150 personnes qui en bénéficient soit près de 1000 personnes par an sur 2000. L’ouverture 24h/24 offre une continuité structurante avec notamment l’accompagnement personnalisé au regard des difficultés liées au handicap : écoute, ouverture des droits (AAH), orientation vers des associations complémentaires, etc. Les 5 Ponts porte une ambition de mixité sociale et d’un vivre-ensemble renouvelé pour ce nouveau quartier et la Ville de Nantes. Déjà testé et réussi à l'étranger, ce projet est soutenu par la Ville de Nantes, la Métropole, la région ainsi que les acteurs associatifs (Emmaüs France, etc.) et l'Europe par le biais de son programme Actions Urbaines Innovatrices.

Lire la suite

Construction de l'habitat partagé "les Maisonnettes"

Association ADMR SAMVA - 37

En partenariat avec le bailleur social Touraine Logement, l’association ADMR « Les Maisonnées » souhaite créer à Avoine, dans le département de l’Indre et Loire, un habitat partagé pour 8 adultes autistes avec un accompagnement adapté au quotidien. La construction comprendra 8 studios indépendants répartis sur deux maisons jumelées et répondra aux recommandations de bonnes pratiques de la Haute Autorité de Santé en matière d’habitat pour personnes autistes (couleurs, repères, luminosité, sécurité). La mutualisation des différentes PCH (Prestation de compensation du handicap) permettra de financer l'accompagnement à domicile de chaque résident et d'assurer une présence de nuit. Chaque locataire sera autonome dans un cadre sécurisant et bénéficiera d’un suivi des soins, d'activités sociales, culturelles, de loisirs ou de travail. Des parties communes permettront aux locataires de bénéficier de temps d’échanges et de convivialité.

Lire la suite

Unité de Logement et Services

GIHP Languedoc Roussillon - 34

Basé sur les valeurs fondatrices du réseau GIHP : « l’insertion dans la société en milieu ordinaire de vie de la personne en situation de handicap », l’objectif poursuivi de l’Unité de Logement de Services (ULS) est de permettre à des personnes avec un handicap moteur de vivre de façon autonome, dans des logements adaptés en toute sécurité. L’ULS est une forme d’habitat innovant ayant pour objectif de répondre aux besoins de ces personnes en leur apportant un service d’aide humaine à la demande et mutualisé, associé à un logement adapté. L’autonomie est facilitée grâce à la fonctionnalité architecturale des logements, l’équipement domotique et la permanence 24h/24, 7j/7 assurée par le Service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile. Le GIHP et le bailleur social "Un toit pour tous" se sont associés pour développer une ULS sur la commune de Castelnau-le-Lez (34 - Hérault) prévue pour être opérationnelle au cours du second semestre 2018.

Lire la suite

Logements partagés LADAPT 26/07

L'ADAPT 26/07 - 26

L'ADAPT Drôme-Ardèche, en collaboration avec l'AFTC Drôme-Archèche, souhaite mettre en oeuvre un projet de logements partagés à Valence afin d'offrir à des personnes cérébrolésées une solution autre que la vie en institution. Ce type d'habitat permet d'apporter une convivialité familiale et de rompre le sentiment d'isolement. Réhabilité par le bailleur social Soliha, la résidence offrira 4 logements spécifiquement conçus pour accueillir des personnes dépendantes physiquement. Le locataire bénéficiera d'un suivi par un SAMSAH ou un SAVS. Les locataires disposeront d'espaces communs et de la présence d'une auxiliaire de vie afin d'apporter une aide dans les actes de la vie quotidienne. Le partenariat avec le Groupe d'Entraide Mutuel éCLair permettra aux locataires de bénéficier d'activités de stimulation cognitive, de loisirs et de lien social.

Lire la suite

FAM Les apogées

AFAEI Rosselle et Nied - 57

Le Foyer d'Accueil Spécialisé et le Foyer d'Accueil Médicalisé de l'AFAEI Rosselle et Nied accueillent 47 personnes déficientes intellectuelles et autistes, en hébergement, accueil de jour et accueil temporaire. Pour répondre aux besoins croissants d'accueil des jeunes et adultes souffrant de troubles de l'autisme, L'AFAEI en partenariat avec l'ARS a pour projet la construction d'une extension du FAM pour 15 personnes. Elle sera composée de deux unités d'hébergement et d'une place en accueil de jour. La mixité des publics, axe fort de la structure, se traduira par des locaux et des activités mutualisées entre le FAS, le FAM et l'unité autisme, une intégration des personnes par la pair-aidance et l'aménagement d'un jardin sensoriel qui accueillera les scolaires et les personnes en perte d'autonomie.

Lire la suite

HEXOWHEEL

HEXOWHEEL - 91

HEXOWHEEL est un appareil robotisé permettant une mobilité comparable aux personnes va-lides - se lever, s’asseoir, monter et descendre des escaliers, marcher - grâce à un système de stabilisation associé à un exosquelette lui permettant de se transformer en fauteuil roulant. Il s’adressera à toute personne souffrant d’un handicap des membres inférieurs, temporaire ou perma-nent, et permettra les déplacements en milieu urbain, en entreprise ou au domicile, sans modifier les habitudes de vie de la personne. Cette aide technique innovante sera également utilisée en milieu hospitalier comme outil de réeducation. En phase de recherche et développement , la société Hexowheel s’est entourée de partenaires experts, comme l’hôpital de Garches, le laboratoire mathématique Jacques Louis Lions, l’école Arts et Métiers Paristech, Axyon ingénierie et des partenaires industriels, pour valider le modèle technologique et fabriquer le premier prototype Hexowheel.

Lire la suite

Le droit accessible à tous

Droit pluriel - 93

Parce que le handicap constitue un frein majeur à l’accès au droit, Droit Pluriel lance une expérience pilote de mise en accessibilité des permanences juridiques sur un territoire. Le territoire choisi est la ville de Montreuil, où les besoins sont réels et le secteur associatif handicap est dynamique. A partir d’un diagnostic des lieux d’accès au droit de la ville, des préconisations et des formations seront mises en place, suivies d’une restitution publique de l’expérimentation afin que les différents acteurs concernés, professionnels du droit, municipalités voisines et personnes handicapées, se rencontrent et dupliquent le projet sur d’autres territoires. Il s’agit de faire en sorte que chaque citoyen, quel que soit son handicap, trouve une structure, dans sa ville, en mesure de lui apporter l’information juridique gratuite attendue. Soutenue par la municipalité de Montreuil et le Défenseur des droits, cette expérimentation qui se mettra en place début 2018 a pour vocation d’être dupliquée sur d’autres territoires, notamment sur Paris.

Lire la suite

GULIVERS

Université de Lille - 59

Le laboratoire Territoires, Villes, Environnement et Société de l’Université de Lille 1 développe le logiciel GEVU, un outil numérique de cartographie et de diagnostic pour améliorer l’accessibilité des sites urbains et plus particulièrement des sites universitaires. Cet outil permettra de réaliser un état des lieux précis du niveau d’accessibilité du site dans sa configuration multi-usages (bâtiments, voiries, équipements, services) et multi-thématiques (enseignement, restauration, sport, logement, bibliothèque etc.) et pourra déterminer des solutions techniques d’aménagements (cheminements, orientations visuelles, auditives et cognitives, passages de porte, plans inclinés, mode d’organisation des cours et des salles, points d’informations etc.). Instrument de gestion et de décision, GEVU permettra le partage et la diffusion de l’information aux différents acteurs (commune, université, personnel, étudiants, familles). Cet outil collaboratif s’appuiera sur l’expertise d’usage des personnes en situation de handicap, mobilisées à travers des partenariats forts établis avec la mission handicap de l’université et l’association des étudiants en situation de handicap. Cet outil a pour ambition d’être reproductible sur d’autres sites universitaires, optimisant la mobilité, le confort d’usage et le principe d’inclusion de tous les publics

Lire la suite

CITL Foyer la volière

Association Altérité - 91

Afin d’améliorer ses conditions d’accueil, le Centre d’Initiation au Travail et aux Loisirs (CITL) La Volière souhaite rénover quelques-unes de ses structures, notamment son foyer de vie pour personnes déficientes intellectuelles et son centre d’activité de jour. Ce projet permettra d’offrir aux 19 résidents du foyer un accueil adapté prenant en compte leur avancée en âge, de créer 2 chambres d’accueil temporaire et de proposer différentes salles d’activités et dédiées aux externes bénéficiant d’un accueil de jour. L’association ALTERITE, gestionnaire du CITL, a également pour volonté de mieux prendre en compte le handicap psychique. Pour cela, elle rénovera de façon globale la structure actuelle et créera 2 unités distinctes, une pour personnes vieillissantes et une pour personnes présentant des troubles psychiques. L’association rénovera également son centre d’activité de jour afin d’améliorer l’accompagnement, le travail sur l’autonomie et sécurisera l’ensemble du site. La création de chambres d’accueil temporaire offrira un temps de répit aux familles et répondra à l’urgence de certaines situations du public accueilli la journée.

Lire la suite

centre de ressources et d’apprentissage d’une vie à domicile autonome - Foyer de vie APF René Bossoutrot Feytiat

APF France Handicap - 87

Le Foyer de vie APF René Bossoutrot situé à Feytiat près de Limoges porte un projet de création de six appartements à Panazol dont l’un aura la particularité d’être un appartement « ressource » équipé à un niveau d’excellence en matière domotique afin de soutenir les personnes handicapées dans l’apprentissage de l’autonomie et de la vie quotidienne en logement ordinaire. Cet « appartement ressource » s’adressera à tout particulier, aidant familial ou professionnel ayant besoin de se familiariser avec des aides techniques et des aménagements favorisant l’autonomie à domicile de personnes ayant des incapacités. Le fonctionnement de ce nouvel outil d’accompagnement sera expérimenté pendant 2 ans à travers une organisation reposant sur 2 grandes modalités : o Des séjours courts d’expérimentation permettant aux personnes handicapées d’expérimenter de manière sécurisée une vie dans un logement autonome et de tester un ensemble des dispositifs techniques et domotiques. Ces séjours constituent un moyen d’étayage d’un projet de vie autonome ou d’une étape charnière de vie. o Des journées ou demi-journées d’information, de sensibilisation, de formation, de mises à disposition des différents dispositifs et aides techniques pour des professionnels en fonction ou en formation (ergothérapeutes, psychomotriciens, auxiliaires de vie) ainsi que pour des particuliers ou leurs aidants souhaitant pouvoir connaitre et tester des aides. Ce projet repose sur un partenariat étroit avec le bailleur social Dom’Aulim, la Fondation de Legrand et la mairie de Panazol.

Lire la suite

lieu d'accueil pour personnes handicapées visuelles

AAAAL - 67

L’association des aveugles et des amblyopes d’Alsace et de Lorraine (AAAL) a pour objet la promotion sociale et professionnelle des personnes aveugles et amblyopes et la sauvegarde de leurs intérêts. Avec plus de 630 membres dans la région, elle est la seule organisation en France à gérer des structures de travail spécifiquement dédiées à ce public. Elle a la charge de 2 entreprises adaptées et de 3 centres de distribution de travail à domicile. A Strasbourg, l’association des aveugles et amblyopes d’Alsace Lorraine (AAAL) souhaite disposer d’un espace d’accueil dédié à ses adhérents. Ce lieu aura pour objectif de sortir les personnes handicapées visuelles de leur isolement en créant du lien social, plus particulièrement en direction des jeunes malvoyants et aveugles. De nombreuses activités ludiques et informatives y seront proposées. Le local sera ouvert pendant la semaine de 13 heures 30 à 20 heures ainsi que le samedi.

Lire la suite

Pôle d'accompagnement des cérébro-lésés ADEP

ADEP - 92

L’ADEP Association de Défense et d’Entraide des Personnes Handicapées gère dans les Hauts-de-Seine une MAS en externat, un FAM en externat appelé FAM-CITL Centre d’Insertion des personnes cérébro-lésées et un SAVS. Ces structures s’inscrivent dans une même dynamique de soutien et de renforcement de l’autonomie des personnes handicapées en les accompagnant vers une réinsertion familiale, sociale, voire professionnelle quand cela est possible. Aujourd’hui, contrainte de relocaliser ces 3 services, l’association a souhaité créer à Rueil Malmaison une plateforme globale d’accompagnement des personnes cérébro-lésées vivant à domicile. Cette plateforme permet la création de synergies fortes entre le FAM, la MAS et le SAVS le Vieux Lavoir, tant du point de vue de l’accompagnement des personnes avec une meilleure fluidification des parcours que dans une logique de mutualisation des fonctions et moyens.

Lire la suite

S'exprimer et se faire entendre quand on est en souffrance psychique

ADVOCACY FRANCE - 75

Portée par Advocacy France, cette recherche appliquée analyse les conditions qui permettent aux personnes ayant des troubles psychiques de développer et renforcer leur capacité à s'exprimer dans un langage recevable et de questionner la capacité de l'environnement, tant institutionnel que social à entendre leur expression. Le défi de cette recherche est de s'appuyer sur les personnes elles-mêmes pour repérer ces obstacles et préconiser des bonnes pratiques permettant de les dépasser. Débutée en mars 2015, la recherche devra aboutir à la production d’un guide de bonnes pratiques destiné à la fois aux personnes avec troubles psychiques mais aussi aux acteurs institutionnels.

Lire la suite