Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

+ de 27 700 000 €

Montant des subventions en 2019 pour 122 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

Essaimage du modèle Buurtzorg

Soignons humain - 59

L’association Soignons Humain a été créée en juillet 2016 afin de proposer une organisation innovante autour des soins à domicile destinés prioritairement aux personnes en situation de handicap ou de dépendance et aux personnes présentant une maladie chronique ou en sortie d’hospitalisation. Depuis 2019, elle expérimente pour cela en région Hauts-de-France l’application du modèle innovant développé aux Pays-Bas, appelé Buurtzorg. L'approche est centrée sur les besoins du patient, le maintien de l'autonomie et l'ancrage dans un réseau local d'une équipe d'infirmiers reliés par un réseau social interne. La personne et ses aidants sont accompagnés de manière globale et non uniquement du point de vue du soin. Après des résultats très concluants (148 infirmiers formés dans 3 régions avec des effets bénéfiques avérés) révélés par une enquête de mesure d’impact réalisée par le cabinet indépendant CEMKA, spécialisé en santé publique, Soignons Humain souhaite à présent essaimer le modèle Buurtzorg en France et, à terme, obtenir la pérennisation du modèle grâce au soutien des pouvoirs publics. Pour ne pas freiner son élan d’ici-là, alors que l’expérimentation et les financements lui étant liés prendra fin dans le courant de l’année 2023, l’association souhaite continuer à sécuriser son modèle en investissant notamment dans la formation et l’amélioration de son système numérique de suivi.

Lire la suite

Centre de ressources Handicap et Emploi

Prométhée Loir-et-Cher - 41

Prométhée Loir-et-Cher, prestataire de l’AGEFIPH avec le dispositif Cap Emploi, œuvre dans le département du Loir-et-Cher pour l’emploi des personnes en situation de handicap en favorisant leur insertion ou leur maintien dans l’emploi. 1700 personnes, avec une moyenne d’âge de 50 ans, sont accompagnées par cette structure. Pour renforcer son action, l’association a voulu créer un lieu exposant et valorisant les moyens et outils de compensation des différentes déficiences et handicaps. Ce centre de ressources permettra d’informer et de sensibiliser les demandeurs d’emplois, les salariés et les entreprises sur les aides techniques et sur les possibilités de compensations existantes. Ces différents matériels contribuent à faciliter la recherche d’emploi des personnes en situation de handicap, et peuvent inciter les employeurs potentiels à recruter davantage ces personnes. Ils offrent aussi des solutions concrètes de maintien dans l’emploi pour certains salariés. Au-delà du centre de ressources, un dispositif mobile a été pensé pour couvrir l’ensemble du Loir-et-Cher, territoire rural exposé à de nombreuses problématiques, notamment en termes de mobilité.

Lire la suite

Accompagner l’avancée en âge des travailleurs handicapés vieillissants : création de la section annexe de l’ESAT Georges Fauconnet

AMEC - 71

Face au vieillissement des travailleurs handicapés et au manque de solutions intermédiaires pour éviter une retraite prématurée et non souhaitée, l’Association médico-éducative Chalonnaise (AMEC) porte ce projet de création d’une section annexe de son ESAT Georges Fauconnet situé en Saône-et-Loire. A mi-chemin entre atelier de travail classique et atelier thérapeutique, cette section permettra le maintien dans l’emploi de travailleurs handicapés vieillissants dont les rythmes de travail et les missions doivent être adaptés compte tenu de leur avancée en âge et de son impact sur leur état de santé et leur fatigabilité. Aussi, des activités suffisamment variées et non soumises à des contraintes de délais seront proposées à ces travailleurs. Disposant d’un agrément de 111 places, l’ESAT Georges Fauconnet pourra ainsi accompagner au sein de sa section annexe des travailleurs par groupe de 8 maximum, afin de privilégier la qualité d’accompagnement et l’adaptation constante aux situations par le moniteur d’atelier. L’activité professionnelle maintenue permettra tout autant de prévenir la perte d’autonomie que de maintenir le principal vecteur de lien social et d’épanouissement des personnes en situation de handicap vieillissantes.

Lire la suite

Habitat inclusif Résidence Jupiter

ASSOCIATION CENTRE HERAULT - 34

L’Association Centre Hérault (ACH) est une association de parents d'adultes en situation de handicap mental ou psychique. L’ACH est gestionnaire de 5 établissements : un ESAT avec une Section Annexe pour les travailleurs vieillissants ., un Foyer d'Hébergement, un Foyer de Vie avec accueil de jour et un SAVS (Service d’accompagnement à la vie sociale). Le Foyer d’hébergement de 22 places et le Foyer de vie de 13 places, ne répondent plus aux nouveaux besoins des personnes accompagnées en termes de confort, d'intimité et de leur choix de vie. De plus, l’implantation des foyers sur deux sites distincts, à Pézenas et à Nézignan, engendre bien souvent des ruptures dans le parcours des personnes en situation de handicap. En effet, la population accueillie au sein de ces foyers est vieillissante, l’ACH se heurte donc aux limites d’accueil administratives, les personnes résidents en FH doivent quitter leur logement à l’approche de la retraite pour intégrer le FV ou un EHPAD, ce qui entraîne des départs souvent subis et vécus de façon douloureuse. Pour éviter que l’approche des 60 ans soit une nouvelle source d’angoisse pour les usagers et pour qu’à l’avenir le choix de leur lieu de vie soit respecté, l’ACH va regrouper sur un même site, à Pézenas, les deux foyers de vie et étendre son offre à 35 places en habitat inclusif autonome.

Lire la suite

Résidence d'Accueil Les Thermes

CAP ENERGIE - 62

L’Association Cap Energie est née en 2007 de la fusion de l’Association d’Aide au Travail et à la Personne (ADATP) et de l’Association de Soutien au Travail et à la Personne (ASTPE). Cap Energie accompagne depuis les personnes en situation de handicap en facilitant leur insertion sociale grâce à l’activité économique. Présente dans les Hauts-de-France et en Normandie, elle accueille et emploie plus de 550 personnes en situation de handicap dans ses 13 établissements. Dans le Calaisis, Cap Energie gère une Entreprise Adaptée et un ESAT qui exercent tous deux des activités de plasturgie, espaces verts et conditionnement. Une partie des travailleurs a émis le souhait d’accéder à un logement autonome. En effet, la plupart des personnes employées, en situation de handicap mental et/ou psychique, vit au domicile familial ou dans un foyer. Cette réalité, par-delà son caractère privatif d’intimité et d’indépendance, fait peser une charge sur de nombreux aidants. Enfin, certains travailleurs doivent parfois parcourir de longues distances pour se rendre sur leur lieu de travail. Cap Energie a entrepris la construction d’une Résidence Autonomie qui garantira 15 logements à ces travailleurs à Marck-en-Calaisis, à quelques minutes de l’Entreprise Adaptée et de l’ESAT, situés à Calais. Cette résidence, dans laquelle les travailleurs pourront passer leur retraite, s’intégrera dans un projet immobilier intergénérationnel et mixte, qui disposera d’une salle commune destinée à l’inclusion sociale des habitants.

Lire la suite

Le recyclage du matériel informatique au service de l’insertion des personnes handicapées en région AURA

Ecodair - 69

Ecodair, entreprise adaptée et solidaire (agrément ESUS) qui donne une nouvelle vie au matériel informatique et favorise l’insertion et le parcours professionnels de personnes en situation de handicap, implante un nouveau site en région Auvergne Rhône Alpes, à grande proximité de Lyon. Fort de ses 17 années d’expérience, Ecodair déploie son modèle à multiples enjeux sur la métropole lyonnaise, dans une volonté de répondre au plus près des territoires à différentes problématiques : sociales, sociétales et environnementales. En œuvrant au reconditionnement informatique, elle agit sur le développement durable en donnant une seconde vie aux appareils. La démarche a tout autant un impact social, notamment sur la précarité numérique par la revente de matériel reconditionné à bas prix. Le modèle Ecodair repose sur l’insertion professionnelle de personnes en situation de handicap, principalement psychique. Elle permet ainsi à ces personnes, pour beaucoup éloignées de l’emploi, de reprendre confiance en elle par le travail, de s’insérer professionnellement et tout autant socialement, et de monter en compétences tout en construisant et concrétisant un projet professionnel. Le démarrage de l’approche commerciale sur ce territoire en 2021 a permis de tisser de nombreux partenariats. Le déploiement et fort développement de l’activité régionale de reconditionnement va permettre le recrutement de nouveaux collaborateurs en situation de handicap en 2023, entrainant sur ce site régional des besoins, notamment pour des travaux d’aménagements et des investissements en équipements des postes de travail et informatiques.

Lire la suite

Contrat à Impact Social Envie Autonomie

SCIC Envie Autonomie - 75

Portée par une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC), Envie autonomie est un réseau d’entreprises d’insertion par l’activité économique agréé par l’Etat, spécialisées dans la collecte, le recyclage et la revente d’aides techniques pour les personnes en situation de handicap et en perte d’autonomie. Envie Autonomie a réussi la mise en place d’un cercle vertueux, environnemental, social et économique puisqu’il permet la réutilisation d’aides techniques détériorées ou non utilisées, améliore l’accessibilité financière pour des personnes aux revenus limités mais aussi l’accessibilité géographique grâce à ses implantations territoriales. Cet acteur est en outre créateur d’emploi pour les personnes qui en sont éloignées et permet enfin de réduire les dépenses liées aux aides techniques engagées par l’Assurance Maladie et plus globalement les dépenses publiques de santé. Après une première implantation en 2015 à Angers, Envie Autonomie s’engage dans un changement d’échelle et crée en 2019 la SCIC destinée à porter ce déploiement, pour atteindre un total de 20 sites d’exploitation et/ou de distribution fin 2022. Lauréat du Contrat à Impact Social « Economie Circulaire » lancé par l’ADEME (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie en 2021, elle s’est engagée dès lors dans la création d’une filière d’Economie Circulaire pour atteindre 29 établissements en 2025. Ce contrat à impact est financé à la fois par un volet investissements privés et par un volet subventions, objet de la demande de financement. Les groupes de protection sociale ayant tous contribué à la réussite de ce projet, le CCAH vous propose de poursuivre cet engagement et de participer à la création de cette filière d’économie circulaire qui améliore l’accès aux aides techniques de toutes les personnes en perte d’autonomie. Echange Envie Autonomie le 22 septembre

Lire la suite

Village AgorHA

Fondation Anne de Gaulle - 78

En réponse à un appel à manifestation d’intérêt de l’ARS Ile-de-France, la Fondation Anne de Gaulle a élaboré le projet AgorHa, basé sur le principe d’une palette diversifiée d’habitats et d’accompagnements coconçus par les bénéficiaires, leurs proches aidants et les professionnels. Le projet AgorHa inclut un lieu de vie et de soins inclusif ouvert sur la cité - le « Village AgorHA » à Montigny le Bretonneux - associé à plateforme d’accompagnement global des personnes. Le projet se décline en plusieurs volets : - Hébergement : 100 personnes déficientes intellectuelles et/ou porteuses de troubles du neurodéveloppement accueillies jusqu’à la fin de vie, sans rupture du parcours d’accueil et de soin (33 places foyer d’accueil médicalisé et 67 foyer de vie). Parmi ces 100 places, 25 seront destinées à des personnes handicapées vieillissantes. Un habitat inclusif pour 25 personnes sera ouvert à proximité de Versailles. - Accompagnement et soin : services santé, équipe mobile gériatrique dédiée, activités de loisirs et culturelles en lien avec la cité - Innovation : espace d’innovation sociale et technologique ou « living lab », où seront menés des programmes de recherche-action participative avec les personnes en situation de handicap, les aidants, professionnels et les acteurs de droit commun, afin de développer des dispositifs innovants favorisant la citoyenneté et l’autonomie des personnes porteuses de handicap mental ou cognitif. Le Village AgorHa a vocation à devenir tiers-lieu fédérant résidents, acteurs du soin et de l’accompagnement et habitants des environs qui auront accès aux services notamment santé ou conciergerie de quartier.

Lire la suite

ESAT Les Ateliers du Val d'Argent

APAJH 95 - 95

L'ESAT du Val d'Argent situé à Argenteuil et géré par l'APAJH 95, accompagne 136 personnes en situation de handicap dont la moitié des travailleurs ont plus de 40 ans. Les locaux actuels n’étant plus adaptés aux travailleurs notamment vieillissants, l’établissement a décidé de restructurer ses locaux et de créer une extension de 1 000 m². Cet aménagement sera l’occasion d’améliorer la qualité de vie au travail de tous et d'adapter ses activités aux différents rythmes et besoins des travailleurs en fonction de leurs souhaits et de leur âge mais aussi de prévenir les risques de ruptures de parcours des travailleurs vieillissants à la sortie. En effet l’ESAT du Val d’Argent mettra en place un Dispositif Accompagnement et de Soutien aux Travailleurs Handicapés Vieillissants (DASTHV) de 15 places. Ce dispositif leur proposera des solutions alternatives lorsqu'ils ne pourront plus travailler dans des conditions normales et les accompagnera dans la transition vers la retraite, avec un espace dédié et le recrutement de nouveaux professionnels. Le dispositif proposera en outre, des activités alternatives accessibles pour éviter la désocialisation et un accompagnement aux démarches administratives et à la recherche de logement. En parallèle l'ESAT renforcera son dispositif d'accueil des jeunes sorties d'IME pour fluidifier leur insertion professionnelle.

Lire la suite

Extension et restructuration de l’ESAT de L'Arche en Anjou - La Rebellerie

L'Arche en Anjou - 49

Le projet d’extension et de restructuration de l’ESAT de la Rebellerie est un projet porté par l’Association l’Arche en Anjou, dont la mission est d’accompagner des personnes en situation de handicap mental à travers une vie partagée en milieu rural et viticole. L’ESAT de la Rebellerie accompagne 34 personnes en situation de handicap. Il est spécialisé dans les métiers de la vigne et du chai en agriculture biologique, dans la fabrication de confitures et dans diverses activités de sous-traitance. Afin de répondre à plusieurs besoins liés à l’accompagnement des personnes handicapées vieillissantes et à la pérennisation de l’activité économique du site, l’ESAT de la Rebellerie a mené une réflexion sur le développement de ses activités, avec en résultat, l’extension du bâtiment dédié aux activités de sous-traitance et la création d’un nouveau chai. Situé au cœur d’un vaste domaine viticole, au sein de la ville de Nueil-sur-Layon dans le Maine-et-Loire, l’ESAT a connu un fort développement économique ces dernières années, ainsi ces travaux d’agrandissement et de restructuration permettront de pérenniser l’activité et de renforcer son rayonnement. De plus, le projet permettra d’améliorer les conditions de travail des personnes handicapées vieillissantes (moyenne d’âge : 40.4 ans) et aura également l’avantage d’adapter l’atelier aux conditions de marché grâce à une méthode de travail plus adaptée.

Lire la suite

Unité de vie enfants polyhandicapés

APAJH 46 - Lot - 46

En octobre 2020, à la sortie du confinement, plusieurs familles d’enfants polyhandicapés lancent un appel au secours : elles cherchent désespérément une place dans un centre de répit pour leurs enfants afin de pouvoir souffler. En effet, la nature du polyhandicap et l’impossibilité de scolariser son enfant du fait de la gravité de ses pathologies obligent certains parents sans solution, à une présence permanente à leur domicile auprès de leurs enfants. La crise sanitaire n’a fait qu’augmenter le sentiment d’isolement qu’ils peuvent ressentir. L’Agence Régionale de Santé Occitanie répond positivement avec la création d’une maison de répit pour les familles. L’APAJH du Lot (46) a été mobilisée pour mener à bien ce projet. L’association située à Cahors gère actuellement un Etablissement pour Enfants et Adolescents Polyhandicapés (EEAP) avec un accueil de jour et un Service de Soins et d'Education Spéciale à Domicile (SESSAD). Par ailleurs, l’APAJH du Lot est déjà très investie sur ces questions de répit des aidants puisqu’elle participe au projet d’accueil d’urgence et de répit régional en partenariat avec l’Institut des Jeunes Aveugles (IJA) de Toulouse. Ainsi, en février 2021, une maison située à proximité de l’EEAP est achetée par l’APAJH. Après une complète rénovation elle pourra accueillir 4 enfants polyhandicapés âgés de 2 à 20 ans, du mercredi soir au lundi matin. Ce lieu de répit sera ouvert 100 jours et 20 week-ends par an.

Lire la suite

Association Action Philippe Streit

ASSOCIATION ACTION PHILIPPE STREIT - 25

L'association Action Philippe Streit s’est donnée pour mission de développer un écosystème d'entreprises adaptées, afin de développer l’emploi des personnes en situation de handicap en milieu rural. Elle a créé pour cela à Anteuil, commune rurale du Doubs, une première entreprise adaptée « Vipp & Philippe » , qui fournit des prestations de centre de relation clients et a mis en place tous les services de logement et de transports nécessaires à l’activité professionnelle des personnes en situation de handicap, levant ainsi les freins à leur employabilité dans cette vallée peu accessible. L’association veut également aménager un centre médico-sportif qui accueillera médecins généralistes, kinésithérapeutes et professeurs d'activités physiques adaptées sur le site. Il permettra aux personnes en situation de handicap de poursuivre leur rééducation sur leur lieu de travail, certains d’entre eux ne pouvant poursuivre une activité professionnelle du fait de l’éloignement des lieux de soins. Ce centre médico sportif profitera en particulier aux personnes handicapées vieillissantes de plus de 50 ans qui représentent aujourd’hui 30 % des effectifs, tout en favorisant la dynamique territoriale puisqu’il sera ouvert à tous. L’association a également prévu de créer un centre de formation et une deuxième entreprise adaptée, qui ouvriront mi 2023. Enfin, la première antenne en milieu rural « Kliff par Randstad » (recrutement en CDD, CDD et intérim de personnes détenteurs de RQTH) ouvrira sur le site en octobre 2022. L’entreprise Vipp & Philippe emploie actuellement 68 salariés dont 52 en situation de handicap. Avec l’intégration des nouvelles structures, l’objectif est d’atteindre les 150 emplois de personnes en situation de handicap à fin 2023, au sein des différentes structures. Les membres du CCAH sont sollicités sur l’aménagement du centre médico-sportif.

Lire la suite

Maison d'Accueil Spécialisée

Centre hospitalier intercommunal de Mont-de-Marsan et Pays des Sources - 40

Le Centre Hospitalier Intercommunal (CHI) de Mont-de-Marsan et du Pays des Sources, situé en périphérie de la ville de Mont de Marsan, est un vaste complexe aux activités multiples tournées vers le secteur sanitaire, allant de la prévention aux soins, en passant par l’enseignement, la formation, la recherche et l’innovation (hôpital, SSIAD, SAMSAH, Unité Sanitaire en Milieu Pénitentiaire, Centre de Formation des Personnels de Santé, EHPAD, etc.). Le service de soins de psychiatrie abrite dans ses murs deux unités psychiatriques SONATINE et ARIA dont 54 patients relèvent plus d’un profil Maison d’accueil spécialisée. En effet, la prise en charge de ces 54 patients s’effectue actuellement dans le secteur sanitaire qui a pour vocation d'être un « lieu de soins » alors qu'ils ont besoin d'un véritable parcours de vie individualisé avec un accompagnement dans les actes de la vie courante au sein d’une structure médico-sociale. En outre l’âge moyen de ces résidents, 52 ans, pose également la question de la prise en compte de l’avancée en âge. Le projet de future MAS, dans le cœur de ville, porte sur 60 lits d’hébergement permanent, 2 lits d’accueil temporaire et 3 places d’accueil de jour, soit une capacité totale de 65 lits et places. Une nouvelle unité verra également le jour et sera dédiée à l’accompagnement de personnes avec Trouble du spectre autistique (12 lits).

Lire la suite

Création de la première résidence inclusive d’Isère pour un public atteint de trouble du spectre autistique

Association Envol Isère Autisme - 38

Cette résidence, nommée l’Equipée, est le premier habitat inclusif pour un public atteint de trouble du spectre autistique sur le département de l’Isère. Portée par l’association Envol Isère Autisme, elle permettra à 6 jeunes adultes autistes de développer leur autonomie et aux parents aidants familiaux de diminuer la charge de la relation d’aide quotidienne apportée à ces jeunes vivant encore au domicile familial. L’association assurera l’intermédiation locative de 7 logements, 6 étant attribués aux futurs résidents et un 7ème sera dédié à l’animation collective. Les appartements seront équipés de domotique de premier plan pour permettre tout autant l’accès à l’autonomie de ces jeunes qu’un lien facilité et adapté avec l’extérieur, familles et professionnels. Le projet a reçu le soutien du Conseil Départemental à plusieurs niveaux et notamment par l’attribution de l’aide à la vie partagée. Les professionnels qui seront amenés à intervenir au domicile de ces jeunes seront formés à la prise en compte du trouble du spectre autistique. Un accompagnement sera assuré par Familles Solidaires en amont, pendant et après l’emménagement des futurs résidents afin de faciliter les nouvelles dynamiques de vie de ces familles permettant à tous – jeunes, parents, fratries et professionnels – de trouver sa juste place et son juste rôle dans ces dynamiques de vie reconfigurées.

Lire la suite

RESIDENCE AUTONOMIE MARIE RIVIER

L'association Saint Joseph - 81

La Congrégation des Sœurs de la Présentation de Marie administre à travers en France et à l’étranger de nombreux établissements scolaires et associations agissant dans le champ du médico-social. L’une d’elles, l'association Saint Joseph située à Brassac dans le Tarn gère deux établissements accueillants des personnes âgées et des personnes handicapées vieillissantes, un EHPAD créé en 2003, la résidence Saint Joseph et un foyer de vie de 25 places, la résidence Nancy Bez, plus récente qui a ouvert ses portes en septembre 2015. L’association Saint Joseph a entamé depuis quelques années déjà, des réflexions pour développer et améliorer son offre de logements intermédiaires et apporter une réponse adaptée au besoin d’habitat et de services aux personnes handicapées vieillissantes qu’elle accompagne. Les réflexions menées ont également conduit l’association à se repenser comme un Pôle ressources au service de l’accompagnement du vieillissement sur son territoire. Ainsi, sur les 43 chambres que compte l’EHPAD, 6 chambres seront entièrement rénovées et, profitant de l’opportunité d’acquérir 2 maisons en continuité du bâtiment, l’association Saint Joseph installera sa prochaine résidence autonomie Marie Rivier dédiée à l’accueil de 12 personnes âgées dont 6 personnes handicapées vieillissantes.

Lire la suite

Plateforme de services et habitat inclusif pour un accompagnement global des personnes en situation de handicap psychique

ALVE - 41

L’association ALVE a été créée en 1991 par des équipes de santé mentale de l’hôpital Barthélémy Durand, médecins et infirmiers et par des familles adhérentes de l’UNAFAM. Elle accueille et accompagne aujourd’hui 660 adultes souffrant de handicap psychique dans 21 établissements répartis en Essonne (91), Seine et Marne (77), Eure et Loir (28), Seine Maritime (76) et Loir et Cher (41). En juin 2021, L’ALVE a acquis une ancienne école vendue par la mairie de Vendôme (41) pour y regrouper et ainsi mutualiser les structures gérées par l’ALVE 41 : le Service d’Accueil de Jour (SAJ) ; le Services d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS) ; le Service d’Accueil Médicalisé et de Soins pour Adultes Handicapés (SAMSAH) et le Groupe d’Entraide Mutuelle (GEM). Avec cette acquisition, l’association a saisi l’opportunité de créer 6 logements inclusifs. Ainsi 107 personnes en situation de handicap psychique seront accompagnées par les différents services. Situé dans un quartier à proximité du centre-ville, Cette nouvelle implantation permettra une ouverture sur la cité en préparant l’insertion sociale des personnes qu’elle accompagne. Cette plateforme proposera des actions adaptées aux besoins liés au vieillissement des personnes en situation de handicap psychique. Ces 5 structures (SAJ, GEM, SAMSAH, SAVS + Habitat Inclusif) complémentaires, travaillent en étroite collaboration et constituent un dispositif d’accueil, d’accompagnement et d’entraide garantissant une continuité de prise en charge et de lutte contre l’isolement. L'Habitat Inclusif complètera le dispositif en offrant de nouvelles possibilités d'hébergement et d'insertion sociale.

Lire la suite

Maison Saint Colomban

Fédération Sainte Jeanne de Valois - 22

Le projet « Maison Saint Colomban » est un habitat inclusif porté par l’association Noroît Handicap, dont l’objet est de gérer le projet d’ouverture de la Maison, puis par la suite, l’intermédiation locative. Cette association est affiliée à la Fédération Sainte Jeanne de Valois, propriétaire de l’habitat via sa propre SCI, qui apporte également son soutien dans l’ingénierie de projet. L’habitat inclusif est composé de 10 logements, sous forme de colocation, au cœur de la commune de Pleudihen-sur-Rance dans les Côtes d’Armor. Le responsable de la maison et les animateurs seront en charge de la mise en œuvre du projet de vie sociale et partagée, ainsi que la coordination des professionnels de l’aide et du soin, intervenant sur les temps clefs de la journée. La Maison Saint Colomban complète l’offre territoriale en matière d’habitat inclusif, à destination des jeunes en situation de handicap mental, issues du domicile ou en rupture de parcours. Grâce aux partenariats avec les acteurs du territoire et la reconnaissance d’habitat inclusif délivrée par le Conseil Départemental, ce projet propose une réponse novatrice pour accompagner les personnes en situation de handicap et leurs proches, afin de vivre en milieu ordinaire. De plus, une attention spécifique est portée sur l’insertion sociale des colocataires afin de favoriser leur inclusion au sein de la société, en tissant un lien fort avec l'environnement local. Répondant pleinement aux besoins actuels des jeunes en situation de handicap, plusieurs Maisons sont à l’étude sur d’autres départements.

Lire la suite

Création d'un pole "Handicap Psychique de l'Indre"

UGECAM Centre ALPC - 36

L'UGECAM Centre intervient dans les champs sanitaire et médico-social pour des personnes en situation de handicap comme pour des personnes âgées. À travers la gestion de ses 11 établissements et services, l’UGECAM Centre accompagne plus de 600 personnes tout au long de la vie. La Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) de l’Indre et le Service d'accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH) sont spécialisés dans l’accompagnement des personnes souffrant de troubles psychiques et vivant avec un handicap, ce qui représente actuellement 41 personnes, dont 72% ont plus de 40 ans. Depuis 2009, la MAS est implantée à Saint-Maur dans un site psychiatrique sanitaire, le Pôle de Psychiatrie pour Adultes du Centre Hospitalier de Châteauroux. Afin d’améliorer les conditions d’accueil des personnes en situation de handicap, de leurs familles et des partenaires, de fluidifier la communication et les liens avec les professionnels médicaux et de contribuer à la déstigmatisation des personnes en situation de handicap psychique, l’UGECAM a décidé développer un projet de création d’un pôle Handicap Psychique sur Châteauroux. À travers la relocalisation de la MAS et la construction d’un bâtiment neuf regroupant les 2 structures, c’est une réponse efficace qui sera apportée aux bénéficiaires. Il permettra de garantir un meilleur accompagnement, individualisé, modulable en fonction des situations et attentes, dans un lieu adapté, ouvert et non stigmatisant.

Lire la suite

Extension MAS le Perthuis / APAJH17

APAJH 17 - 17

L’APAJH 17, située à la Rochelle, est l’antenne de la Fédération APAJH en Charente Maritime. Créée en 1998, l’APAJH 17 gère de nombreux établissements et services médico-sociaux dont la Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) du Perthuis, lieu de vie pour 70 personnes polyhandicapées ayant besoin d’une surveillance et de soins constants. La MAS propose également un accueil de jour entre 9h et 17h, du lundi au vendredi pour 10 personnes. Parce que la MAS du Perthuis a développé une expertise dans l’accompagnement de personnes en situation de handicap souffrant de maladie neurodégénérative comme la maladie de Chorée de Huntington, elle s’est vue accorder par l’ARS 10 places supplémentaires (8 place en internat et 2 places en accueil de jour) portant ainsi sa capacité totale à 90 personnes. L’accueil de 10 nouveaux adultes atteints de maladie neurodégénératives contraint la MAS à construire une extension au bâtiment actuel. Les nouveaux résidents qui requièrent un accompagnement lourd et complexe s’apparentant à un accompagnement en fin de vie, seront toutefois répartis sur l’ensemble des unités pour éviter l’épuisement des professionnels.

Lire la suite

E@M Noisy le Grand

GAPAS - 93

L'association GAPAS a remporté un appel à projet de l’ARS de Seine-Saint-Denis et porte le projet de création d’Etablissement d'Accueil Médicalisé pour personnes porteuses de troubles du spectre autistique sévères à Noisy le Grand. L'association construit un nouveau bâtiment pour 35 adultes dont 6 sont également déficients visuels. Ces 35 places seront attribuées à un public actuellement sans solution et offriront une perspective de continuité de parcours, notamment à des personnes actuellement placées en Belgique. L'établissement proposera un hébergement permanent, un accueil temporaire en internat et un accueil de jour et travaillera en réseau avec deux équipes mobiles d’accompagnement et d’autres établissement du département afin de trouver aussi des solutions d’accompagnement pour les personnes qui n'y sont pas accueillies de façon pérenne. L’E@M de Noisy-le-Grand apporte une réponse innovante, avec une offre d’accueil modulaire et modulable et des méthodes d’accompagnement individualisées et tournées vers l’autonomie et l’inclusion. Il s’attachera à s’adapter non seulement aux besoins des personnes accueillies mais aussi à ceux des familles qui seront étroitement associées à l’accompagnement de leurs proches et pourront bénéficier d’un centre de ressources et de formation. En outre, l’accueil temporaire sera spécifiquement dédié à une offre de répit ponctuel pour les aidants de personnes porteuses de troubles du spectre autistique du département.

Lire la suite