Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

IME "Castel de Navarre"

ADPEP 64 - 64

L’IME Castel de Navarre de Jurançon est un établissement de formation préprofessionnelle accueillant 130 adolescents déficients intellectuels. Afin de répondre aux nouveaux besoins des jeunes accueillis, l’IME réhabilité l’ensemble des pavillons de vie collective. Ce vaste projet de rénovation a pour ambition de favoriser l’autonomie des jeunes et de préparer leur insertion socio-professionnelle. Il s’inscrit dans un projet global d’adaptation de l’offre au public accueilli, avec le redéploiement de places d’internat en 20 places de SESSAD, afin d’offrir des accompagnements à domicile ou à l’école et favoriser l’inclusion et le maintien en milieu ordinaire. Les jeunes étant accueillis au sein de l’IME durant la durée des travaux, la réhabilitation se fait en trois phases, entre juillet 2017 et juillet 2020.

Lire la suite

ITEP Gérard Forgues

ADPEP 64 - 64

La restructuration de l’ensemble de l’ITEP accompagne la redéfinition des prestations d’accompagnement proposées aux enfants et adolescents ayant des troubles du comportement, avec notamment la création d’un appartement de guidance parentale pour soutenir les parents dans le rôle auprès de leur enfant. L’Institut Thérapeutique, éducatif et pédagogique (ITEP) Gérard Forgues accueille des enfants et adolescents âgés de 6 à 16 ans présentant des troubles du comportement qui compliquent souvent la scolarité en milieu ordinaire et le rapport à l’autre. L’ITEP propose un accueil en externat, en internat de semaine ou séquentiel ainsi qu’un ensemble de prestations couvrant les besoins du jeune tant au niveau de sa scolarité que de sa santé, somatique ou psychique.

Lire la suite

Centre d'éducation motrice Blanche Neige

ARIMOC du Béarn - 64

Le Centre d’Education Motrice (CEM) Blanche Neige est géré par l’Association Régionale des Infirmes Moteurs d’Origine Cérébrale (ARIMOC) du Béarn. Il accueille 30 enfants et adolescents porteurs d’une infirmité motrice cérébrale ou d’un polyhandicap (20 places en externat et 10 places en internat). Afin d’améliorer la qualité de vie, d’hébergement et d’accompagnement des enfants, l’espace a été entièrement rénové. La prise en charge en internat de chaque enfant répond à des besoins différents et spécifiques. En effet, les adolescents viennent en internat complet (tous les soirs de la semaine et le week-end) en vue de préparer leur future vie en établissement (MAS, FAM ou foyer de vie). Les préadolescents s’inscrivent dans cette même dynamique mais l’accueil est progressif et séquentiel (quelques nuits par semaine). L’accueil des jeunes enfants, quant à lui, permet aux familles de bénéficier d’un temps de répit.

Lire la suite