Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Maison Tremplin de l'ESAT D'Allamps

GIP HANDICAP ET INSERTION - 54

L'Esat d'Allamps, portée par le GIP Handicap et Insertion envisage la construction d'une "maison tremplin". Dans la continuité des ateliers d'initiation à la vie autonome mis en place il y a trois ans, pour que les travailleurs de l’ESAT puissent développer des compétences sociales et une plus grande autonomie, ces logements d'essai permettront à deux personnes en situation de handicap de l'ESAT, de s'initier à l'habitat indépendant pour une période déterminée - l’objectif étant d'intégrer, à terme, un logement autonome ou quasi-autonome. Ce projet permettra de fait de soulager les familles et aidants de ceux qui résident encore au domicile familial, chez des parents souvent vieillissants. La maison comprendra trois studios et un espace commun de 38 m2, qui permettra à l’équipe socio-éducative d'appréhender avec les occupants de la maison les règles de vie commune, les notions de citoyenneté et de respect de l’autre.

Lire la suite

EXTRA BOX

MY HANDI CAP - 54

My Handi Cap est une jeune association de parents qui informe et accompagne les familles et personnes touchées par le handicap dans les démarches du quotidien. L’association souhaite développer le projet My Extra Box, un outil qui rassemble les informations nécessaires pour soutenir les familles touchées par le handicap et plus précisement lors de l’annonce ou de la présomption de handicap chez les jeunes enfants. Cet outil pensé sur le modèle de la boîte rose - coffret gratuit offert aux jeunes mamans dont l’offre est adaptée à leur situation – viendra en soutien de l’action des professionnels pour orienter les familles dans les démarches administratives, médicales, médico-sociales et matérielles. My Extra Box sera composée d’une boîte contenant un guide papier, d’un accès au site internet et à une application mobile. Le projet est en phase de démarrage. My Extra Box sera tout d’abord testée sur un échantillon de 5 000 exemplaires sur la région Lorraine, diffusée auprès des centres hospitaliers, Caisses d’Allocations Familiales, Maison Départementale des Personnes Handicapées, et des établissements et services d’accueil de la petite enfance. L’étape suivante est de diffuser ce service sur le territoire national.

Lire la suite

MAS Mont Saint Martin

ALAGH - 54

La MAS de l’ALAGH, située à Mont Saint Martin accueille sur quatre unités de vie, 41 personnes en situation de grande dépendance, en hébergement permanent. Chaque unité a été pensée autour d’une personnalisation de la prise en charge, en fonction du handicap. Sa mission de polyvalence permet de satisfaire une partie des besoins du territoire pour des populations très diversifiées : des personnes autistes, polyhandicapées, en situation de handicap mental, ou des personnes cérébrolésées. La démarche imaginée autour de l’accueil temporaire et de l’accueil de jour, mais également autour du développement de l’autonomie des résidents, démontre l’adéquation du projet d’établissement aux besoins des personnes handicapées et de leurs familles. Actuellement, l’établissement accueille sur deux chambres doubles, quatre places d’accueil temporaire, et souhaite développer un studio permettant un accompagnement progressif vers l’autonomie et pour certains résidents la possibilité de sortie vers de futurs appartements accompagnés, notamment pour les personnes cérébrolésées. Ce studio dédié aux apprentissages permettra également entre deux périodes de stage, d’offrir davantage de possibilités d’accueil temporaire.

Lire la suite