Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Trousse à projets

GIP Trousse à projets - 75

Créée en 2017, la Trousse à projets est une plateforme numérique au service de projets éducatifs et pédagogiques, pour les élèves scolarisés de la maternelle au lycée. Elle permet aux enseignants, élèves et aux membres de la communauté éducative de faire connaître leurs initiatives et de financer leurs projets via une campagne de financement participative. La Trousse à projets peut apporter un coup de pouce financier supplémentaire, via un fonds de solidarité, aux projets « prioritaires », c’est-à-dire portés par des établissements appartenant au réseau d’éducation prioritaire renforcée, ou situés dans des zones très rurales, ou ayant une dimension inclusive (lutte contre le décrochage scolaire, élèves en situation de handicap). Le fonds de solidarité est alimenté par les « dons non fléchés sur un projet», que tout donateur peut réaliser sur la plateforme ou par le soutien financier des partenaires mécènes de la Trousse à projets. Il est ainsi proposé aux membres du CCAH un partenariat pour alimenter le fonds de solidarité dont l’objectif est de soutenir les projets contribuant à la sensibilisation des élèves valides à la question du handicap d’une part, à la réussite des élèves en situation de handicap et au renforcement de leur inclusion au sein de l’école d’autre part, et ce pour une période de 3 ans et environ 350 projets soutenus.

Lire la suite

Aire de jeux inclusive Hôpital Robert Debré

Fonds pour les soins palliatifs - 75

Le Fonds pour les Soins Palliatifs, en lien avec l’équipe mobile de soins palliatifs de l’Hôpital Robert Debré, conduit le projet de création d’une aire de jeux inclusive au sein de l’hôpital pour les enfants hospitalisés à partir de 2 ans et/ou s’inscrivant dans une démarche palliative anticipée. Cette aire de jeux est accessible à tous les enfants, y compris ceux en fauteuil roulant, et l’accessibilité concerne tous les agrès. Les soins palliatifs anticipés sont des soins et traitements de confort qui s’ajoutent aux traitements et soins habituels qui visent soit à guérir soit à stabiliser la maladie évolutive. L'aire de jeux s'adressera également aux fratries et aux proches. L'objectif de ce projet inclusif est de proposer aux enfants des temps de joie, de loisirs adaptés et de partage avec d'autres enfants.

Lire la suite

Festival du Futur Composé

Futur Composé - 75

Ce festival grand public de qualité, comportant une représentation théâtrale, des concerts, une exposition et des animations, est organisé tous les deux ans à Paris et mobilise 300 jeunes autistes et des artistes professionnels, handicapés ou non. Il tiendra sa prochaine édition en juin 2018. Le festival, principale activité de l’association, offre à des personnes autistes et à d’autres qui ne le sont pas (professionnels du spectacle ou éducateurs en institutions) un moment de partage. L’objectif initial n’est pas thérapeutique mais artistique ; cependant les résultats en termes de progrès et de mieux-être pour les personnes sont souvent impressionnants, ce qui explique le large soutien apporté au projet par les institutions spécialisées et les familles des personnes participantes. Soutenu par de nombreux partenaires (Mairie de Paris, RATP, Région Ile-de-France etc.) et parrainé par le Ministère de la culture et de la communication et le secrétariat d’Etat aux personnes handicapées, ce festival rassemble chaque année plus de 5 000 spectateurs.

Lire la suite

Futur composé

Futur Composé - 75

L’association du Futur Composé organise depuis 2000 un festival biannuel mobilisant de jeunes artistes porteurs de troubles du spectre autistique. Ce festival, qui met en avant la qualité artistique réelle de ses productions, vise un succès non compassionnel auprès d’un public exigeant. Il ne se veut pas outil thérapeutique en soi mais plutôt une ouverture sur le monde très valorisante pour les participants. Ce festival propose des représentations théâtrales, des concerts, une exposition de peintures et une inauguration autour d’animations diverses dans les grands salons de l’Hôtel de Ville de Paris. Les  manifestations s’adressent au grand public et ont, lors de la dernière édition, attiré plus de 2500 spectateurs. L’entrée est payante ou gratuite selon les événements (billetterie FNAC). Les jeunes gens handicapés montent sur scène et préparent longuement ces manifestations avec l’aide d’artistes professionnels aguerris et des artistes amateurs et des éducateurs qui assurent quotidiennement leur prise en charge dans des établissements spécialisés ; vingt à trente établissements et associations, situés en Ile de France, se fédèrent à l’occasion de chaque festival. Trois-cents jeunes gens participent à ce festival. Cette préparation collective, très exigeante, participe à la rupture de leur isolement. Le festival se prépare 8 mois avant les représentations de juin 2016 et des ateliers artistiques sont mis en place dans les institutions partenaires.

Lire la suite