Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Dispositif Enfance des PEP 10

PEP 10 - 10

Le Dispositif Enfance des PEP 10 se compose d'un IME de 62 places pour enfants et jeunes déficients intellectuels, d'un DITEP et d'un SESSAD. Il est situé en zone rurale sur une propriété appartenant en partie à la ville voisine de Sainte Savine, et en partie à l'Association des PEP 10. La convention sur la partie du terrain qui abrite le château et appartient à la ville prend fin en décembre 2019. L'Association des PEP 10 a décidé de ne pas déménager et de rester sur le terrain lui appartenant – l’objectif étant de profiter de cette contrainte pour moderniser les espaces de vie commune actuels d'une part, et pour construire de nouveaux bâtiments d’autre part. Ces batiments permettront d’accueillir les fonctions actuellement abritées par le château et deux véritables ateliers de formation pré-professionnels (cuisine et lingerie) qui remplaceront les ateliers actuels, à la fois vétustes et inadaptés.

Lire la suite

ITEP enfants et IME

Fondation Lucy Lebon - 52

La Fondation Lucy Lebon gère un Institut Médico-Educatif (IME) et un Institut Thérapeutique Educatif et Pédagogique (ITEP) qui accueillent 70 enfants et adolescents déficients intellectuels ou ayant des troubles du comportement, en hébergement, accueil de jour et accueil temporaire. Ces deux structures sont implantées sur le site historique de la Fondation, sur la commune de la Porte du Der, dans des locaux peu adaptés aux besoins du public accueilli (espaces non différenciés et vétustes). Pour améliorer l'accompagnement de ces jeunes, la Fondation a lancé un programme de réhabilitation et construction du bâti sur 3 ans. Le projet consiste à reconstruire 7 unités de vie (4 pour l'IME et 3 pour l'ITEP) en pavillons communicants, à créer une unité pour les jeunes en situation complexe, à réhabiliter les espaces communs et à créer un pôle para-médical. La Fondation proposera ainsi des accompagnements souples et modulables (répit, urgence, séquentiel, séjour de rupture), fonctionnant comme une plateforme de services pour les professionnels, les partenaires et les familles du territoire.

Lire la suite

L'IMPro de Mornant : un projet professionnel et éducatif pour 55 jeunes déficients intellectuels

AMPH - 69

L'Association Mornantaise pour l'accueil des Personnes Handicapées (AMPH) relocalise son Institut Médico-Professionnel pour améliorer ses conditions d'accueil à Mornant. L'IMPro recevra 55 enfants et adolescents de 12 à 20 ans, porteurs de troubles du développement et de la personnalité avec une déficience intellectuelle moyenne. Le nouvel établissement proposera à ces jeunes accueillis ,en internat ou en externat, des lieux distincts et sécurisés selon les moments de la journée : un internat séparé, un lieu d'accueil pour les externes, un pôle éducatif avec des salles de classe, un pôle professionnel avec différents ateliers, un pôle autonomie pour travailler sur les activités quotidiennes, des lieux d'activités physiques et de détente, un restaurant de type self afin d'entamer un travail sur l'hygiène alimentaire avec les jeunes.

Lire la suite

Foyer de Jeunes Travailleurs Aux quatre Vents

AAJD - 50

Géré par l'Association pour l'Aide aux Adultes et aux Jeunes en Difficultés (AAJD), le Foyer de jeunes travailleurs Aux Quatre vents dispose de 72 chambres ou studios et accueille chaque année 150 jeunes âgés de 16 à 25 ans en activité ou en voie d'insertion sociale et professionnelle. Afin d’accueillir de nouveaux publics, des jeunes déficients intellectuels et de travailler leur insertion sociale et professionnelle, l'AAJD restructure le foyer. Le FJT accueillera ainsi d'ici fin 2018 une unité d'hébergement pour 12 jeunes déficients intellectuels âgés de 16 à 21 ans accompagnés par l'IME IDRIS. Des chambres seront également réservées aux jeunes handicapés âgés de 17 à 25 ans et bénéficiant actuellement du service médico-social de la plateforme de ressources et de services adaptés (PRSA) de l'association. Grâce à cette restructuration, le FJT constituera un véritable outil d'insertion sociale et professionnelle pour les jeunes déficients intellectuels.

Lire la suite

IEM Christian Dabbadie

APF France Handicap - 59

A Villeneuve d’Ascq, l’Unité pour enfants polyhandicapés a ouvert ses portes progressivement à la rentrée 2014 à 18 enfants en situation de pluri- ou de polyhandicap. Celle-ci a été intégrée au pôle éducatif Christian Dabbadie accueillant 183 enfants et adolescents âgés de 2 à 20 ans. L’unité propose un accueil modulable et ouvre des places d’accueil temporaire sur les week-ends et les temps de vacances scolaires. Un projet spécifique pour les tous petits a été mis en place en partenariat avec les CAMSP et services spécialisés de pédiatrie pour travailler sur l’observation et permettre une orientation adaptée. Un accompagnement destiné à soulager les familles est également proposé à travers une aide psychologique et matérielle, la mise à disposition d’un lieu d’échange et l’aide au répit. Enfin, l’unité a pour mission de participer à la constitution d’un centre ressources polyhandicap.

Lire la suite