Emploi des personnes handicapes : aller vers une société inclusive

Dans notre récente publication « La citoyenneté c’est pour tous - Agir pour une société inclusive et pour l’autonomie des personnes handicapées », nous faisions des propositions d’actions pour favoriser l’accès et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap afin qu’émergent des solutions innovantes et reproductibles : former les organismes de formation et les acteurs de l’emploi à l’accueil d’un public en situation de handicap, mettre l’accent sur les formations en alternance et l’apprentissage, mettre en œuvre l’accompagnement dans l’emploi et favoriser les passerelles de l’emploi : de l’ESAT à l’entreprise et inversement.

Adoptée le 1er août par l’Assemblée nationale, la loi travail « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » comporte un important volet handicap. Parmi les mesures retenues, on peut citer l’obligation renforcée des entreprises en ce qui concerne l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés. Désormais, le calcul permettant d’atteindre les 6% se fera par entreprise et non plus par établissement. Ce taux sera désormais révisé tous les 5 ans. Autre initiative, le toilettage de la liste des ECAP (Emplois exigeant des conditions d’aptitude particulière). Deux mesures qui renforcent l’obligation d’emploi direct des personnes handicapées.

Toujours dans la loi, la nomination d’un référent handicap, interlocuteur de la direction et des personnes handicapées, dans toutes les entreprises de plus de 250 salariés. Enfin, en lien avec nos recommandations, la nomination de référents handicap dans tous les CFA (centre de formation et d’apprentissage), pour faciliter l’adaptation des postes et l’accès aux formations pour les personnes en situation de handicap. Des engagements qui ne produiront des effets qu’à la condition d’un engagement de la direction, qui passera en premier lieu par la formation.

Soyons toutefois réalistes : l’objectif d’inclusion dans l’emploi, dans la situation tendue du marché du travail, ne pourra se faire qu’avec des moyens de compensation techniques, organisationnels et humains.  Il faut rappeler que le taux de chômage des personnes handicapées est le double de celui de la population active générale.

www.lacitoyennetecestpourtous.fr