Financement

Le CCAH et ses membres financent

Les membres du CCAH financent des projets destinés à améliorer le quotidien des personnes handicapées. Le CCAH accompagne au niveau local et national des expériences inspirantes, des projets innovants, des réponses à des besoins non satisfaits quel que soit le handicap.

Quels sont les types de projets soutenus ?

Les membres du CCAH participent au financement de projets améliorant l’accueil et l’accompagnement des personnes en situation de handicap : habitat, emploi, formation, intégration scolaire, vie sociale, aide aux aidants, santé, accès à la citoyenneté, soutien à la vie autonome, etc. Le CCAH participe également à l’adaptation de l’offre médico-sociale et finance les projets de création, d’extension, d’équipement et de rénovation des établissements et services médico-sociaux.

Des programmes spécifiques :
- En partenariat avec l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), le CCAH propose des aides financières avec le programme d’aide au départ en vacances destinés aux travailleurs d’ESAT et aux anciens travailleurs,
- En partenariat avec la Fondation Internationale de Recherche Appliquée sur le handicap (FIRAH), le CCAH finance des projets de recherche appliquée.

Qui peut adresser une demande de subvention ?

Tout porteur de projet représentant une structure publique ou privée, association, fondation, coopérative, entreprise, organisation issue de l’économie sociale et solidaire, établissement ou service médico-social, situé en France métropolitaine ou dans les DROM-COM.

Les projets que le CCAH ne soutient pas

Le CCAH ne finance pas la mise en accessibilité du cadre bâti et des transports ou les projets portés à titre individuel.

Quelles sont les modalités d’instruction et de financement d’un projet ?

Les projets reçus sont étudiés tout au long de l’année. Un délai d’instruction de 4 mois minimum est à prévoir pour chaque dossier. Tous les dossiers doivent être déposés au moins 6 mois avant la date de réalisation du projet.
Dès réception des documents, votre demande de subvention sera étudiée par un chargé de projet qui vous accompagnera tout au long de la démarche. Si votre projet est sélectionné, il sera présenté aux membres financeurs du CCAH pour une recherche de fonds.

Quels sont les critères d’appréciation des projets ?

Chaque chargé de projet du CCAH se déplace sur le terrain pour rencontrer le porteur de projet et s’imprégner du contexte et des enjeux locaux.
Par ailleurs, une vigilance particulière est accordée aux points suivants :
- l’inscription du projet dans une démarche d’inclusion,
- la qualité de l’accueil et de l’accompagnement des personnes,
- la pérennité économique du projet et la diversité des partenaires financiers,
- la prise en compte des besoins recensés sur le territoire,
- l’inscription dans une logique de partenariats avec les acteurs locaux,
- le caractère reproductible et/ou innovant du projet.

Dossiers de demande de subvention

Déposer un dossier de demande de subvention

Comment déposer un dossier de demande de subvention ?

Lire la suite

Projets financés

+ de 27 700 000 €

Montant des subventions en 2019 pour 122 projets soutenus par les membres du CCAH

Sélectionner un ou plusieurs critères :

Vous pouvez consulter les fiches des projets soutenus par les membres du CCAH depuis 2009

FOYER DEVERNAY

Acpei -

Le foyer de vie Jean Charcot doit s'adapter aux besoins d'accompagnement de ses bénéficiaires : 45 adultes déficients intellectuels en hébergement et 8 en accueil de jour. Il accueille aujourd'hui, faute de places médicalisées dans le Chalonnais, des personnes ayant une orientation Foyer d'Accueil Médicalisé. A cela s'ajoute le vieillissement des personnes hébergées, rendant complexe l'accompagnement au regard de l'organisation de locaux exigus sur 3 niveaux, et sans espace extérieur. L'Acpei (Association Châlonnaise de Parents et Amis de Personnes Déficientes Intellectuelles et/ou autistes), gestionnaire de l'établissement, a pris la décision de construire en centre-ville de Châlons-en-Champagne une nouvelle résidence, baptisée Foyer Devernay, composée de 5 maisonnées. L'association a également reçu l'accord de l'ARS pour la médicalisation de 9 des 45 places de foyer (statut d'EAM - Etablissement d'Accueil Médicalisé). L’une des maisonnées accueillera les résidents les plus autonomes pour les préparer à un habitat hors les murs; une autre sera médicalisée afin d'offrir les soins et l'accompagnement nécessaire aux résidents les plus fragiles et/ou vieillissants. Des espaces de vie collectifs accueilleront des activités individuelles et en groupe, ainsi que les visiteurs extérieurs. La création d'un self, ouvert aux habitants et aux familles, permettra inclusion et ouverture sur l'extérieur.

Lire la suite

Réaménagement du FAM La Maison d’Ulysse

ŒUVRES HOSPITALIERES FRANCAISES DE L’ORDRE DE MALTE, dite Ordre de Malte France - 78

Le Foyer d’Accueil Médicalisé « La Maison d’Ulysse » accueille 28 personnes adultes vivant avec des troubles du spectre de l’autisme au sein d’un ancien corps de ferme dans la Vallée de Chevreuse (Yvelines). En octobre 2018, un incendie ayant endommagé près de la moitié des locaux et l’arrivée quelques mois auparavant d’une nouvelle direction au sein de l’établissement, ont été les déclencheurs à la mise en œuvre d’un nouveau projet d’établissement. Celui-ci entend repenser l’ensemble du lieu et des activités au regard de son passé agricole. Ainsi, il est prévu le développement d’activités agricoles et permacoles tant comme supports d’activités éducatives, pédagogiques et de soins que comme des espaces ouverts et de rencontres avec les autres habitants du territoire. « Les animaux de la ferme, les plantes cultivées, la faune et la flore du sentier forestier agiront comme tiers, avec une valeur de « porte d’entrée » permettant la création d’une relation avec une autre personne. » (Extrait du projet d’établissement). À terme, le FAM accueillera sur son site une ferme pédagogique, un espace de permaculture (jardin potager, jardin humide, bassin…), un sentier forestier aménagé ouvert à tous.

Lire la suite

IME la Majourane

ADIR - 83

Géré par l’ADIR (Association pour le Développement d'Institutions de Recours), l’IME La Majourane accueille 30 enfants (de 6 à 16 ans), psychotiques et autistes, ainsi que des enfants présentant des troubles graves du comportement et de la personnalité, dans une bâtisse provençale dotée d’espaces lumineux qui créent les conditions d’un accueil chaleureux. A l’extérieur : des restanques aménagées en jeux d’extérieur sécurisés, atelier vélo, espace vert pour atelier jardinage, etc. L’exiguïté des locaux ne permettant toutefois pas de différencier et d’adapter les accompagnements pour des enfants qui présentent une diversité en âge - de l’enfance à l’adolescence - et dans la manifestation de leurs troubles, le projet d’extension permettra l’aménagement d’espaces modulables mieux adaptés et favorisant la circulation et l’accompagnement des enfants accueillis en petits groupes. Ces nouveaux aménagements, seront favorables à leur vie quotidienne et à la progression de leur autonomie. Également, afin que les familles soient véritablement intégrées dans le parcours de leurs enfants, des espaces d’accueil seront créés et leur seront dédiés.

Lire la suite

Gare de Niolon, destination Inclusion

TCAP21 - 13

L’association T’CAP21, association visant l’inclusion des personnes porteuses de trisomie 21 dans la société, a imaginé un projet tremplin vers une vie la plus autonome possible à destination de personnes âgées de 18 à 50 ans, atteintes de déficiences mentales légères. Sa vocation est double : bâtir un gîte touristique, géré avec des personnes trisomiques et au sein duquel elles pourraient à la fois vivre et avoir une activité rémunératrice. En d’autres termes, il s’agit de les accompagner à la fois à l’autonomie résidentielle mais également de les former aux métiers de l’hôtellerie-restauration et le maraîchage. Grâce à l’appartement pédagogique, l'association proposera à des adultes d’expérimenter, au cours de séjours d’apprentissage, des situations de la vie quotidienne dans un logement équipé géré par une équipe éducative rattachée à un établissement spécialisé. A travers le restaurant d’application, la gestion des chambres d’hôtes et des espaces extérieurs, le gîte sera un véritable lieu d’apprentissages pour une formation pratique visant l’accès à l’emploi en milieu ordinaire. Ce projet sera mis en place dès 2021 dans l’ancienne gare de Niolon, attribuée à T’CAP21 par le biais de SNCF Mobilités - Gares et Connexion, implantée dans un site touristique (calanques de la côte bleue) et toujours accessible par le train.

Lire la suite

Le Quai

Le Quai - 63

L’habitat participatif envisagé par l’association Le Quai, se situe à l’interface des différentes solutions d’hébergement existantes, à savoir les EHPAD, les résidences accueil, les foyers, le maintien à domicile et l’accueil familial. Concrètement, il s’agit d’un habitat autonome couplé à un accompagnement spécifique et un mode de vie semi collectif et participatif. Dans un premier temps, le projet permettra d’offrir une solution de logement pérenne par la location de cinq studios situés au-dessus d’un lieu de vie collectif. Ensuite, grâce à de l’intermédiation locative réalisée par un partenaire local, l’association étendra son accompagnement aux personnes se trouvant en habitat diffus dans le centre-ville. Deux structures sont à la manœuvre pour ce projet : ? L’association Le Quai qui, grâce à l’obtention de la subvention de l’Agence Régionale de Santé au titre du forfait habitat inclusif, animera collectivement et individuellement le projet de vie sociale des résidents. L’association aura la gestion locative des logements. ? L’entreprise Les Murs du Quai aura la charge de la rénovation du bâtiment principal et aura pour unique locataire l’association. Le projet s’adresse à toute personne en situation de handicap psychique dont l’état est suffisamment stabilisé pour permettre de vivre de façon autonome mais qui nécessite un accompagnement quotidien.

Lire la suite

Maison d'Accueil Spécialisée de Petite Rosselle (57)

ODAS 57 - 57

La Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) de Petite-Rosselle est gérée par l’organisme public ODAS 57 (Offre Départementale d’Accompagnement Social et Médico-social de Moselle-Est). Située en zone rurale à la frontière allemande, la MAS accueille cinquante-sept personnes porteuses de déficience intellectuelle avec troubles associés, dont la très grande majorité (86%) est âgée de plus de 50 ans. Confronté à la problématique du vieillissement de ses résidents, l’établissement a engagé une réflexion sur ses pratiques, afin d’adapter au mieux l’accompagnement de ces derniers, à l’évolution de leurs besoins, de leurs modes de vie, mais aussi à la diminution de certaines de leurs capacités. C’est dans cette optique que l’organisme construit un nouveau bâtiment énergétiquement vertueux au sein d'un quartier d'habitation de la ville de Petite-Rosselle. Composé de 5 unités de vie et d’espaces de vie ouverts au public, le bâtiment permettra au personnel de la MAS de se consacrer à l’accompagnement médical, social, adapté au niveau d’autonomie de chaque résident, résolument tourné vers l’extérieur puisque l’accent est également mis sur les échanges entre les résidents et les habitants de Petite-Rosselle.

Lire la suite

APV ANCV 2021

ANCV - 95

L’année 2021 sera la 13ème édition du programme d’aides aux vacances pour les travailleurs d’ESAT (et anciens travailleurs d’ESAT vivant toujours en Foyer d’Hébergement), mené en partenariat par l’ANCV et les membres du CCAH. L’objectif est de favoriser le départ en vacances des travailleurs handicapés d’ESAT ayant de faibles revenus et ne partant pas ou peu en vacances en leur apportant une aide significative. L’ambition de cette nouvelle édition est ainsi d’aider plus de 3 500 travailleurs handicapés d’ESAT à partir en vacances. Ce programme permet de soutenir les personnes dans la construction de leur projet vacances. Le dispositif est fondé sur une logique de cofinancement partagé entre les différentes parties prenantes : une aide cofinancée par les membres du CCAH (1/3) et l’ANCV (2/3) d’un montant maximum de 500 € et versée sous forme de Chèques-Vacances/aide qui vient s’ajouter à l’épargne personnelle du travailleur et à une contribution de l’ESAT. Au total en 12 ans, près de 37 500 départs en vacances ont ainsi été soutenus pour un montant global de plus de 15 000 000 €.

Lire la suite

Activités Restauration et Traiteur de l'ESAT La Roue auprès d'entreprises clientes

ALGED - 69

L’AGED gère plusieurs établissements médico-sociaux sur la région lyonnaise dont un ESAT à Rillieux-La-Pape ayant une activité de restauration. Actuellement l’ESAT offre deux types de prestations : la restauration collective pour ses salariés et, dans une moindre mesure, la livraison de plateaux repas. Pour améliorer les compétences et savoir-faire des travailleurs handicapés qu’elle accompagne, l’ALGED va diversifier son offre de service avec la création d’un restaurant ouvert à la clientèle extérieure et augmenter considérablement sa production, de plateaux repas notamment. Les espaces doivent être repensée et reconfigurés, il faudra également en créer d’autres grâce à des extension de bâtiments.

Lire la suite

Modernisation de la blanchisserie des plans

DELTHA SAVOIE - 73

La modernisation de la blanchisserie des Plans amènera l’entreprise adaptée vers l’industrialisation de son activité avec un doublement de sa production et l’amélioration des conditions de travail. L’établissement a été créée en 1988. Une extension en forme de « L » a été faite en 1991. Il s’agit donc d’une structure vieillissante et mal adaptée aux personnes y travaillant (difficulté notamment de réguler la température ambiante, malgré les aménagements effectués). DELTHA SAVOIE va donc repenser son activité et augmenter sa capacité de production grâce à la création de nouveaux espaces de production et à la modernisation de ses équipements. Le doublement de sa production engendrera l’embauche de nouvelles personnes en situation de handicap.

Lire la suite

Maison des aidants Collectif Handicap 57

Collectif Handicap 57 - 57

Quinze associations Mosellanes du handicap se sont regroupées au sein du « Collectif Handicap 57 » pour créer des synergies entre elles et tisser un réseau territorial afin de défendre les droits de personnes en situation de handicap et de leurs familles. Depuis 2016, elles mènent une action de soutien aux aidants et souhaitent désormais ouvrir une Maison des Aidants à Metz. L’ambition du lieu est de les informer et de les mettre en relation avec les plates-formes et organismes d'aide, mais aussi de leur permettre d'accéder à leurs droits en tant que citoyen, au sein des instances de démocratie participative s’ils le souhaitent, tout en leur offrant un lieu de rencontre et de soutien, principalement basé sur la pair-aidance. Les aidants seront accueillis de façon individuelle ou collective et se verront proposer des groupes de paroles et des activités permettant la création de liens. Ils pourront bénéficier de formations numériques et d’une aide aux démarches administratives et seront formés, pour ceux qui le souhaitent, à exercer au mieux leur mandat de représentants d’usagers. La Maison des Aidants s’attachera aussi à informer les aidants sur la santé de leur proche aidé, mais aussi sur les risques santé liés à l’aidance. Enfin, elle proposera des ateliers pour l'insertion ou le maintien dans l'emploi des aidants. Après 2 ans d'expérimentation, le dispositif sera évalué fin 2022 par l'ARS dans le but d'obtenir un financement pérenne.

Lire la suite

FAM LES VIGNES

AGIVR - 69

L’AGIVR a lancé depuis quelques années déjà son chantier de modernisation et de rénovation de ses différents établissements avec la volonté forte d’adapter son offre d’hébergement et de redonner une qualité de vie aux habitants en grande dépendance. Le Foyer d’hébergement, première phase du chantier de modernisation (dossier CCAH 3617), a quitté le parc de Brianne à Anse et laissera la place au nouveau Foyer d’accueil médicalisé Les Vignes. Avec une moyenne d’âge élevée des résidents, le FAM doit faire face à de nouvelles problématiques, comme une perte d’autonomie accrue, un besoin d’accompagnement plus important et de locaux adaptés. La réhabilitation du bâtiment Les Vignes a pour but d’améliorer la prise en charge des personnes les plus lourdement handicapées, lourdeur des pathologies et avancée en âge. L’implantation sur un site arboré et clos avec une jardin thérapeutique apportera toute la sécurité nécessaire pour les activités extérieures.

Lire la suite

La Ferme des Possibles

NOVAEDIA - 93

La Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) NOVAEDIA a créé en 2015 une ferme urbaine engagée dans l’agriculture biologique à Stains (Seine Saint Denis). Sur une surface de 1,2 hectare, la ferme emploie une vingtaine de travailleurs d'ESAT et de jeunes éloignés de l'emploi pour la culture, la vente, la transformation de produits bio, ainsi que pour une activité de traiteur. Elle dispose aussi d’espaces pédagogiques de sensibilisation au développement durable et à l’écologie (rucher, poulailler, verger…). Elle construit un bâtiment « bioclimatique » de 1 800m2, qui accueillera le siège et un nouveau pôle d'activité : un laboratoire de cuisine professionnel, un restaurant ouvert au public et des ateliers socio-éducatifs à destination d'Instituts médico-éducatifs (IME), d’Instituts Médico Professionnel (IMPRO), d’établissement d’aide par le travail (ESAT) ou d’écoles du territoire. Enfin un incubateur de start-up et un espace de coworking accueilleront des entrepreneurs ou salariés du public. Avec la Ferme des Possibles, Novaedia, qui compte plusieurs collectivités du territoire dans sa gouvernance, souhaite promouvoir l'inclusion des personnes en situation de handicap, les liens entre les personnes handicapées, les personnes en insertion, les habitants, les collectivités et les entreprises, puisqu’elle ouvrira le lieu au grand public en septembre 2021. Elle a pour ambition non seulement de proposer un modèle économique de ferme urbaine pérenne essaimable, mais aussi de promouvoir une méthodologie d'insertion professionnelle et de formation des publics en situation de handicap et vulnérable. Avec ce projet, elle formera et emploiera 10 nouveaux travailleurs d’ESAT pour ses activités d’agroculture, de restauration, de logistique mais aussi d’accueil du public et d’animation du site.

Lire la suite

CARE : Club Autogéré de Rétablissement par l'Emploi

Mutuelle La Mayotte - 95

Implanté sur la Communauté d’Agglomération de Roissy Pays de France, Le Club Autogéré de Rétablissement par l'Emploi (CARE) est une structure expérimentale qui accompagnement les personnes en situation de handicap psychique vers la réinsertion sociale et professionnelle. Le CARE propose un accompagnement progressif et adapté en s'appuyant sur les outils de la pair-aidance et du job coaching, en vue d’une reprise d'activité professionnelle en milieu ordinaire : bénévolat, formation, emploi. Inspiré du modèle du Club House, le CARE est un Club où les membres auront la responsabilité de l'animation du lieu, l'accueil, la création et la mise en place d'activités, avec le soutien d'une équipe encadrante. Complémentaire aux structures emploi et insertion du territoire, le Club proposera un accompagnement de 18 mois, en lien avec les partenaires locaux : secteur social, sanitaire, entreprises, acteurs institutionnels. La Mutuelle La Mayotte, porteur du projet, expérimentera sur 2 ans ce nouveau dispositif en accompagnant 60 à 80 personnes par an. Il s'agira à la fois de permettre le rétablissement des personnes en souffrance psychique et d'agir pour la déstigmatisation du handicap psychique dans le monde de l'entreprise.

Lire la suite

Hôpital de la Musse

Fondation la renaissance sanitaire - 27

L’hôpital de la Musse situé en périphérie d’Evreux est un établissement hospitalier également gestionnaire de différentes structures du champs médico-social, et de plusieurs instituts de formation. Il souhaite grâce au projet présenté développer une nouvelle offre de services venant en complémentarité de l’offre médicale et médico-sociale présente sur l’établissement et ouverte aux établissements externes. Ce centre d’équithérapie et d’équitation adaptée vise à améliorer les capacités psychomotrices et diminuer toutes les situations amplifiant les troubles psychiques et/ou cognitifs. Il a été conçu pour pouvoir accueillir des personnes présentant un handicap moteur ou physique, des personnes fragiles psychologiquement ou présentant des troubles du comportement et également des patients pris en charge en soins de suite et de réadaptation. Ayant l’ambition de rayonner sur un périmètre de 30 à 50 km, ce centre sera également un outil de formation pour les étudiants, en ergothérapie et masso-kinésithérapie, des instituts de formation La Musse. Le modèle économique s’appuie sur la facturation de prestations de services pour les usagers externes et la tarification d’actes hospitaliers pour les usagers hospitalisés. Il apporte une certaine garantie quant à la pérennité du centre d’équithérapie.

Lire la suite

GEM Amila

GEM Amila - 41

Le Groupement d’Entraide Mutuelle (GEM) Amila situé à Blois, accueille 90 adhérents en situation de handicap psychique, dont la moitié ont plus de 50 ans. Le GEM est un lieu convivial, d’écoute, d’échanges, d’information et d’aide mutuelle où les personnes souffrant de troubles psychiques se retrouvent, s’entraident et organisent des activités pour favoriser leur développement personnel et créer des liens vers l’extérieur. Compte-tenu de l'avancée en âge des personnes accueillies, le GEM a pour projet le réaménagement de son local et l'acquisition de nouveaux équipements pour s'adapter aux nouveaux besoins des adhérents : des activités tournées vers le bien-être, la communication, la prévention santé. Le GEM souhaite ainsi aménager une cuisine équipée, acquérir de nouveaux équipements informatiques et un véhicule pour permettre de poursuivre les activités hors les murs lorsque les adhérents ont des problèmes de mobilité. Le projet permettra de maintenir et développer la participation sociale des personnes handicapées vieillissantes avec des activités adaptées, en fonction de leurs capacités et de leurs envies.

Lire la suite

Restructuration du site médicalisé de Fonsorbes : un projet innovant

Association les Jeunes Handicapés (AJH) - 31

L’ambition de l’AJH est de profiter de la création de 3 unités de vie dédiées à l’accueil de personnes vivant avec autisme et d’une unité du foyer de Vie sur le site de Fonsorbes pour reconsidérer l’ensemble des espaces de vie et d’activités du site. Cela se traduira par la mise en oeuvre de passerelles entre établissements, la mutualisation des ressources et l’extension des capacités de réponse aux besoins des personnes accueillies : 34 personnes supplémentaires pourront être accueillies dont au moins 10 jeunes sous amendement Creton. Le projet prend toute sa place au sein de cette association de mouvement parental engagée sur l’inclusion et le parcours de vie des personnes accueillies. L’AJH a ainsi consacré d’importants moyens pour que le projet architectural de l’extension autisme soit exemplaire pour le bien-être et la sécurité des personnes accueillies (décoration et salles de détente…), et qu’il permette aux professionnels de se consacrer pleinement à l’accompagnement et aux soins en s’appuyant sur des conditions d’hébergement fonctionnelles, apaisantes, durables. Le volet restauration a fait l’objet d’une attention particulière visant à amener qualité et plaisir dans l'assiette de leurs résidents.

Lire la suite

Ateliers Hypra

HYPRA - 75

La société Hypra est spécialisée dans les aides techniques et l'accompagnement numérique des personnes déficientes visuelles. Elle développe, en s'appuyant sur le réseau hospitalier et la médecine de ville, un "parcours d’émancipation" pour les personnes déficientes visuelles - qui vise à aider la personne à accepter son handicap, l’orienter vers les professionnels adéquats - l'objectif final étant de permettre la réadaptation de la personne, à la vie ordinaire. Dans le cadre de ce parcours global, la société souhaite mettre en place une expérimentation portant sur des ateliers de prévention de la perte d'autonomie et de l'exclusion sociale auxquelles les personnes déficientes visuelles se trouvent souvent confrontées. Ces ateliers collectifs permettront aux participants d'échanger avec des pairs sur leur situation, et d'effectuer un travail d'acceptation et de résilience. Dans un deuxième temps, elles pourront se familiariser avec les aides techniques leur permettant d'améliorer leur vie quotidienne. Avec ce dispositif, la société Hypra répond à un déficit d’accompagnement des personnes malvoyantes ou non-voyantes de 40 ans et plus en France, pour leur (ré)-insertion dans la société. L'expérimentation portera sur 24 mois et sera réalisée dans 4 départements. À la fin de l'expérimentation, le dispositif doit être évalué à travers une étude d'impact, afin d’être essaimé sur le territoire national.

Lire la suite

AIA +

AIA SAS - 93

L'entreprise adaptée AIA (Asnières Industries Adaptées), filiale du groupe Vitamine T propose des services de blanchisserie, de conditionnement et de logistique. Afin de développer, de moderniser ses équipements et de s'orienter vers des techniques de blanchisserie écologiques et durables - en accord avec les demandes du marché - l'entreprise a décidé de déménager en mars 2021. Les nouveaux locaux se situent en Seine-Saint-Denis, non loin du pôle « Grand Roissy-Le Bourget ». Ce déménagement sera ainsi l'occasion d’un changement de stratégie : développer une nouvelle clientèle, se diversifier sur de nouvelles activités, et renforcer l'employabilité des salariés en les formant à de nouvelles techniques et à de nouveaux métiers – l’objectif final étant de leur offrir une passerelle vers le milieu ordinaire de travail. En outre trente emplois supplémentaires devraient être créés d’ici fin 2022. Ainsi le projet s’articule autour de plusieurs axes : - une amélioration des équipements pour faire monter en compétences les salariés et mieux adapter les conditions de travail aux salariés vieillissants - une diversification des activités sur la blanchisserie écologique, et un renforcement des activités de conditionnement et de logistique - une logique d'inclusion en milieu ordinaire avec l'expérimentation de vingt CDD Tremplin (destinées à favoriser le recrutement de personnes en situation de handicap, le contrat à durée déterminée Tremplin en EA est un contrat d’une durée maximale de 24 mois, qui permet à la personne, selon ses besoins, d’acquérir expérience professionnelle, formation qualifiante, et de bénéficier d’un accompagnement renforcé.

Lire la suite

Capucine et Gaston

Capucine et Gaston : traiteur bio et social - 69

Le 7ème arrondissement de Lyon accueillera bientôt un nouveau type de restaurant, le restaurant-traiteur Capucine et Gaston. Les clients pourront déguster de délicieux plats bio sur place ou à emporter préparés et servis par des jeunes en situation de handicap. Ce lieu sera à la foi un lieu de formation puisque les jeunes en situation de handicap suivront une formation adaptée grâce au dispositif « Zéro Barrier » , et sera également l’endroit où les jeunes seront en condition réelle de travail, en contact avec des professionnels du secteur et des clients. A leur sortie, les jeunes seront véritablement formés et opérationnels et ils seront tout à fait prêts à intégrer le milieu ordinaire s’ils le souhaitent.

Lire la suite

Innov'Ares

ARES Association - 93

L’innovation sociale est au cœur du projet d’Ares. Ainsi, en 2011, l’association a créé l’Entreprise Adaptée Log’ins, Joint-Venture Sociale détenue à 49% par l’entreprise XPO (ex. Norbert Dentressangle) et à 51% par le groupe Ares. Depuis, le Groupe Ares est régulièrement sollicité par des structures qui souhaitent bénéficier de son retour d’expérience et connaître les modalités de création de joint-ventures sociales. L’intérêt de ces dernières est de mutualiser les avantages et compétences de chacune des parties pour optimiser un objectif social via une performance organisationnelle et économique. La démarche Innov’ARES a pour but de répondre à cette demande et de sensibiliser des entreprises classiques et des acteurs de l’ESS aux approches favorisant l’hybridation des modèles et le développement de partenariats entre ces acteurs. Structuré en 3 phases se déroulant sur 3 ans, ce programme expérimental qui pourra être prolongé, a pour ambition d’accompagner la création de partenariats permettant à au moins 100 personnes ayant une problématique de santé et/ou de handicap d’être en emploi dans une structure engagée dans la démarche.

Lire la suite