Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- Avec son programme de financement "Soutenir les initiatives d'avenir", le CCAH s'investit dans des projets porteurs d'innovation sociale, les projets favorisant le soutien des proches aidants et l'accompagnement de l'avancée en âge des personnes handicapées.
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

21 352 558 €

Montant des subventions en 2018 pour 119 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Ferme de Nat - Association Espérance 49

Espérance 49 - 49

L’Association Espérance en Maine et Loire souhaite développer une nouvelle offre complète de séjours répondant au besoin de répit, de loisirs et de vacances adaptées. L’objectif est d’ouvrir une véritable maison d’accueil et d’animation à vocation sociale, éducative et solidaire qui accueillera des personnes handicapées ou fragilisées de tous âges, sous forme de séjours de vacances adaptées, de séjours de répit, ponctuels ou temporaires et d’accueils de loisirs en journée. L’accompagnement proposé repose sur la médiation animale avec des professionnels formés. Elle a ainsi décidé de saisir l’opportunité d’acquérir une ferme pédagogique sur la commune de Broc : la Ferme de Nat qui était jusqu’à présent un partenaire avec lequel l’association travaillait pour organiser des séjours pour les personnes en situation de handicap sur leurs temps de loisirs. Pour assurer le développement du projet, des travaux et des réaménagements sont nécessaires sur le site. Cette diversification avec des formules modulables et innovantes offrira une grande souplesse et un véritable relais pour les familles ou les aidants, les structures et les accueillants familiaux.

Lire la suite

Plateforme Médico Sociale Briançon

La Résidence sociale - 49

Le projet de restructuration de l’IME de Briançon a conduit à la constitution d’une « plateforme médico-sociale » faisant suite aux accords obtenus  pour la création d’une MAS pour jeunes adultes, la reconstruction de l’internat et l’augmentation de la capacité du SESSAD. Cette plateforme située au château de Briançon à BAUNE et gérée par l’association « La Résidence Sociale » est conçue de manière à s’adapter à l’évolution des besoins et dans une logique interne de mutualisation de moyens. Elle comprend ainsi une MAS et un IME avec des places d’internat et d’externat, un SESSAD et un Logement Foyer.

Lire la suite

Village répit familles "La salamandre"

AFM TELETHON - 49

Afin de remédier à la carence d’offres de répit faites aux familles de personnes atteintes de maladies dégénératives, l’AFM a créé le village répit « La Salamandre » à proximité de la MAS Yolaine de Kepper gérée par l’association. Le village bénéficie du niveau de sécurité qu’offre la MAS en termes de soins médicaux et paramédicaux, et d’une possibilité pour des familles de profiter d’un lieu de répit et d’aide. Le village est constitué de 15 logements (appartements et maisons) domotisés qui peuvent être loués à la demande des familles. Trois services distincts entrent dans l’organisation du village : un service de soutien aux aidants, un service d’accueil temporaire, et un service administratif de location des logements. Ces logements, bien que situés à proximité de l’établissement, n’en restent pas moins autonomes. Le projet pédagogique prévoit la possibilité d’organiser des activités en famille, mais également des temps de prise en charge de la personne en situation de handicap permettant aux aidants de vivre des moments de répit.

Lire la suite