Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

CREAI Aquitaine

CREAI Aquitaine - 33

En 2008, Le CREAI Ile de France, dans le cadre d'une étude sur les situations d'«incasabilité», a montré que la moitié des enfants et adolescents confiés à l’ASE – Aide Sociale à l’Enfance et en rupture d’accueil dont les parcours ont été étudiés, bénéficiaient également d’une orientation vers un établissement médico-social. Par ailleurs, ils ont constaté qu'une institution pouvait se désintéresser d’une situation dès lors que l’enfant était théoriquement pris en compte par l’autre institution (l’effet « patate chaude »). Ainsi, il a été relevé plusieurs situations où un enfant n'était dans la pratique suivi par aucune des structures de l'ASE ou du médico-social, laissant ainsi la famille seule dans l’accompagnement de leur enfant. Le CREAI - Le Centre Régional d’Etudes, d’Actions et d’Informations Nouvelle Aquitaine souhaite conduire une étude sur les conditions et les outils nécessaires à l’évaluation des situations d’enfants relevant du secteur médico-social et de la protection de l’enfance. Cette étude a pour objectif, dans un premier temps, de co-construire les modalités de travail en commun des services de l’Aide Sociale à l'Enfance et des MDPH dans quatre départements afin de mieux accompagner les enfants en situation de handicap et confiés aux services de l’Aide sociale à l’enfance. Dans un second temps, une méthode de travail en coopération sera expérimentée dans deux des quatre départements. En travaillant sur les complémentarités et la place incontournable de chaque secteur dans l’accompagnement de l’enfant, les acteurs seront ainsi sensibilisés à la nécessité de croiser les expertises professionnelles et d’apporter un soutien aux proches aidants.

Lire la suite

ITEP APAJH 09

APAJH de l'Ariège - 09

Le projet pour lequel il est demandé un financement, concerne la construction d'un bâtiment pouvant accueillir le SESSAD (sis à Saint Girons 09) et l’ITEP (sis à Eycheil 09) de l'APAJH 09. Il s’agit d’un projet mutualisé. Il est prévu d’implanter les deux structures sur le même site géographique (parcelle commune) en distinguant les entrées, les « espaces de vie » des enfants (selon qu’ils soient accompagnés par le SESSAD ou qu’ils soient accueillis à l’ITEP), tout en optimisant au maximum la mutualisation des espaces des professionnels (espace soin, administratif, logistique…) L’opportunité du projet s’inscrit dans la nécessaire modernisation et restructuration du SESSAD et de l’ITEP qui se traduira par une construction neuve regroupant les deux structures. Les 2 services accompagnent des jeunes de 6 à 20 ans, dont une partie ont des troubles du spectre autistique. Afin de limiter les déplacements soit des professionnels ou des jeunes, l'implantation dans un lieu unique leur permettra d'optimiser les prises en charge et de développer de nouvelles activités.

Lire la suite

SESSAD Montier en Der

Fondation Lucy Lebon - 52

Le SESSAD de Montier en Der, géré par la Fondation Lucy Lebon, accompagne environ 80 enfants enfants et adolescents en situation de handicap mental ou ayant des troubles psychiques et des troubles du comportement. L'équipe de professionnels intervient sur 3 zones géographiques en milieu rural et semi-rural : Montier en Der, Saint Dizier et Vitry le François. Face aux problématiques d'isolement géographique, de mobilité et de mise à disposition de lieux neutres dans les différentes communes, le SESSAD souhaite acquérir un véhicule aménagé pour disposer de bureaux mobiles. Ce nouveau service permettra de faciliter l’accompagnement pour les 80 jeunes et les professionnels de terrain qui réalisent plus de 6 000 interventions par an. L'équipe pourra ainsi accompagner les jeunes dans de meilleures conditions, proposer des interventions conjointes de professionnels et rencontrer plus fréquemment des familles sans solution de mobilité.

Lire la suite

IME de DIEUZE

Hôpital Saint Jacques - 57

L’IME de Dieuze accueille 69 enfants de 6 à 16 ans ayant une déficience intellectuelle, des troubles envahissants du développement dont des troubles autistiques. Pour renforcer l’accompagnement de ce public, la structure a pour projet une expérimentation de la fonction de coordonateur des inclusions, de 3 ans, sur le territoire Est-Mosellan. L’objectif est de proposer à chaque enfant et sa famille, des réponses adaptées à son projet de vie, évitant ainsi les ruptures de parcours, en mobilisant l’ensemble des partenaires sanitaires, sociaux, éducatifs et médico-sociaux du territoire. Soutenue par l’ARS, cette action s’inscrit dans le développement des Pôles de Compétences et de Prestations Externalisées (PCPE) et notamment la prévention des départs non souhaités de personnes handicapées en Belgique. Le projet est d’accompagner des personnes en situation de handicap et leurs aidants dont la situation est jugée complexe et tout particulièrement les jeunes autistes jusqu’à l’âge de 18 ans, en vue de favoriser leur intégration sociale, scolaire, professionnelle, voire familiale. Dans cette perspective, un coordonateur des inclusions sera recruté sur la base d’un temps plein avec la mission de constituer, sur le territoire, un réseau de partenaires force de proposition, d’orienter vers les dispositifs d’accompagnement adaptés et d’évaluer les résultats obtenus.

Lire la suite