Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap autour des thématiques suivantes :
- Accompagner l’avancée en âge des personnes en situation de handicap :
(Accompagner le passage à la retraite ; Accompagner le bien vieillir en bonne santé ; Améliorer le logement et les conditions de vie ; Préserver l’autonomie et maintenir le lien social ; Proposer des solutions d’habitat alternatives à l’établissement)
- Accompagner les proches aidants :
(Favoriser l’accès à l’information et à l’orientation ; Favoriser l’accès aux services offrant solutions de répit et/ou de maintien à domicile ; Développer des lieux de vie et de répit les aidants)

Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Important : Sont exclus tous les projets de mise en accessibilité du cadre bâti, des transports, les projets portés à titre individuel, d’emploi, de formation, d’intégration scolaire, d’un local, d’un établissement ou d’un service, d’un loisir ou d’une pratique sportive.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

+ de 27 700 000 €

Montant des subventions en 2019 pour 122 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

EQUIPHORIA

Equiphoria - 48

Fondé en 2012 en Lozère, Equiphoria est un institut dédié à la mise en œuvre et au développement d’une thérapie non médicamenteuse avec le cheval pour les personnes en situation de handicap. En 2016, Equiphoria a mis en place le programme Famille Equiphoria, une action de soutien destinée aux proches aidants : des professionnels dédiés accueillent et accompagnent lors de séjours, les familles dont le proche handicapé bénéficie, au sein du centre, de séances d’hippothérapie et d’équithérapie . Aujourd’hui, pour faire face à la demande croissante des familles (+15% de demandes par an) par l’augmentation des capacités d’accueil du dispositif Equiphoria est indispensable. L’installation d’une tente équestre permettra de disposer d’un deuxième espace couvert et adéquat pour des séances d’hippothérapie avec monte du cheval. Avec le renforcement de l’équipe cela permettra à l’institut Equiphoria d’augmenter sa capacité de prise en charge et ainsi de répondre plus facilement à la demande des familles et des partenaires, tout en maintenant le niveau de qualité des soins, avec notamment la prise en charge de l’entourage familial.

Lire la suite

Maison communautaire de Chasse-Royale

ADGV - 59

L’Association de Développement Gérontologique du Valenciennois (A.D.G.V) a été créée en 1995 afin de développer le concept des maisons communautaires sur ce territoire. Ces maisons permettent à des personnes âgées et/ou des personnes en situation de handicap psychique de vivre dans des conditions quasi similaires à la vie en milieu ordinaire, avec un accompagnement spécialisé en fonction des besoins des personnes. L’association s’est rapprochée du bailleur social Axentia afin de construire une nouvelle maison communautaire dans le quartier de la Chasse Royale, à Valenciennes. Ce quartier, classé Quartier Prioritaire de la Ville (QPV), est en processus de dynamisation et bénéficie du Programme National pour la Rénovation Urbaine. Au total, la Maison de La Chasse Royale proposera à la location 31 studios et appartements à 37 personnes en situation de handicap psychique vieillissantes et personnes âgées. Une partie d’entre elles est en situation de handicap psychique et sera accompagnée spécifiquement à la vie autonome en dehors du milieu hospitalier.

Lire la suite

Accueil Temporaire et SAVS Lamourous

ASSOCIATION LAMOUROUS - 46

Fondée en 1982 l’Association Lamourous gère 4 établissements : un ESAT, un-Foyer d’hébergement (FH) avec un service dédié aux Personnes Handicapées Vieillissantes (PHV), un Service d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS) et un Accueil Temporaire (AT). Le SAVS et l’Accueil Temporaire se trouvent dans l’enceinte de l’Association située en plein centre-ville de Cahors. Trop exigus, les espaces n’autorisent pas une réponse individualisée aux 90 personnes accompagnées, empêchent de répondre à la diversité des attentes des personnes et freinent également la fréquentation des lieux. Aujourd’hui le SAVS et l’AT se partagent les mêmes locaux, le manque d’espace et l’augmentation des besoins d’accompagnement de personnes handicapées vieillissantes (PHV) conduisent l’association Lamourous à mener des travaux de réhabilitation de locaux actuellement inoccupés situés en annexe du bâtiment principal Ainsi, le SAVS, verra son nombre de places augmenté de 3 places. Les ressources humaines additionnelles générées par ces nouvelles places permettront de recruter et de dédier une équipe spécifique aux PHV et ainsi favoriser leur maintien à domicile. Pour l’AT l’ouverture d'un nouveau lieu et l'amplitude plus grande du nombre de jours d'ouverture augmenteront les possibilités d'accueil, 9 nouvelles personnes pourront être intégrées. Une réponse plus adaptée sera aussi apportée aux personnes en situation de handicap psychique pour lesquelles les besoins ont été repérés et/ou exprimés. L’AT avec hébergement viendra plus en appui aux familles quand celles-ci se trouvent absentes du domicile (hospitalisation-obligations familiales ou professionnelles) et quand elles ont besoin de répit (la nuit notamment).

Lire la suite

Après-parents

ADAPEI 29 - 29

Le projet Après-parents est une expérimentation portée par l’ADAPEI du Finistère, association non-gestionnaire dont les missions sont de défendre les intérêts des personnes en situation de handicap mental et de déployer des activités familiales pour les adhérents. L’ADAPEI 29 souhaite expérimenter un nouveau service inédit en France, dont le but est d’aider les parents d’enfants handicapés mentaux à anticiper la phase de l’après-parents, c’est-à-dire celle où ils n’ont plus la capacité d’exercer leur rôle d’aidant. S’inspirant d’un dispositif belge existant (service Madras), l’objectif de ce projet est d’étudier les conditions de l’adaptation de ce service au contexte administratif, juridique et institutionnel français, en expérimentant son déploiement sur le département du Finistère. Grâce à l’appui d’un incubateur de l’ESS et de l’Université de Bretagne Occidentale, le projet permettra de former, d’impulser et d’animer un réseau d’assistantes sociales en charge d’accueillir les parents, et de les aider à répondre de manière globale et pluridimensionnelle à la question du futur de leurs enfants quand les aidants ne seront plus là. Lauréat de l’appel à projets « Expérimenter pour accompagner l'évolution de l'offre médico-sociale » porté par la CNSA, cette expérimentation se déroulera sur 2 ans dans l’objectif de modéliser un nouveau service, en vue de sa pérennisation et de son essaimage.

Lire la suite

Parentalité et Handicap

Fédération nationale des École des parents et des éducateurs (Fnepe) - 75

Depuis 1929, la Fédération nationale des Ecoles des parents et des éducateurs (Fnepe) coordonne et représente un réseau associatif de prévention et de co-éducation, offrant ses services aux parents, aux jeunes, aux familles et aux professionnels. En 2022, plus de 31 000 personnes ont participé à au moins une action des Ecoles des Parents et Educateurs (EPE) auprès des 41 associations locales couvrant 59 départements métropolitains et ultramarins. À partir de 2020, en partenariat avec la Fondation pour l'Audition, le réseau des EPE a étendu son engagement dans le domaine du handicap. Il a mis en place un programme d'actions spécifiques pour les parents d'enfants sourds et malentendants. En 2022, une expérimentation a été conduite dans trois départements (le Loiret, l'Hérault et la Seine-Maritime). Fort de cette expérience, le réseau des EPE vise à renforcer et à structurer son soutien envers les parents d'enfants en situation de handicap, qui sont les premiers aidants de ces enfants. En élargissant ce dispositif à 5 autres départements, un grand nombre de parents pourront bénéficier d'un accès aux services complets du réseau des EPE, ainsi qu'à des actions spécialement conçues pour les parents d'enfants en situation de handicap. Ces actions incluent des cafés des parents, des groupes d'échanges, des ateliers thématiques et des services individuels tels que la guidance parentale. Le projet Parentalité & Handicap contribuera à pérenniser le programme dédié aux parents d'enfants sourds ou malentendants, à développer des initiatives ciblées pour les parents d'enfants en situation de handicap et à former les équipes pour mieux accueillir et accompagner ces familles. A travers le déploiement de ces actions, la Fnepe vise à aider les parents à mieux vivre leur parentalité et à s'adapter quotidiennement à la situation de handicap de leur enfant.

Lire la suite

Habitat inclusif de Guines

APF France handicap - 35

L'APF France Handicap gère en Bretagne le Service d'Accompagnement Médico-Social - SAMS 35 - pour des personnes en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés. Elle s'est associée à un acteur clé du territoire, l'association de patients EPI Bretagne, pour diversifier l'offre d'hébergement et créer un habitat inclusif à Rennes. J4 Situé au sein du nouveau quartier de "Guines", celui-ci proposera 19 logements privatifs pour personnes très dépendantes. Les 12 premiers logements seront intégrés au sein d’un immeuble d’habitation. D’ici fin 2024, 7 appartements "en diffus" dans le quartier accueilleront d’autres locataires. Les personnes en situation de handicap des 12 logements de l’immeuble - dont la moyenne d’âge est de 42 ans - seront locataires auprès des bailleurs sociaux qui portent le projet immobilier. Le projet de vie sociale et partagée, élément central de l’habitat, inclura un espace de convivialité situé au cœur du bâtiment et une terrasse accessible à l'ensemble des habitants du quartier, entièrement équipée par l’association pour devenir un lieu de lien social. Ce projet expérimental a la particularité d’offrir non pas un habitat en colocation mais de vastes appartements autonomes, dont certains disséminés dans le quartier, à un public qui n'a quasiment jamais accès à ce type de logement.

Lire la suite

Foyer de Vie Saint-Louis

Association Vivre et Devenir - 93

Le Foyer de Vie Saint-Louis, géré par l’association Vivre et Devenir, association reconnue d'utilité publique depuis 1920, accueille, soigne et accompagne des personnes parmi les plus fragiles de notre société. Le Foyer de Vie Saint-Louis possède 50 places à destination des personnes déficientes intellectuelles. L’Agence Régionale de Santé Ile-de-France a lancé, en juin 2021, un avis de mise en concurrence pour le déploiement de places en établissement, avec ou sans hébergement, pour adultes en situation de handicap. C’est dans ce cadre que le Foyer Saint-Louis a été retenu pour la création de 6 places de Foyer de Vie « semi-autonomie » avec hébergement. Adossées au Foyer de Vie Saint-Louis, ces 6 places d’internat seront localisées dans une maison indépendante située à proximité immédiate du Foyer et appartenant à l’Association. Le Foyer de Vie « semi-autonomie » propose une solution innovante pour répondre au mieux aux besoins du public, avec un lieu de de vie se rapprochant d’un habitat classique, un accompagnement tourné vers l’inclusion au cœur de la cité et un accès régulier au plateau technique. De plus, la mise en œuvre de ce projet permettra de libérer 4 à 6 places au sein du Foyer de Vie Saint-Louis qui pourront, dès lors, être proposées à des personnes sans solution identifiées comme prioritaires par la MDPH.

Lire la suite

MAISON DE RÉPIT D'ILE DE FRANCE

Fondation pour l'Université de Lyon, agissant pour le compte de la Fondation France Répit - 92

puis 2018, une première Maison de répit intergénérationnelle et pluri-pathologies, associée à une équipe mobile de répit et d’accompagnement, permet aux familles de la métropole de Lyon de bénéficier d’un accueil régulier dans un lieu ressourçant, et d’un soutien individualisé au long cours. Avec un taux d’occupation de 80%, ce sont près de 450 familles qui ont déjà pu bénéficier de son offre. Forte de cette première expérience réussie, la Fondation France Répit souhaite à présent développer d’autres Maisons de répit, en commençant par celle d’Ile de France, en partenariat avec l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, PALIPED (réseau de soins palliatifs en Ile de France) et la Fondation Saint Jean de Dieu. Installée à Boulogne Billancourt dans un bâtiment à rénover, cette maison, avec l’appui d’une équipe mobile de répit, permettra d’accueillir pour des séjours courts des personnes malades, en situation de handicap, en perte d’autonomie, et leurs proches, pour un temps de repos, de soins et de soutien psycho-social. D’une capacité de 24 places pour personnes à fort besoin de soins (8 enfants, 8 adultes et 8 personnes âgées) et 16 places pour les aidants, le dispositif de répit vise avant tout à accompagner les familles et à diminuer l’épuisement des proches aidants à l'heure où le domicile devient le lieu naturel et principal du soin et de l'accompagnement, dans un contexte de virage ambulatoire, de plus grande inclusion des personnes en situation de handicap et de volonté de maintien à domicile des personnes en perte d'autonomie. Le développement de ces nouvelles solutions de répit pour les personnes malades, handicapées ou âgées et leurs proches aidants constitue une initiative innovante, répondant à un véritable enjeu de société. Le dispositif n’a pas vocation à se substituer à des établissements de soins et/ou d’accompagnement médico- sur un territoire ou un bassin de santé donné social mais à les compléter en apportant une offre supplémentaire inexistante ou insuffisante, ici l’Ile de France.

Lire la suite

Maisons partagées Toulouse-Pibrac

Association Simon de Cyrène Toulouse - 31

C’est en 2017, avec la création du Groupe de Compagnons, que l’aventure des maisons partagées de Toulouse commence. Construites sur le même modèle que les maisons Simon de Cyrène déjà existantes sur le territoire national, les maisons partagées de Toulouse vont permettre à 18 personnes traumatisées crâniennes et/ou cérébrolésées de « vivre ensemble ». Le bailleur social Les Chalets a obtenu un bail à construction de la part de l’association Diocésaine de Toulouse pour construire un bâtiment composé de trois « maisons partagées », la gestion locative sera confiée à l’association Simon de Cyrène Toulouse. Chacune des maisons partagées, comprend 6 studios pour personnes handicapées, 4 studios pour des assistants et 1 studio pour un responsable de maisonnée ainsi que des espaces de vie communs. Au total, c’est 33 personnes qui font librement le choix d’habiter ensemble et d’être acteurs du « vivre ensemble. L’habitat partagé au-delà des seules personnes en situation de handicap est un projet de mixité sociale, point fondamental du projet. Autre principe constitutif des maisons partagées Simon de Cyrène, elles sont complémentaires aux propositions des établissements médicosociaux et participe à l’enrichissement de l’offre territoriale en termes d’habitat accompagné et adapté.

Lire la suite

Bien vieillir à domicile

Association Vivre et Devenir - 76

L'association Vivre et Devenir gère plus de 50 établissements, services et dispositifs dans quatre régions de France pour les personnes en situation de fragilité. Le Dispositif Habitat Coté cours, implanté au Havre, a pour objectif d’accompagner les personnes en situation de handicap psychique à s’installer dans un logement autonome de droit commun. Avec ses partenaires du secteur de la psychiatrie, plusieurs difficultés auxquelles font face les personnes vieillissantes ayant un trouble psychique ont pu être identifiées. L'une de ces difficultés est le manque de logements adaptés à leurs besoins. En outre, il est fréquent qu'à partir de 50 ans, ces personnes soient dirigées vers des EHPAD spécialisés sans évaluation de leur capacité à vivre de manière autonome dans un environnement ordinaire. Pour faire face à cette problématique croissante, l'association a décidé de développer un projet d'habitat inclusif spécialement conçu et adapté aux personnes vieillissantes en situation de handicap. Ce projet situé sur la commune du Havre implique la rénovation de 5 appartements partagés en colocation, destinés à accueillir 15 personnes de plus de 50 ans, en situation de handicap psychique, en intégrant des espaces communs et des équipements adaptés aux problématiques liées au vieillissement. De plus, le projet offrira un accompagnement visant à maintenir ces personnes chez elles le plus longtemps possible.

Lire la suite

Habitats inclusifs de L’Arche à Clermont-Ferrand

Fondation Les Amis de L'Arche - 63

Afin de répondre aux enjeux d’inclusion des personnes en situation de handicap mental, l’Arche propose la création de deux habitats inclusifs et partagés pour permettre à 16 personnes d’accéder à leur propre logement en centre-ville de Clermont-Ferrand. Cette nouvelle solution permet une véritable alternative entre l’institution et la vie à domicile auprès des familles. Le projet consiste en la rénovation d’un groupe scolaire de la fin du XIXe siècle pour y aménager deux logements partagés, un logement d’urgence pour une famille de réfugié dont un des membres est en situation de handicap et un tiers-lieux ouvert aux habitants avec accueil café, expositions artistiques et spectacles. De plus, le même site accueillera également un foyer de 40 étudiants. Si les habitats sont bien distincts, une terrasse en commune favorisera les rencontres et les échanges et participera là encore de l’inclusion et du vivre-ensemble, valeurs ancrées dans ce projet.

Lire la suite

FONCIERE CHENELET - 4 Logements à Boult-aux-Bois (08)

FONCIERE CHENELET - 08

La foncière Chênelet, entreprise solidaire d'utilité sociale et maître d'ouvrage d'insertion, a pour projet la construction de plusieurs logements de type studio, T2, T3 et habitat partagé dans les départements des Ardennes, du Pas-de-Calais et de l’Oise Soucieux de répondre à un besoin non satisfait d’habitats pour personnes en difficulté sur des territoires ruraux, la Foncière Chênelet se place comme un acteur innovant dans le montage de projet au profit des publics vulnérables, en lien avec les collectivités publiques et les acteurs locaux. Ces logements permettront d'accueillir des personnes en situation précaire, des personnes vieillissantes en perte d'autonomie et des personnes en situation de handicap Ces logements sociaux, entièrement accessibles et adaptés à la perte d’autonomie seront respectueux de l'environnement et construits en utilisant des matériaux biosourcés (bois, paille, briques en terre crue).

Lire la suite

FONCIERE CHENELET - Réhabilitation 6 logements adaptés à Calais Espérance (62)

FONCIERE CHENELET - 62

La foncière Chênelet, entreprise solidaire d'utilité sociale et maître d'ouvrage d'insertion, a pour projet la construction de plusieurs logements de type studio, T2, T3 et habitat partagé dans les départements des Ardennes, du Pas-de-Calais et de l’Oise Soucieux de répondre à un besoin non satisfait d’habitats pour personnes en difficulté sur des territoires ruraux, la Foncière Chênelet se place comme un acteur innovant dans le montage de projet au profit des publics vulnérables, en lien avec les collectivités publiques et les acteurs locaux. Ces logements permettront d'accueillir des personnes en situation précaire, des personnes vieillissantes en perte d'autonomie et des personnes en situation de handicap Ces logements sociaux, entièrement accessibles et adaptés à la perte d’autonomie seront respectueux de l'environnement et construits en utilisant des matériaux biosourcés (bois, paille, briques en terre crue).

Lire la suite

Habitat inclusif Gwitibunan

Gwitibunan Coop, Société Coopérative d'Intérêt Collectif - 22

Gwitibunan est un projet d’habitat inclusif, porté par une Société Coopérative d’Intérêt Collectif du nom de Gwitibunan Coop, dont l’objectif est de développer une nouvelle solution d’hébergement en direction des familles et de leurs enfants, tout en intégrant pleinement les professionnels, les collectivités et les différentes institutions concernées. Face au vieillissement de la population et au manque de solution à destination des personnes atteintes de troubles du spectre de l’autisme, le projet Gwitibunan propose un projet d’habitat inclusif permettant d’accueillir 5 personnes, dont plus de la moitié sont des personnes handicapées vieillissantes. Au sein des Côtes-d’Armor, cet habitat inclusif est composé de 5 logements individuels, avec des espaces communs partagés accolés aux logements privés. Situé au cœur de la ville de Pommeret, le projet d’habitat inclusif Gwitibunan porte une projet de vie sociale et partagée favorisant le vivre ensemble avec un accompagnement spécifique 24h/24 réalisé par des professionnels qualifiés, avec également une coordination essentielle de tous les intervants. Ainsi, ce projet d’habitat inclusif propose une réponse novatrice et alternative à l’accueil en institution pour accompagner les personnes handicapées vieillissantes et leurs proches, afin de vivre en milieu ordinaire.

Lire la suite

Création d'un lieu de séjour pour vacances adaptées

Association INTERLUDE - 31

L'association INTERLUDE, dont le siège est à Toulouse, a été créée en 2014 par M. Guilhem Gary, ayant une formation de musicothérapeute et une expérience de dix ans dans le domaine du séjour adapté dans le cadre de diverses associations toulousaines. Depuis lors, INTERLUDE organise des séjours adaptés pour personnes adultes en situation de handicap mental. L'association INTERLUDE vient de faire l'acquisition d'une maison d'accueil pour réaliser une partie de ses séjours. La volonté est de pouvoir répondre au mieux aux différents besoins spécifiques des adhérents, ainsi que de leurs aidants familiaux, par des séjours réellement adaptés et notamment aux spécificités de l’accueil de personnes handicapées vieillissantes. Après la rénovation de la maison d'accueil, l’association INTERLUDE proposera des séjours de vacances allant du simple week-end à un séjour de plusieurs semaines pendant les mois d’été. Au total, à l’année, c’est 150 vacanciers en moyenne, qui viendront passer quelques jours dans un cadre propice à la détente et au bien-être mais également adapté et sécurisé. Précisons que l’objectif d’INTERLUDE est de s'adresser principalement aux personnes de plus de 50 ans vivant dans leur propre logement ou dans un établissement, ayant besoin d'un environnement reposant.

Lire la suite

La Clé De Soi : plateforme de services coordonnés avec hébergement pour adultes

APF France handicap - 69

Porté par la délégation régionale APF France Handicap, la plateforme coordonnée La Clé de Soi va regrouper sur un même site 8 services d’accompagnement médico-social à domicile et 42 hébergements autonomes (foyer de vie, foyer d’accueil médicalisé et maison d’accueil spécialisée). Sur la commune de Décines-Charpieu et au sein du quartier « Territoire 100% inclusif » de D-Side, cet ensemble immobilier sera composé de deux bâtiments, l’un accueillant l’ensemble des services médico-sociaux (SSIAD, SAMSAH, deux SAVS, service d’aide aux aidants, gardes itinérantes de nuit) et dans l’autre se trouvera 42 logements pour adultes handicapés, pour une majorité vieillissants. Le projet permet la création de 15 places médicalisées en hébergement et en accueil de jour. C’est un exemple parfait d’un projet de transformation du médico-social. En sortant du modèle institutionnel, il propose un fonctionnement plus individuel avec des logements et une vie autonome tout en maintenant un accompagnement à la hauteur des besoins des personnes. Le fonctionnement en plateforme, avec les coordinateurs de parcours, permettra d’accéder à un accompagnement continue et librement choisi ainsi qu’à une diversité de solutions, qu’elles relèvent du droit commun ou proposées par la plateforme. La création d’un tiers lieu permettra d’ouvrir l’ensemble sur le quartier, favorisant la mixité, le vivre ensemble et l’inclusion des personnes en situation de handicap. La plateforme accompagnera plus de 300 bénéficiaires au service de leur autonomie avec l’ambition de créer toutes les conditions favorables au développement de leur autodétermination.

Lire la suite

Création d'une résidence-accueil à St Yrieix la Perche

Mutualité Française du Limousin - 87

L'inclusion des personnes en situation de handicap psychique est souvent complexe, du fait de parcours de vie chaotiques, faits d'allers et retours entre l’hôpital, le domicile et parfois la rue. Les résidences-accueil, structures sociales qui associent maison relais et service d’accompagnement, permettent à des personnes en situation de handicap psychique, suffisamment stabilisées de vivre en logement autonome, tout en bénéficiant d’une présence qui sans être continue, apporte sécurité, convivialité ainsi qu’un accompagnement social. Le projet de résidence accueil sur le territoire de St Yrieix la Perche au sud de la Haute-Vienne, est né en 2015 d'une volonté commune, acteurs institutionnels et acteur opérationnels, de proposer 20 logements pour permettre une meilleure inclusion des personnes en situation de handicap psychique. Pilotée par La Mutualité Française du Limousin (MFL), la construction sera réalisée par le bailleur social ODHAC 87. La question du vieillissement des personnes en situation de handicap sera au centre des préoccupations de la MFL. Elle utilisera son expertise sur le champ de l’avancée en âge, acquise notamment avec la gestion de 7 EHPAD sur 3 départements (Creuse, Corrèze et Haute-Vienne).

Lire la suite

Le Château des Sourires

Association Sourire à la vie - 13

L’Association Sourire à La Vie a été créée en 2006 afin d’accompagner les enfants atteints d’un cancer et leurs parents dans leurs parcours, du diagnostic jusqu’à la rémission. Pensée dans un premier temps pour offrir des activités et vacances à ce double public, l’association s’est développée depuis 2012 pour accueillir des séjours de répit pour les parents et de soins pour les enfants au sein de ses locaux, le Phare des Sourires. Elle est le premier centre de soins de support et de répit en France spécialisé en cancérologie pédiatrique. Localisé au cœur du port de l’Estaque, son siège le Phare des Sourires rencontre un succès grandissant au sein du territoire du PACA et au-delà, grâce à une dynamique insufflée par le soutien de l’ARS découlant de l’article 51, qui lui impose de trouver un espace d’accueil plus conséquent. L’association vient dans cette optique de signer un bail emphytéotique de 50 ans pour occuper le Château de la famille Ricard, dans le 14ème arrondissement de Marseille, ancienne demeure de l’homme d’affaires et créateur du célèbre apéritif anisé, Paul Ricard. Le Château propose actuellement une superficie habitable de 800 m² et près de 5 hectares d’extérieur. Des villas y seront construites pour accueillir les familles, ainsi qu’un complexe sportif.

Lire la suite

Habitat inclusif Les Colibris

Amélie la vie - 69

L'association "Amélie le vie ", créée en 2003 par des parents aidants, porte le projet d'habitat inclusif "Les Colibris", le premier habitat pour des personnes cérébrolésées sur le département du Rhône. Au sein d'un immeuble de 43 logements, l'association gérera 5 logements en rez-de-chaussée, adaptés et aménagés en domotique pour contribuer au développement et au maintien de l'autonomie au quotidien. Cet habitat est une réelle opportunité de vie dans un environnement mixte et accessible, sur la Métropole Lyonnaise, dans un contexte de forte tension immobilière. Pour les aidants, ce projet permettra une diminution très nette de la charge vis-à-vis de la relation d'aide, une meilleure conciliation des différents aspects de la vie quotidienne et une anticipation du devenir de leurs enfants avançant en âge. L'association a obtenu l'Aide à la Vie Partagée (AVP). Un professionnel de l'accompagnement et de la coordination animera notamment un espace collectif. Une dynamique participative avec les locataires sera mise en place pour prévenir l'isolement social et être un réel levier d'inclusion.

Lire la suite

Expérimentation du relayage à domicile en Seine-et-Marne

Fondation des Amis de l'Atelier - 77

Le dispositif de relayage à domicile est une expérimentation portée par la Fondation des Amis de l’Atelier, un acteur majeur de l’accompagnement de personnes en situation de handicap psychique, mental ou avec autisme en France. Ce dispositif accompagnera une file active de 25 familles, sur la base d'une récurrence a minima mensuelle sur la durée de l’expérimentation (1 an), sur l’ensemble du département de la Seine-et-Marne. Menée dans le cadre d’une autorisation délivrée par l’ARS, cette expérimentation constitue une offre innovante de répit modulaire et souple, à destination des aidants familiaux des adultes en situation de handicap (sans solution d’accompagnement pérenne ou accueillis à temps partiel ou en accueil temporaire). L’objectif principal sera de proposer à l’aidant de le relayer au domicile pendant une période donnée, sur des interventions pouvant aller de 2 à 6 heures plusieurs fois par semaine ou par mois, en fonction du besoin afin de prévenir les situations d’épuisement. Porté administrativement par la MAS, ce dispositif permettra la mise en œuvre d’une nouvelle modalité d’accompagnement hors les murs pour s’inscrire au sein du Plan de prévention des départs en Belgique. Une évaluation globale du projet à 1 an sera effectuée, avec un enjeu fort de pérennisation pour ce dispositif de relayage.

Lire la suite